05/06/2013

Petite réflexion

Aujourd’hui, j’ai envie de faire un petit bilan de ma passion des cigares. En effet chaque amateur de cigare recherche quelques choses à travers cette découverte. Les plus curieux vont de vitoles en vitoles comme le ferait une abeille à la recherche du meilleur nectar pour enfin trouver son cigare de prédilection. Je suis moi aussi passé par cette étape ou le monde des cigares semble parfois à un labyrinthe ou l’on peut se perdre en tombant sur du médiocre voir du mauvais. Cette démarche permet aussi d’acquérir la fameuse expérience nécessaire à l’appréciation de tous les cigares.  D’autres restent et resterons fidèles à une marque imposant le supposé prestige de celle-ci sans avoir forcément tord pour autant quant à la qualité évidente de leurs fumages. L’appréciation d’un cigare est très subjective et chacun aura son propre « goût », c’est incontestable !

20130423_184341.jpg

Cela me fait penser au pourquoi de tout cela. La question prête à sourire mais pourquoi fume-t-on ? Les raisons sont aussi variées que possible et je commencerai en premier par le plaisir qu’un cigare offre. Oui le plaisir c’est pour moi la raison principale mais pas la seule. Dans ce plaisir évident il faut parler de goût, de saveur, de sensation, d’impression, de rêve… La dégustation d’un cigare éveille tous nos sens et est pour celui qui l’apprécie un feu d’artifice de messages sensitifs hors du commun.  

La deuxième raison qui me vient et celle du temps. Oui ce temps qui passe et qui nous laisse parfois si peu de répit. La société s’emballe, le moteur est à plein régime et tout va de plus en plus vite. Cette pause que l’on s’accorde avec un cigare arrive donc comme une déesse bienfaitrice permettant de faire un STOP à tout ce remue-ménage parfois étourdissant. On pourrait qualifier tout cela d’une échappatoire à la réalité permettant de retrouver ses marques pour mieux repartir.

cc0140aea9f4868ed63e9b8fbca9dd2a.jpg

La troisième raison est la curiosité ou l’envie d’apprendre. Les cigares sont des plaisirs de bouches très subtiles qui demandent des qualités aux dégustateurs pour en apprécier pleinement le potentiel. Au même titre qu’un œnologue certain auront cette satisfaction personnelles d’évoluer dans cette jungle et ainsi d’aiguiser leurs palais curieux. Je ne sais pas vous mais moi j’aime être surpris et déguster de nouvelle choses comme le ferai un enfant goutant pour la première fois des betteraves rouge. Qu’on aime ou pas là n’est pas le problème car chaque expérience nous enrichit.

La dernière raison que j’ai trouvée, même s’il en existe surement des dizaines, concerne la culture et le savoir-faire humain. Je me suis personnellement intéressé aux cigares car j’aime l’histoire de l’homme sur terre et ma curiosité a été aiguisée par ces peuples amérindiens qui utilisaient depuis fort longtemps cette plante aux pouvoirs supposés magiques. Il y a aussi toutes ces étapes de fabrication, ces terroirs riches, ces manipulations, ces peuples fiers, ces fermentations et ces recettes secrètes qui forment votre vitole. Chaque cigare est une pièce unique et on s’éloigne ainsi des standards de la mondialisation ou tout est dupliqué à l’identique pour plaire au plus grand nombre.

C’est en partie pour toutes ces raisons que je suis aujourd’hui passionné de cigare et que j’essaie à travers ce blog d’en partager certaine facette avec vous.

Bien à vous.

24/05/2013

L'amateur de cigare mai/juin

Mes amis qu’avons-nous faits pour mériter un temps pareil ? Nous devrions pouvoir profiter des terrasses afin de déguster au gré de nos envies les plus belles vitoles qui remplissent nos humidor ! Et bien non, nous nous devons d’attendre encore un peu en invoquant le dieu du beau temps pour qu’il nous revienne enfin…

Sacré coup dur ce mauvais temps qui n’en finit pas. Le moral est dans les chaussettes et nous devons rebondir vers du positif.

20130524_150611.jpg

A défaut, je me suis consolé avec le dernier « Amateur de cigare » (mai-juin n° 94) qui nous propose un panel des « 130 meilleurs cigares du monde ». Ok je vous l’accorde le titre est un peu racoleur mais en regardant de plus prêt on déniche pas mal de très bon cigare.

20130524_150720.jpg

Le classement est évidement discutable et sera diffèrent d’un dégustateur à l’autre mais dans l’ensemble je trouve cette liste assez cohérente (même si je déplore l’oubli de la marque Hoyo de Monterrey…).

20130524_150646.jpg

Voilà donc un peu de lecture pour se changer les idées en regardant les nuages passer.

Bien à vous.

03/04/2013

Nouvelle dégustation de groupe ?

Je relancerais bien une autre dégustation de groupe si cela vous tente mais j’ai besoin de votre aide et surtout de vos avis. Le but étant cette fois de déguster un cigare facile à se procurer mais intéressant pour tous. Je souhaite aussi limiter le nombre des dégustateurs à 5 pour rendre l’exercice plus facile pour tous. Même principe que la dernière fois sauf que chacun achètera lui-même son cigare.

cigars.jpg

Pour commencer, je vous propose une liste de quelques cigares qui pourrait susciter de l’intérêt et être agréable à déguster :

-          Hoyo de Monterrey Epicure n°2 ou Especial

-          Romeo y Julieta Churchill ou Wide Churchill

-          Partagas Serie E n°2 ou P n°2

-          Cohiba Robusto

-          H.Upmann Connoisseur n°1 ou Magnum 50

Si un cigare “non listé” vous intéresse grandement et que vous souhaitez le partager, dites le moi et on verra ce qu’on peut faire. Il faut toutefois que le cigare soit assez facile à trouver pour éviter les galères. Je suis ouvert au terroir non cubain si le cigare en vaut la peine.

Voilà l’idée est lancé à vous de me dire !

Bien à vous.

13/03/2013

Edition Limitée 2012

Comme vous le savez, je suis toujours friand des Editions Limitées disponibles chaque années (quand on arrive à en trouver) et j’ai donc eu la chance cette année de trouver 2 des 3 versions 2012 grâce à la prévoyance du gérant de ma civette de Poitiers.

20130313_104229.jpg

Il lui restait donc un magnifique H.Upmann Robusto EL 2012 (124x19.84mm) Ce cigare respire la puissance et me donne grandement envie. Je suis donc impatient de le découvrir même si j’ai pu lire que sa jeunesse ne lui permettait pas d’exprimer encore tout son potentiel.

20130313_104138.jpg

 Le 2ème cigare est le superbe Partagas C N°3 EL 2012(140x19.5mm) qui est un grand robusto ressemblant beaucoup à un Corona gorda. Pour lui-même verdict, beaucoup de curiosités et d’envies mêlées. A suivre…

20130313_104155.jpg

Je n’ai pas eu le plaisir de trouver le Montecristo 520 EL 2012(155x21.83mm), peut-être par la suite avec un peu de chance !

Bien à vous.