15/02/2012

Liste dégustations

Aujourd’hui, une mise à jour de la liste de mes dégustations avec en prime une note pour chaque cigare. J’ai mis en « gras » les notes supérieures ou égales à 16 qui sont pour moi des valeures sûres. Vous ne trouverez pas de 20/20 car je n’ai pas encore trouvé le cigare parfait. Mention spéciale pour mon préféré avec un 19/20. J’ai aussi mis mes dernières acquisitions que je pourrais évaluer prochainement. Pour l’instant un total de 47 cigares testés et ce n’est qu’un début car il en existe tant !

Les Cubains

Bolivar Royal Coronas (robusto)                                                             17/20

Cohiba Maduro 5 secretos (corona)                                                      16/20

Cohiba Maduro 5 magicos (robusto)                                                     18/20

Cohiba Maduro 5 genios (grand robusto)                                             18/20

Cohiba Robusto                                                                                          15/20

Cohiba siglo II   (petit corona)                                                                  14/20

Cohiba siglo III  (corona)                                                                10/20

Cuaba figurados                                                                               12/20

Diplomatic corona                                                                                      05/20

El Rey Del Mundo choix suprème (robusto)                                          14/20

Hoyo de Monterrey petit robusto                                                            17/20

Hoyo de Monterrey Epicure n° 1 (corona gorda)                                   08/20

H.Upmann magnum 46 (corona gorda)                                                 17/20

H.Upmann magnum 48 edition limitée 2009 (petit robusto)            18/20

H.Upmann Connoisseur n°1 (robusto)                                                   15/20

Jose L.Piedra corona                                                                                 08/20

Juan Lopez Seleccion n°1 (robusto)                                                       15/20

Montecristo edmundo (robusto)                                                           15/20

Montecristo petit edmundo (petit robusto)                                        16/20

Montecristo Open Master (robusto)                                                     14/20

Montecristo Open Eagle (grand robusto)                                             14/20

Montecristo corona                                                                                  10/20

Partagas Mille fleurs (corona)                                                                 11/20

Partagas serie D n°4 (robusto)                                                                17/20

Partagas D Especial Edition limitée 2010 (grand robusto)                 19/20

Punch coronations (corona)                                                                    12/20

Ramon Allones Robusto                                                                          15/20

Romeo y Julieta Short Churchills (robusto)                                         14/20

Trinidad T (robusto)                                                                                 17/20

République Dominicaine

Macanudo robusto                                                                                   08/20

Nacanudo 1968 Titan (gros robusto)                                                    12/20

Pléiades El Puro Edicion limitada (figurado)                                        17/20

Pléiades 20em anniversaire robusto                                                     15/20

Pléiades 20em anniversaire petit robusto                                           16/20

Pléiades 20em anniversaire petit Belicosos (figurado)                     14/20

TE AMO WS Toro (gros robusto)                                                           07/20

Vega Fina robusto                                                                                    10/20

Vega Fina xs robusto (petit robusto)                                                    10/20

Vega Fina by Seijas Edition limitée 2010 (gros robusto)                  13/20

Nicaragua

Casa Magna colorado (gros robusto)                                                   14/20

Casa Magna colorado (robusto)                                                            15/20

Cumpay Volcan (gros robusto)                                                              16/20

Nicarao anno VI petit robusto                                                               14/20

Nub Cameroun 358 (petit robusto)                                                      15/20

Nub Maduro 460 (petit robusto)                                                           14/20

Honduras

CAO Sopranos edition (robusto)                                                            15/20

Flor de Selva rosbuto                                                                               12/20

Autres cigares dans ma cave mais pas encore testés

Cain Straight Ligero Sungrown (grand robusto)

Cumpay churchill

Don Pepin Garcia Blue Invictos (rosbusto)

H.Upmann Upmann n°2 (figurado)

H.Upmann Magnum 50 (grand robusto)

Navarre Aramits (robusto)

Romeo y Julieta Wide churchills (gros robusto)

Santa Clara 1830 (robusto)

Vega Robaina Famosos (robusto)

 

16:07 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

12/02/2012

Hoyo de Monterrey Epicure n°1

Aujourd’hui il fait beau mais froid (-4°C). L’occasion est bonne alors je m’équipe pour déguster un cigare.

55_epicureno1.jpg

Le Hoyo de Monterrey Epicure n°1 est un cigare cubain de taille corona gorda (143X18.26mm). L’apparence est flatteuse avec cette cape de couleur caramel, nervurée et luisante. Les deux bagues dorées donnent beaucoup de classe à ce cigare. Il donne envie rien qu’à le regarder. Je l’ouvre pour découvrir ses saveurs à cru.

Photo0206.jpg

Le tirage est quasi inexistant (ça commence bien…). Je tire dessus à pleins poumons pour avoir quelques touches épicées et du tabac fermenté.  Bon à ce moment-là je me dis que le tirage va « s’ouvrir » en fumant. Je sors donc dehors équipé de mon cubain à la main (sourire aux lèvres).

Avec mon petit chalumeau j’arrive sans problème à allumer cette Hoyo mais le tirage reste problématique et la fumée se fait rare. Les premières saveurs sont cubaines avec une touche épicée/citronnée qui se rapproche du gingembre. La cendre est friable et elle tombe quand je décide de faire une photo.

Photo0207.jpg

J’ai beaucoup de difficulté pour déguster ce 1er tiers car le tirage ne s’ouvre pas. J’ai l’impression que le cigare est bouché. Comme je m'y attendais, il s’éteint et je décide de reprendre le fumage un peu après. Ce 1er tiers a été difficile malgré un goût « sympa ». Je persévère donc pour approfondir ma dégustation.

Photo0208.jpg

Cette fois, je coupe franchement le bout du cigare (pour éventuellement le déboucher) et je le rallume. Bon il y a du mieux niveau tirage mais ce n’est pas encore la joie. Je suis obligé de m’y prendre à plusieurs reprises pour avoir une fumée suffisamment épaisse.

Photo0209.jpg

Je suis maintenant au 2ème tiers et les saveurs se font plus douces avec des touches de noisettes et du pain grillé. Le cigare brûle tout de travers mais cela me semble normal vu le défaut de tirage. J’essaie de déguster le cigare mais cela devient vraiment laborieux…

Photo0210.jpg

Avec des efforts, j’arrive quand même au 3ème tiers. Pas de réelle évolution par rapport au 2ème tiers. Les touches de noisettes sont agréables et la force reste modérée.

Photo0211.jpg

J’ai enfin plus de fumée pour en apprécier la complexité (il est temps). Le goût est très plaisant avec une dominante briochée et une saveur un peu suave et sucrée. Aucune amertume pendant tout le fumage et la touche de gingembre apparait de temps en temps. Je découvre aussi le petit goût de cèdre qui doit être lié à ma nouvelle cave à cigares.

Photo0212.jpg

Le final redevient « infumable » avec encore ce mauvais tirage.

Photo0213.jpg

Je décide d’arrêter là cette dégustation avec je l’avoue un certain agacement. Oui, il m’agace ce cigare ! Je me bats avec lui depuis plus d’une heure et cela me déçoit de tomber sur autant de défauts de construction.

Photo0214.jpg

Je suis franchement énervé car ce n’est pas la 1ère fois qu’un cigare cubain me joue ce coup-là. Beaucoup de potentiel gâché à cause d’un roulage perfectible. Je reste sur ma faim et j’en conclus que rien ne vaut un format robusto. L’Epicure n°1 doit être sans doute un très bon cigare car son goût était plaisant mais je n’ai pas pu l’apprécier à sa juste valeur. Quel dommage ! Je suis déçu par cette dégustation.

Mes notes :

Construction et Aspect 2/5 : Cape et bague jolie, tirage infect (presque bouché), brûle mal, cendre foncée et friable.

Saveur et Subtilité 2/5 : Comment apprécier un cigare bouché ? On trouve des saveurs de pain grillé, des épices (gingembre), des noisettes. Le goût est presque suave à la fin. Pas de franche évolution entre le 2ème et le 3ème tiers.

Force 3/5 : Doux pendant tout le fumage, aucune amertume.

Prix 1/5 : Rapport qualité prix surement bon quand le cigare n’est pas bouché… pour moi ce sera une très mauvaise note (11 euros).

Note Globale 8/20 : La note parle d’elle-même. Je ne suis pas satisfait par cette dégustation. Du potentiel à revendre, j’en suis sûr, mais pas pour cette fois en tout cas. Dégustation à refaire…ou pas ?

 

19:27 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

08/02/2012

Vega Fina by Seijas édition limitée 2011

La marque Vega fina produit habituellement des cigares bon marché et est présente depuis plus de 5 ans dans nos civettes. Avec cette version « Edition limitée 2011 » la marque innove et tente de prouver son savoir-faire en produisant un cigare « haut de gamme ».

Photo0198.jpg

Le « Vega Fina by Seijas » porte le nom de son créateur qui a choisi d’utiliser une cape mexicaine pour ajouter un coté épicé (selon lui) à sa création. La sous-cape et la tripe restent d’origine Dominicaine comme à l’habitude de la marque. C’est un cigare imposant avec un gros diamètre (120mm X 23.02mm) avec un côté assez joufflu.

Photo0199.jpg

L’aspect général est plutôt bon. La cape est légèrement grasse et nervuré, les bagues discrètes et raffinées. Cette couleur de cape maduro chocolaté fait bonne impression. A cru c’est piquant, épicé avec des saveurs de tabac fermenté. Première approche prometteuse. J’aime ce genre de cigare alors goûtons-le sans attendre.

L’allumage se fait sans réserve et la fumée est abondante dès le début. La cendre est d’un blanc parfait. On reconnait de suite les saveurs Dominicaines avec un côté épicé et beaucoup de bois précieux. Le goût du 1er tiers est intense mais s’arrondit assez rapidement à partir du premier centimètre fumé.

Photo0085.jpg

Le fumage va bon train en gardant de gros volumes de fumée. C’est assez agréable d’avoir autant de tirage sans que le cigare ne chauffe. Le cigare brûle parfaitement droit et la cendre tient bien. J’arrive au 2ème tiers après une bonne demi-heure de fumage.

Les saveurs du début sont présentes avec plus de rondeur. Pas de franche évolution mais le goût est plaisant. Le cigare est doux avec des touches épicée/poivrée qui lui donnent un peu plus de consistance en bouche. Quelques touches de cacao amer font de brèves apparitions mais la dominante reste le boisé/grillé.

Photo0087.jpg

Le 3ème tiers est lui plus « rentre dedans ». La douceur fait place à une force insoupçonnée. Le poivre domine et chaque bouffée devient rassasiante. Le cigare reste facile à fumer mais la dernière partie assèche un peu la bouche car la fumée chauffe un peu. Je fume tout de même ce cigare jusqu’au bout avec beaucoup de plaisir, en environ 1 heure de dégustation.

Bonne découverte ! Les versions Vega Fina classique (bas de gamme ?) n’ont rien à voir avec ce gros robusto. Ce module mérite sa place chez les cigares de dégustation. Le pari de Mr Seijas me semble tenu. Le seul défaut est le côté trop linéaire mais la palette gustative est suffisamment complexe. C’est une édition limitée 2011 produite à seulement 12000 exemplaires et je pense qu’elle ne va pas rester trop longtemps dans nos civettes.

007-504-0009hhh.jpg

Mes notes :

Construction et Aspect 4/5 : Cape jolie, tirage bon, brûle droit, bague discrète, diamètre « trop » gros.

Saveur et Subtilité 3/5 : Un peu trop linéaire, beaucoup de boisé/grillé, un peu d’épice et d’amertume.

Force 3/5 : Doux au début, fort à la fin, un ensemble assez musclé et rassasiant au 3ème tiers

Prix 3/5 : Rapport qualité prix correct pour la taille du cigare, je m’attendais à mieux… (7,4 euros)

Note Globale 13/20 : Cette édition limitée est sympa ! Pas exceptionnelle… Un cigare apéritif sans prétention mais qui reste assez fin. J’apprécie d’en fumer un de temps en temps.

 

14:31 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

03/02/2012

Casa Magna Robusto

Le Casa Magna robusto est un cigare du Nicaragua. Bon il fait froid dehors (-2°) mais un grand soleil rayonne ce qui me donne envie de sortir un peu. Je vais donc tester ce cigare et voici son analyse.

Photo0175.jpg

L’apparence du cigare est bonne avec une belle cape nervurée et brillante. La couleur foncée du cigare lui donne un aspect « maduro ». La bague semble un peu grossière par rapport à la qualité du cigare. A le sentir, on trouve des notes épicées et florales.  Je l’ouvre. La tripe est de la même couleur que la cape et le roulage est très bien réalisé. A cru, un goût piquant de tabac avec du bois précieux et une légère amertume sont présents. Il est beau et assez grand pour un robusto (14cm).

Photo0176.jpg

Je l’allume donc pour découvrir ses saveurs. La cendre est grise et la fumée bleutée comme je l’aime.

Photo0177.jpg

 Les premières saveurs sont assez fortes avec du cacao, du cuir, des bois précieux et des saveurs grillées. Le tirage est parfait et le cigare brûle droit. Ce 1er tiers reste assez linéaire mais le goût est plaisant ce qui donne envie d’aller plus loin dans la dégustation.

Photo0179.jpg

Un Casa Magna dans la neige ça donne quoi ?

Photo0178.jpg

Le 2ème tiers arrive à grand pas et on sent de suite le virage gustatif. Les saveurs du début se font plus rondes et des noisettes grillées apparaissent. La force du cigare est assez élevée mais pour l’instant cela reste acceptable. Le goût de ce 2ème tiers est vraiment agréable avec beaucoup de finesse.

Photo0181.jpg

 La fumée devient plus épaisse et la dégustation plus profonde. Comme on dit : « enjoy ». J’éprouve beaucoup de plaisir à ce moment du cigare. Il a du caractère et je le fume doucement car je sens la puissance monter d’un cran.

Photo0184.jpg

Le 3ème tiers est dans la même lignée que le 2ème tiers sauf que la puissance ressentie au milieu du cigare est maintenant bien présente. La fumée se fait rassasiante à chaque bouffée. Je trouve des touches de vanille et de miel sur cette partie. Le goût d’ensemble est très complexe en bouche avec une dominante grillée sans trop d’amertume.

Photo0185.jpg

 Le cigare se consume doucement et je suis déjà à 1h15 de fumage quand j’arrive sur les derniers centimètres. Un petit rallumage est nécessaire. Le final est un peu entêtant avec beaucoup de puissance. La finesse du 2ème tiers est oubliée et le fumage devient un peu physique. Je décide d’arrêter en laissant à peine 3 cm.

La mort du Casa Magna enneigé…

Photo0187.jpg

C’est un bon cigare et je l’ai vraiment apprécié. Il est un peu linéaire dans son ensemble mais les touches de noisette et de vanille sont vraiment plaisantes. La construction est très bonne malgré un petit rallumage sur la fin. Par contre quelle puissance ! Tout le fumage se fait en force et cela peut être fatal à un débutant. Je le déconseille donc, si vous n’avez pas l’habitude car vous risquez d’avoir des sueurs froides pendant un bon moment. J’ai aimé le tempérament de ce cigare et l’ensemble des saveurs grillées m’a beaucoup plu.

Mes notes :

Construction et Aspect 4/5 : Cape superbe, tirage parfait, brûle droit, cendre dure, bague trop volumineuse (dommage).

Saveur et Subtilité 3/5 : Un peu linéaire, le grillé l’emporte, cacao, noisettes, des subtilités intéressantes à partir du 2ème tiers.

Force 4/5 : Fort, final rassasiant et entêtant, il faut aimer les cigares puissants et entreprenants

Prix 4/5 : Bon rapport qualité prix, mérite d’avoir sa place dans ma cave à cigares (7,6 euros)

Note Globale 15/20 : Bonne découverte pour moi, ce cigare du Nicaragua ne vous laissera pas indifférent.

 

13:26 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |