12/01/2012

Cigare et Préjugés

Allons droit au but, il y a tout un tas de préjugés autour du cigare qui font du mal à ce plaisir de bouche qu’est le Cigare.

Le 1er et le plus marquant est le rapport cigare/argent,

Les fumeurs de cigares sont des « riches » , voilà l’idée reçue la plus ancrée dans notre inconscient collectif avec la fameuse image du patron bedonnant qui tient en bouche un barreau de chaise toute la journée, crachant la fumée épaisse au visage de sa secrétaire avec son petit sourire en coin… quelle image infecte ! On imagine aussi le « mafieux » qui croule sous de l’argent sale avec son cigare comme seul compagnon, mais on est là hélas ici dans du cliché grand public.

prince-de-sicile-1998-16-g.jpg

Et bien non ! Le cigare se démocratise et n’est plus un objet de luxe réservé à une élite haut de gamme. Aujourd’hui le cigare devient accessible pour tous et n’est plus un accessoire d’un certain niveau social. Il reste quand même un plaisir de la vie que l’on s’accorde occasionnellement au même titre qu’une boîte de chocolat , une bonne bouteille de vin, une séance de ciné , un verre dans un bar et/ou un resto sans pour autant tomber dans la luxure. Avec des tarifs allant de 5 à 15 euros (en moyenne 10 euros) pour environ 1 h de plaisir on est loin de certaines passions pour « riche » et avec un peu raisonnement on comprend vite que c’est un préjugé (malheureusement tenace). Je tiens quand même à préciser que c’est aussi une question de dosage et chaque chose de la vie utilisée en excès devient mauvaise.  Alors qu’elle est le bon dosage ? Je pense que comme un passionné de vin le ferait, 1 à 3 dégustations par mois me semble le bon compromis pour cette passion.   

Le 2ème préjugé concerne  le sexe

Le cigare c’est pour les hommes,   là on tient un scoop ! Pourquoi réserver cette joie d’épicurien à la gente masculine ? Beaucoup de personnes pensent que le cigare est vulgaire voir même provocant dans la bouche d’une femme (problème d’ego ?).

242097_496345161_2120_H160924_L.jpg

Et bien je dis non !! Et non !! La tendance le confirme et les femmes ont leurs rôles à jouer dans ce monde certes masculin mais en déclin de sexisme primaire. Une femme qui fume le cigare s’assume pleinement et (pour ma part) je la trouve très sensuelle, fière et sexy sans tomber dans l’obscène. Les femmes  apportent aussi leurs douceurs et sensibilisées qui vont de pair avec la dégustation d’un cigare. Cela ouvre d’autres horizons au monde du cigare avec des gammes de cigares encore plus fins et précieux qui raviront, je le pense l’ensemble des amateurs.

 

Le 3ème est plus simple

Le cigare ça pu ! beurk  j’avoue que pour ce coup-là il y a du vrai et du faux.

L’odeur du cigare est très puissante pour celui qui ne fume pas et qui se trouve à côté du fumeur. Je comprends facilement le gène occasionnée et la réticence de certain  car l’odeur peut ne pas plaire au même titre qu’une fumée de cigarette. Je conseille donc d’éviter le fumage en intérieur ou dans des ambiances confinées au risque de finir dans un brouillard toxique avec en prime l’odeur du tabac froid incrusté dans le moindre de vos vêtements pendant plusieurs jours. Préférez donc une bonne terrasse, un jardin, un bord de plage, bref dehors !!  loin des canapés douillets qui pourraient vous accueillir (snif). Dans un premier temps la fumée sera moins gênante pour vos accompagnants et vous pourrez apprécier ce moment d’évasion sans sentir le tabac froid pendant 3 jours dans votre salon (cette fois beurk).

Après l’autre alternative tiens aux clubs ou fumoirs  qui vous enlève ces petits problèmes odorants.

6881868-jeune-femme-avec-porte-cigares-ont-un-d-ner-sur-la-plage.jpg

Pour en revenir à ce préjugé je dirais que l’odeur que l’on sent (surtout la fumée expirée) n’a rien à voir avec ce qu’il se passe en bouche et le plaisir ressenti va au-delà de la simple fumée que beaucoup de monde aspire frénétiquement à longueur de journée par manque de nicotine.

Je ne tire pas dans les pattes des fumeurs de cigarettes mais avouez quand même qu’il est plus gênant de sentir le tabac froid toute la journée à cause de 10 à 20 cigarettes que de sentir le cigare une soirée par mois avec des amis ou bien en vacances… à méditer (cela reste mon avis)

Par contre un bon et respectable fumeur de cigare ne se permettra jamais de fumer son cigare sans avoir demandé aux personnes qui m’entoure si cela les gêne ! Le savoir-vivre reste indispensable à tous les épicuriens dignes de ce nom.

Il y a encore beaucoup d’autres préjugés et j’y reviendrais dans un autre post.

 

Merci de m’avoir lu !

EM

 

10/01/2012

Cigare la naissance

Par où commencer car le sujet et très vaste.

Je vais dans un premier temps vous parler des différentes origines des feuilles de tabac qui composent un cigare.

Pour simplifier il y a 4 grandes origines qui sont, Cuba, la République Dominicaine, le Honduras et le Nicaragua chacune est très différente, les unes des autres et elles offrent un vrai éventail de saveur.

Il existe beaucoup d'autres origines mais ce sont des productions plus rares car il faut des conditions très particulières pour produire le tabac nécessaire à la fabrication des cigares. Sans entrer dans les détails je dirais que le climat équatorial est primordial pour faire un cigare de dégustation et on comprend mieux que l'on ne puisse pas produire ce genre de plante n'importe où car pour les cigares la qualité de la matière première fait toute la finesse du module.


Les sites de productions sont différents mais les techniques de production similaires voici quelques explications bienvenues.

Les feuilles de tabac sont cultivées puis cueillies à la main pour être ensuite séchées à l’air libre (bien que couverte) pour garder l’humidité ambiante de 70%. Elles ne sèchent jamais entièrement c’est le secret de la culture du tabac.

SS857188.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les feuilles « sèches » sont mises à plat et vient ensuite la longue période de fermentation qui peut durer plusieurs années pour certains producteurs voire même dans des fûts de chêne comme le vin ou les grands alcools.

039-feuilles-de-tabac-a-cigares.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après les phases de fermentations et de maturation  qui donnent toute la valeur (et saveur) aux cigares les feuilles sont triées pour la confection et le roulage du fameux cigare.

 

Les feuilles composant un cigare sont de 3 types, la tripe, la sous cape et la cape.

cigar-unraveled-labeled.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La tripe et la base du cigare qui sont composées de plusieurs feuilles entières rouler entre elles selon un choix précis pour faire varier le goût et donner un caractère précis au cigare . La « recette » d’un cigare est une chose précieuse et on trouve beaucoup de variantes au sein d’une même marque.

La sous cape sert à maintenir la tripe et à donner forme au « tube » selon la taille désirée. Les cigares sont classés par leur taille (diamètre et longueur) , un robusto par exemple fait de 19 à 21.64 mm de diamètre avec un longueur de 105 à 130 mm et un corona fait de 15.6 à 17.7 mm de diamètre pour une longueur de 130 à 145mm. Toutes les tailles font varier les plaisirs avec des cigares qui ce fument de 30 minutes pour les plus petits à 1h30 pour les plus gros.

La cape est la feuille de tabac de meilleur qualité qui sublime la cigare et lui donne son harmonie, elle peut être pour certain grasse et souple comme du velours, elle apporte aussi le côté gustatif lors de la dégustation.

Après le roulage fini, les cigares sont mis au repos pendant une période de quatre à huit semaines.

photo%20cigare.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous pourrez ensuite aller les acheter dans un civette pour passez à l’étape suivante de la dégustation.

 

Voilà qui est fait pour la partie dite artisanale du cigare et vous avez pu comprendre que le cigare ne se fabrique pas en quelques heures et qu'il faut un vrai savoir-faire et aussi des conditions climatiques précises pour les étapes de fermentation des feuilles de tabac.

Pour résumer un vrai cigare roulé à la main c'est tout un art !!!

Cigares Cubains mais pas que...

Bonjour à tous,

Je voulais créer un blog pour partager ma passion du cigare et aussi mes expériences car le sujet est très riche, convivial et captivant. Je ne donne que mon avis sur certaines choses mais en aucun cas je vous imposerai mes idées. Je vais essayer de décomposer ma passion en plusieurs rubriques avec différentes approches du monde du cigare avec bien sûr tout son aura.

 

Je vous ferais part des mes dégustations avec des fiches détaillées pour chaque cigare.

 

Le cigare n'est pas que cubain et je vous le prouverais tout au long des mes publications.

 

Je suis ouvert à la discussion et je serai très heureux de répondre à vos questions.

 

Je me lance alors attention !!

 

EM