11/01/2012

Pléiades El Puro Belicosos Especial

Voici ma dernière découverte que j’ai pu déguster hier après-midi, sous un beau soleil de Janviers comme quoi il ne faut pas désespérer !

Photo0102.jpg

 Ce Pléiades présente bien avec ses 2 bagues aux coloris sobres mais élégants. La cape est particulièrement belle, de couleur chocolat pralin, souple et brillante non sans rappeler les capes des grandes marques cubaines qui flattent leurs propriétaires dès la prise en main.

Photo0103.jpg

Le cigare parait bien proportionné avec cependant une forme non linéaire (propre au figurado ?), il y a une partie légèrement plus épaisse au milieu du cigare. L’odeur du cigare est d’entrée de jeu assez complexe avec des notes de bois précieux et de fougères ce qui donne envie d’aller plus loin.

Photo0104.jpg

La coupe que j’effectue avec un coupe cigare est nette sans miettes de tabac, on voit bien les feuilles de tabac enroulées entre elles, l’aspect est propre et brillant (joli).

A cru, le tirage est un peu dur sans être bouché, les saveurs sont douces mais légèrement épicées avec  touches sucrées.

Passons à l’allumage, je suis impatient de le goûter et j’enlève donc la 1er bague du bout pour lui embrasser la tête et lui donner vie. L’allumage se fait sans problème et la cendre blanche me rappelle celle des Pléiades 20ème anniversaire.

Photo0105.jpg

Les saveurs du 1er tiers sont très douces et on retrouve le panel aromatique propre aux Pléiades avec des saveurs de cèdres, bois précieux, réglisses, fougères et aussi une touche d’amande en fond de décor. Le fumage est assez bon avec des volumes de fumée important et une fumée plutôt fine bleutée et non agressive.

Photo0107.jpg

Le deuxième tiers devient plus intense et me prend de plein fouet avec cette fois si une orientation gustative plus corsé voir presque cubaine. Je retrouve une fumée plus épaisse avec des saveurs corsées allant sur du café et des noisettes par moment.

Photo0108.jpg

Le cocktail est agréable car on trouve beaucoup de saveurs avec tout de même une certaine douceur dominicaine qui donne une sensation de légèreté à l’ensemble. Je suis impressionné par ce 2 ème tiers qui dure assez longtemps sur ce genre de module de 146 mm et je suis déjà à 45 minutes de dégustation quand j’entame le supposé purin.  

Photo0109.jpg

Petite remarque à propos de la 1er cendre qui a tenu bien 4 cm avant de tomber ! Quel spectacle de construction.

Photo0111.jpg

La dernière partie comporte plusieurs défauts qui m’ont malheureusement déçu. Niveau goût, on monte encore d’un cran et ça devient un peu entêtant, des arômes vanillés font leur apparition avec des touches d’amandes et de raisins secs, ce qui franchement m’épate pour un Pléiades. Le  premier défaut vient du tirage, qui se fait plus dur voir même difficile, je suis obligé dans ce troisième tiers de « poper » au moins 3 fois pour obtenir un volume de fumée suffisant.

Photo0113.jpg

J’assiste aussi la combustion au chalumeau car il a tendance à vouloir s’éteindre. Et le dernier défaut vient de l’apparition de sève brune sous forme de gouttelettes au niveau de la prise en bouche rajoutant certes un coté sucré en bouche mais assez désagréable d’aspect ce qui m’oblige à essuyer un peu le bout pour enlever cette sève.

Photo0114.jpg

Le final devient un peu laborieux et je décide de l’arrêter en laissant environ 4 cm à cette vitole qui m’a donnée 1h15 de dégustation ce qui me paraît honnête vu la taille du cigare. Ce cigare ne m’a pas donné l’impression d’une origine Dominicaine, le final  est rassasiant comme les grands cubains et me laisse un avis très positif. Je recommencerai à coup sûr cette dégustation pour confirmer (ou pas) qu’il s’agit bien d’un grand cigare. Pour l’instant je ne peux que le conseiller aux amateurs de subtilités.

Voici mon verdict

Construction et Aspect 4/5 cape souple et grasse comme j’aime, petit bémol de tirage sur la fin

Saveur et Subtilité 5/5 gout riche et varié presque cubain par moment, bravo Pléiades !

Force 3/5 doux dans son ensemble avec un deuxième tiers assez fluctuant et un final corsé

Prix 5/5 c’est un cadeau d’anniversaire de ma femme mais connaissant le prix c’est imbattable (9 euros)

Note Global de 17/20 Un champion parmi les champions !

 

12:13 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

10/01/2012

Liste de mes dégustations

 

Bonjour à tous,

Voici une petite liste de tous les cigares que j’ai essayé et donc goûté au moins une fois (plusieurs pour mes préférés). Cela fait maintenant 2 ans que je découvre les cigares et mon expérience n’est encore qu’un début…

Je vous mets cette liste non pas pour la vantardise mais pour vous laisser choisir quels cigares vous voulez que je « reviewe » au niveau gustatif et autre. Et oui je peux faire une fiche par cigare mais autant que ce soit un cigare qui vous intéresse ! Par exemple un cigare que vous n’avez pas encore goûté et que  vous hésitez à acheter ou pour découvrir une marque.

Comme vous pouvez le voir j’ai plus de références Cubaines mais cela risque de changer.

Cubain

Cohiba Robusto

Cohiba siglo II et siglo IV

Cohiba Maduro 5 secretos (corona)

Cohiba Maduro 5 magicos (robusto)

Cohiba Maduro 5 genios (grand robusto)

Hoyo de Monterrey petit robusto

Hoyo de Monterrey Epicure n° 1 (corona gorda)

Diplomatic corona

Jose L.Piedra corona

Montecristo edmundo (robusto)

Montecristo petit edmundo (petit robusto)

Montecristo Open Master (robusto)

Montecristo Open Eagle (grand robusto)

Montecristo corona

H.Upmann magnum 46 (corona gorda)

H.Upmann magnum 48 edition limitée 2009 (petit robusto)

H.Upmann Connoisseur n°1 (robusto)

Juan Lopez Seleccion n°1 (robusto)

Romeo y Julieta Short Churchills (robusto)

Partagas Mille fleurs corona

Partagas serie D n°4 (robusto)

Partagas D Especial Edition limitée 2010 (grand robusto)

Bolivar Royal Coronas (robusto)

Trinidad T (robusto)

Cuaba figurados

Punch coronations (corona)

El Rey Del Mundo choix suprème (robusto)

Ramon Allones Robusto

République Dominicaine

Pléiades El Puro Edicion limitada (figurado)

Pléiades 20em anniversaire robusto

Pléiades 20em anniversaire petit robusto

Pléiades 20em anniversaire petit Belicosos (figurado)

Nacanudo 1968 Titan (gros robusto)

TE AMO WS Toro (gros robusto)

Vega Fina robusto

Vega Fina  xs robusto (petit robusto)

Vega Fina by Seijas Edition limitée 2010 (gros robusto)

Macanudo robusto

Nicaragua

Nub Cameroun 358 (petit robusto)

Nub Sun grown 460 (gros robusto)

Nicarao anno VI petit robusto

Casa Magna colorado (gros robusto)

Casa Magna  colorado (robusto)

Cumpay Volcan (gros robusto)

Honduras

Flor de Selva rosbuto

CAO Sopranos edition (robusto) même si mélange (merci Thierry)

Autres cigares dans ma cave mais pas encore fumés

Santa Clara 1830 (robusto)

Romeo y Julieta Wide churchills (gros robusto)

H.Upmann Upmann n°2 (figurado)

H.Upmann Magnum 50 (grand robusto)

Vega Robaina Famosos (robusto)

Cain Straight Ligero Sungrown (grand robusto)

Don Pepin Garcia Blue Invictos (rosbusto)

 

Bon voici un ordre d'idée à peu prêt complet de mes expériences et je ne compte pas m'arreter là!!

13:07 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

CAO Sopranos Edition

La marque CAO a sélectionné des tabacs d’origine du Honduras et c’était pour moi le premier "hondurien" que je goûtais et je vais vous développer ma dégustation.

Soprano_cigar.jpg

 

A première vue, le cigare est très sombre et dur au touché, la cape semble rigide et épaisse. L’odeur du cigare est curieusement mentholée, cette senteur est nouvelle mais pas désagréable. La bague du devant (rouge vif) laisse présager de la puissance et l’autre bague noir et rouge rend le cigare atypique. On voit bien l’effort de marketing et cela surprend un peu mais passons sur ce détail.

 

DSCF2329.jpg

A l’ouverture beaucoup de poussières (miettes) tombent partout et je me dis que ça commence bien… le tirage est plutôt bon mais les saveurs semblent assez sèches (manque d’humidité ??) la saveur mentholée vient vite chatouiller mon palet avec en plus un peu d’amertume.

Bon je suis curieux alors au feu !! La cendre à l’allumage est d’un blanc pur et je l’allume sans aucune difficulté. Les premières bouffées sont légères avec un goût de bois précieux et me rappelle un certain Pléiades 20ème anniv mais le goût évolue vers un « menthol » poivré piquant très curieux pour moi.

Photo0095.jpg

La dégustation commence dès  1 cm de foin et j’arrive déjà dans des touches très subtiles tout en gardant la légèreté d’un  1er tiers. Je trouve déjà des noisettes grillées, des humus, de la fraicheur « mentholée » et aussi des acidités de fruits de baies. Quelle explosion en bouche pour un début ! Je calme le jeu en fumant plus lentement car je sens une puissance montée assez vite en arrière bouche.

 

Photo0096.jpg


 
Le deuxième tiers est tout simplement épatant entre de la force et de la finesse on voit bien la vocation « rouge » car des notes épicées de type piment ou poivre noir prennent le dessus par rapport au menthol du début. La monture se fait sérieuse et on galope maintenant vers un champ de braise.

 

Photo0097.jpg

Le troisième tiers et trop corsé à mon goût (poivres, amertumes) et je reste déjà sous les effets gustatifs de cette heure de fumage. Je laisse environ 3 cm à ce taureau car je sens que je suis un peu fragilisé par cette chevauchée mais sans pour autant dépasser la limite qui m’est propre.

 

Photo0099.jpg

Je reste surpris par cette découverte du Honduras qui m’a permis d’approcher d’autres saveurs que je ne connaissais pas encore et je peux vous dire que ce ne sera pas le dernier.

 

Voici mon verdict

Construction et Aspect 3/5 cape trop dur (sèche), foncée presque noir, bague sympa

Saveur et Subtilité 5/5 gout spécial et découverte assurée quelle explosion en bouche!!

Force 3/5 moyennement fort mais le final est trop poivré (pour moi)

Prix 4/5 c’est un cadeau de ma grand-mère mais le rapport qualité prix semble bon (9 euros)

Note Global de 15/20 une note honorable !

 

11:14 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Partagas serie D n°4

Partagas Serie D n° 4 (robusto cubain)

En voilà un beau cigare parmi les meilleurs références cubaine et je vais essayer de vous partager ma dégustation si toutefois vous résistez à ne pas l’essayer vous-même.

Partagas_Series_D_No_4_stick-2.jpg

     L’apparence est flatteuse avec sa cape chocolat grasse voir même brillante, le cigare est souple au touché assez lourd et la taille robusto me plaît beaucoup, je le trouve magnifique on dirait un bonbon qui demande à un gourmand(e) de le goûter…

Partagas_Partagas_Serie_D_No_4.jpg

Le goût à cru (non allumé) pique un peu le bout de la langue et est assez fort avec des touches épicés et complexes . Le tirage est bon sans être trop souple (prometteur) , on voit qu’il a du coffre et l’envie de l’allumer se fait présente. Je l'ai dégusté avec une des meilleures bières du monde la Rochefort 10 !

IMG_0229.JPG

L’allumage reste toujours plus dur sur les cubains mais il s’allume tout de même après quelques effort et un bon chalumeau (vaste sujet de discussion l’allumage j’y reviendrais plus tard) . Le goût cubain envahi le palet sans plus attendre mais une certaine douceur est déjà là. Le premier tiers brûle tranquillement et distille des saveurs complexes grillées avec un petit plus un peu « sucré » que je n’arrive pas à définir pour l’instant.

IMG_0231.JPG

Le deuxième tiers offre des bouffées généreuses avec des saveurs de noisettes grillées ainsi qu’un coté rond et brioché presque sucré comme un caramel trop bruni... un délice qui honnêtement me donne beaucoup de plaisir.

Le troisième tiers se fait plus intense encore avec cette fois des touches de café et de chocolat amères. La force arrive à son paroxysme et il est temps pour moi de le laisser se reposer, sacrée puissance tout de même les dernières bouffées me font tourner la tête non sans y éprouver un certain plaisir.

Quel cigare ! Pour moi un des meilleurs quoi que son grand frère le Partagas série D especial 2010 est un niveau au-dessus mais je vous ferais, si vous le souhaitez un petit article sur la série limitée 2010

Voici mon verdict

Construction et Aspect 5/5 cape foncée lise, grasse et souple (miam)

Saveur et Subtilité 4/5 gout « cubain », sucré, noisette

Force 4/5 fort mais pas trop, attention au 3ème tiers pour les novices

Prix 4/5 cher mais vaut tout de même son prix (12 euros)

Note Global de 17/20  Un très bon cubain que je recommande à un publique averti !

 

10:48 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |