21/05/2012

Partagas Serie D n°5

Ce dimanche il fait frais (15°c) avec une humidité assez importante à cause des pluies de la matinée, alors quel cigare choisir en cette fin d’après-midi maussade ? Mon choix s’oriente vers un cigare court mais gourmand et c’est tout naturellement que je prends le nouveau Partagas Serie D n°5 dans mon humidor.

DSCF7293.JPG

C’est un très beau cigare qui donne tout de suite envie avec sa cape colorado bien grasse et très nervuré.  Petit cigare (110 x 19.84mm) mais grande classe et il faut un œil d’expert pour voir la différence avec un D4.

DSCF7295.JPG

Je l’ouvre à l’emporte-pièce ayant pris cette habitude désormais. Je découvre un tirage impressionnant, on dirait que le cigare est vide… Je ne suis pas habitué à ce genre de tirage avec le terroir cubain. Pas grave car ou moins je suis sûr qu’il ne se bouchera pas ! A cru c’est épicé et végétal sans trop de saveurs.

DSCF7294.JPG

Passons à l’allumage ! Aucun problème pour allumer le D5, la fumée est bleutée et la cendre grise. Les premières bouffées sont très légères avec une saveur cubaine fraiche et sucré.

DSCF7297.JPG

Je trouve du cuir, une acidité genre citron (surprenant), du tabac fermenté (suave) et des épices fines (poivre vert et piment). C’est léger et en même temps assez entreprenant. J’ai hâte de voir l’évolution des saveurs !

DSCF7299.JPG

Le cigare brûle bien droit et la cendre est dure ce qui est déjà très agréable à regarder. Très rapidement la douceur acidulée du début disparait pour faire place à des saveurs caractéristiques de la Serie D de Partagas. Ce début original n’aura pas duré longtemps et je passe donc dans le terroir cubain sans plus attendre.

DSCF7303.JPG

C’est puissant et complexe en bouche avec une fumée très épaisse et odorante. Chaque bouffée vous tapisse le palais de saveurs riches et grasses avec cette petite pointe sucré (caramel grillé) très agréable.

DSCF7304.JPG

Des noisettes viennent compléter ce cocktail à merveille et je savoure ces instants. Tout cela me fait évidemment penser au D4 mais il y a une petite différence de puissance. Ce 2ème tiers est très gourmand et curieusement facile malgré une force très marquée.Je déguste ce 2ème tiers qui reste linéaire mais pas dénué d’intérêt. En effet le cigare évolue peu mais reste très agréable et constant pendant cette 1ère demi-heure.

DSCF7307.JPG

Doucement mais surement j’arrive dans un 3ème tiers qui ne me laissera pas sur ma faim. Pouaaa quel puissance ! Changement de registre ici c’est la grosse artillerie et tant pis pour les débutants. Je ne dis pas que je n’apprécie pas cette démonstration de puissance mais j’aurais aimé un peu plus de maitrise.

DSCF7309.JPG

Les saveurs sont corsées avec du poivre vert, du cacao amer, des notes animales (cuir, musc, étable), des noisettes, et le petit plus qui je ne s’aurait identifier. Chaque bouffée est rassasiante et je prends donc tout mon temps pour savourer cette fin de cigare.

DSCF7310.JPG

Quelques rallumages sont nécessaires sur la fin à cause d’une météo imparfaite mais cela ne gâche pas la dégustation pour autant.  Je tente le tout pour le tout et je continu malgré cette puissance imposée. A ma grande surprise la douceur revient et le dernier centimètre exalte des saveurs fines et gourmandes de fruit sec… un régal !

DSCF7312.JPG

Bon il est temps de laisser mourir ce D5 après 1 h de dégustation. Je suis comblé par cette découverte cubaine.

DSCF7314.JPG

Mes notes : 

Construction et Aspect 4/5 : Cape très jolie, tirage +++, prestige de la marque, format court mais intéressant, petits rallumages nécessaires sur le 3ème tiers.

Saveur et Subtilité 4/5 : Un cigare qui évolue bien avec de vraie différence entre les 3 tiers. C’est gourmand avec des saveurs grasses et suaves (cuir, noisette, caramel, fruit sec, cacao). Le 1er tiers est une mise en bouche acidulé, le 2ème tiers une confirmation du terroir, le 3ème tiers une apothéose de gourmandise.

Force 4/5 : Un peu jeune ce cigare ce cigare n’est pas docile et donc pas pour les débutants. La force monte assez rapidement dès la fin du 1er tiers pour devenir rassasiante à partir du 3ème tiers. Un peu plus de maitrise et de finesse aurait été apprécié.

Prix 4/5 : Un prix élevé (10 euros) pour un petit format mais je pense qu’il vaut ce tarif car il offre une dégustation très proche d’un robusto classique. De belles prestations à la hauteur de la marque.

Note Globale 16/20 : Bonne découverte ce petit D5 ! Il n’a pas à rougir devant son grand frère le D4 et est même presque plus subtil par moment. J’ai beaucoup aimé le début acidulé qui offre de la fraicheur. La suite est tout simplement magistrale et nous passons par toutes les étapes de dégustations du terroir cubain. La construction était au rendez-vous et le tirage souple permet de bonnes bouffées. Un format intermédiaire qui a toute sa place et tout son intérêt car il offre une bonne heure de dégustation. A renouveler sans hésitation !

En bonus la vidéo!
Bien à vous.

10:20 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

14/05/2012

Partagas D Especial Edicion Limitada 2010

Ce dimanche il fait très beau et c’est le moment idéal pour sortir un bon Habano. Comme je suis très gourmand mon choix se fait vers un grand robusto. J’avais un très bon souvenir du Partages D Especial EL 2010 (141 x 19.6 mm) que j’avais fumé en vacances l’année dernière et je décide donc d’en refaire la dégustation.

DSCF7233.JPG

Je peux vous dire que ce cigare impose par sa perfection esthétique. Il est vraiment très beau avec sa cape cacao, grasse et nervuré. Les 2 bagues lui donnent beaucoup de charisme, décidément j’adore les éditions limitées.

DSCF7230.JPG

Je tente une ouverture à l’emporte-pièce et je découvre un tirage parfait…ouf ! Les saveurs a cru sont fraiches et suaves avec un peu d’épice.  

DSCF7231.JPG

Il me tarde de l’allumer alors je me prépare ! Panama vissé sur la tête, transat, parasol, petit café… c’est bon je suis prêt !

DSCF7236.JPG

J’allume le Especial son aucun problème et les premières bouffées me font voyager dans le passé. C’est curieux comme la mémoire gustative est si précise. Quel délice de saveurs cubaines ! Le 1er tiers est léger avec des saveurs de cuir, de chocolat, de musc et de vanille (épicé).

DSCF7238.JPG

C’est très rond en bouche et déjà très gustatif voir même surprenant de complexité. J’adore quand le 1er tiers se révèle si gourmand et ce n’est que le début. La cendre est bien blanche et assez dur.

DSCF7240.JPG

Le tirage n’a pas de défaut et la combustion du tabac est lente. Je n’en attends pas moins pour un cigare de ce niveau !

DSCF7243.JPG

Ma dégustation avance et je donne tout le temps qu’il faut à ce cigare pour ce révéler. La puissance monte d’un cran après que la 1ère cendre ne tombe. Je passe donc tranquillement dans le 2ème tiers. C’est incroyable, je n’arrive à définir les saveurs qui m’envahissent le palais.

DSCF7244.JPG

Il y a un goût suave de tabac mais aussi des épices fines (piments) avec du chocolat très gras, des noisettes grillées, des senteurs animales (musc, cuir) et aussi une touche miellée fermentée très agréable. C’est puissant en bouche et en même temps il n’y a aucune agressivité.  Que de plaisir dans ce 2ème tiers, je savoure cette instant hors du commun et me demande s’il existe un meilleur cigare que celui-ci.

DSCF7246.JPG

C’est un grand cigare et j’ai déjà passé la barre des 1 heures de dégustation quand j’arrive dans le 3ème tiers. La complexité gustative est toujours là avec ce chocolat intense qui tapisse le palais et la puissance se révèle enfin !

DSCF7248.JPG

Ce 3ème tiers est rassasiant sans aucune amertume ni excès de poivre. Des noisettes arrivent par vagues successives rendant la dégustation très gourmande. Je découvre aussi des notes de café torréfié et de brioche sucré qui complète encore ce cocktail de prestige.

DSCF7251.JPG

Je fume doucement car la puissance commence à devenir entêtante. Je prends mon temps et un petit rallumage est nécessaire sur la fin. Toujours autant de plaisir et je me brule les doigts sur les dernières bouffées…

DSCF7253.JPG

Au final 1h30 de dégustation de haut niveau ! Je suis plus que satisfait de ce fumage hors norme tant il m’a apporté de plaisir gustatif.

Maintenant il faut le laisser mourir…

DSCF7255.JPG

Mes notes :

Construction et Aspect 5/5 : Cape magnifique, tirage parfait, cendre dure, format de "chef", charme gourmand des Editions Limitées !

Saveur et Subtilité 5/5 : Une dégustation de haut niveau. Des saveurs très gourmandes du début à la fin (chocolat, noisette, vanille, miel). Un cocktail très rond et suave avec un petit « plus » indéfinissable. Les 3 tiers se suivent avec beaucoup de maitrise et d'évolution, confirmant le savoir-faire cubain.

Force 4/5 : Très léger au début, le cigare prend de la puissance sans pour autant brusquer. Le final est rassasiant mais non dérangeant. Un léger manque de puissance sur la fin est son seul "mini" défaut.

Prix 5/5 : Un tarif tout à fait en accord avec le niveau de ce cigare (13 euros).

Note Globale 19/20 : Et voilà, je confirme donc que ce cigare est mon préféré et de loin le meilleur que je n’ai jamais fumé. Une démonstration cubaine qui vous emporte très loin et vous procure un plaisir incroyable. J’ai adoré cette saveur chocolatée très facile à apprécier et aussi toutes les finesses de l’évolution du cigare pendant ses 3 tiers. Sa construction sans failles à aussi son rôle et permet d’oublier les petits défauts bien souvent regrettables sur une vitole de ce niveau. Sa grande taille (grand robusto) m’a permis aussi d’avoir une longue dégustation (1h30), ce qui contribue aussi à l’accumulation de tant de plaisir. Je ne peux donc que vous conseiller d’apprivoiser cette version avant qu’elle n’ait disparut de nos civettes !

 

10:54 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

07/05/2012

Pléiades Esprit Nomade Special Belicoso

Aujourd’hui dimanche j’ai voulu essayé le Pléiades Esprit Nomade que je venais d’acheter cette semaine. Comme je l’avais dit ce cigare est très charmant avec de belles proportions et un diamètre de robusto (128x21mm). Après un bon repas, je sors dehors pour commencer cette dégustation et profiter des températures agréables.

DSCF7154.JPG

Je coupe la partie en obus pour voir apparaitre un tabac très serré et légèrement plus sombre que la cape. Le tirage offre une certaine résistance inhabituelle pour un Pléiades. A cru les saveurs sont caractéristiques de la marque avec des saveurs boisées et fraiches.

DSCF7156.JPG

Je tente un allumage mais mon petit chalumeau n’a plus de gaz alors je me rabats sur un simple briquet. J’avoue galérer à allumer ce Pléiades qui à cause d’un tirage pas assez généreux me demande de la persévérance. Bon passons sur ces détails et voici donc mes premières bouffées. Les saveurs sont clairement poivrées avec une douceur herbacé et du bois précieux. Je suis un peu surpris par ces notes forte mais pas assez ronde qui me font penser au Flor de Selva robusto. Je laisse le cigare s’ouvrir un peu avec un 1er tiers assez décevant. Voyant que le tirage se resserre encore je décide de le recouper de 5mm pour tenter de le déboucher. Pas de franche amélioration niveau tirage…

DSCF7158.JPG

Je passe donc avec difficulté dans un 2ème tiers qui m’offre plus de saveurs avec des noisettes, du caramel et des notes de pain grillé. Malgré ces goûts subtils et agréables il y a encore et toujours ce poivre qui m’assèche le palais.

DSCF7162.JPG

La force est moyenne mais ce côté poivré me gâche un peu ma dégustation que j’attendais gourmande et pas amère. La combustion et lente et la cendre dure mais le tirage reste toujours aussi difficile m’obligeant à forcer ce qui augmente l’acidité au bout de ma langue.

DSCF7164.JPG

Je persévère malgré une bouche qui commence à s’empâter tellement le poivre me tapisse le palais. J’arrive maintenant dans le 3ème tiers et je découvre un peu plus de rondeur. Il est temps car je commençais à me lasser et j’avoue avoir même pensé à arrêter cette dégustation prématurément.

DSCF7165.JPG

Je trouve des saveurs de brioche, de vanille, du tabac suave et aussi du cuir. Le poivre commence à disparaitre pour mon plus grand plaisir. Malheureusement le cigare chauffe et je suis obligé de mettre un terme à ce fumage qui redevient désagréable. Il m’a fallu 45 minutes pour venir à bout de ce Pléiades qui me laisse un peu perplexe.

DSCF7166.JPG

Bilan mitigé pour ce nouveau cigare qui j’avoue ne m’a pas trop convenu. Je ne sais pas si c’est le fait du tirage serré qui a détruit les saveurs subtiles au profit du poivre ou bien si c’est tout simplement un cocktail qui ne me convient pas.

DSCF7168.JPG

Mes notes :

Construction et Aspect 3/5 : Cape brillante et jolie, tirage trop serré, cendre qui tient, chauffe sur la fin, format proche d’un robusto.

Saveur et Subtilité 3/5 : Pas assez évolutive cette dégustation est trop poivrée pour mon palais. J’ai tout de même trouvé des subtilités intéressantes (vanille, caramel, noisette, cuir).Je dirais qu’il manque de rondeur et n’offre pas une dégustation gourmande mais plutôt poivrée et végétale.

Force 3/5 : Moyennement puissant le cigare s’est vite montré fort en bouche. Le 3ème tiers est curieusement plus doux. Une dégustation musclée et punchie du début à la fin.

Prix 3/5 : Un petit prix pour un cigare original et qui a du caractère (5,9 euros).

Note Globale 12/20 : Comme vous l’avez compris je suis un peu déçu par ce cigare qui avec une apparence très gourmande ne m’a pas offert une dégustation à la hauteur de mes attentes. Un défaut de tirage a surement conditionné le surplus poivré qui a gâché ma recherche de saveurs. Je pense que ce cigare a du potentiel avec en plus un tarif correct. Je vais surement m’en offrir un autre pour confirmer ou pas ce 1er essai assez laborieux.

Bien à vous.

09:04 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

01/05/2012

H.Upmann No.2 (pyramides)

Aujourd’hui je vous gâte avec encore une dégustation. Le beau temps étant revenu (17°c + soleil) avec un jour férié m’a permis d’envisager de fumer un beau et grand cigare. J’ai hésité entre un magnum 50 et le n°2 de chez H.Upmann. J’ai finalement choisi le n°2 qui est un figurado (pyramides) d’une belle taille (156 x 20.64 mm).

DSCF7126.JPG

Je viens de finir ma dégustation et c’est accompagné d’un très bon scotch whisky (Laphroaig Islay single malt 10 ans) que je vais vous décrire mon expérience. Le n°2 est un très beau cigare avec une cape claro-colorado bien nervuré et aussi bien grasse. Il est très bien roulé et agréablement souple sur toute sa longueur. Niveau odeur c’est suave avec une pointe d’épice. Je coupe ce cigare avec ma double lame pour laisser apparaitre un tabac très serré et huileux.

DSCF7128.JPG

A cru je découvre en 1er lieu un tirage souple et des saveurs gourmandes de cuir et de tabac fermenté. Je l’observe de prêt et je peux vous dire qu’il donne envie ce n°2 alors passons à l’allumage !

DSCF7129.JPG

Je l’allume sans problème et la vitole m’offre de belles bouffées très riches dès le début. Je suis surpris par un début très complet en bouche avec tout le panel gustatif du terroir cubain (cuir, humus, écurie, tabac suave, pain grillé).

DSCF7131.JPG

C’est prometteur et je commence donc ce fumage tout en douceur. La puissance est moyenne et aucune agressivité ne vient pendant tout le 1er tiers. La combustion est lente, la cendre bien dure et le tirage se révèle parfait ! Après 20 minutes la 1ère cendre tombe et je passe tranquillement dans le 2ème tiers.

DSCF7136.JPG

Arriver à ce niveau le cigare ce fait crémeux et suave avec une douceur très agréable. Les saveurs s’enrichissent avec de la vanille, du miel, des noisettes, des fruits sec (figue) et une coté brioché très sucré en bouche.

DSCF7138.JPG

Ce cocktail me fait assez penser au Magnum 46 que j’apprécie déjà. Je suis aux anges car chaque bouffée est un vrai délice. La fumée est épaisse et bleutée et le cigare ne chauffe pas. Ce 2ème tiers est long (40 minutes) et savoureux en bouche. Je profite donc de ce moment de plaisir en fumant doucement ce merveilleux cubain.

DSCF7139.JPG

Je me rapproche de la bague et découvre une puissance qui monte doucement mais surement.

DSCF7141.JPG

Arriver au 3ème tiers le cigare reste constant mais les saveurs deviennent plus denses et un peu entêtantes. Ce cigare n’est pas pour les débutants et après 1 heures de dégustation je commence le sentir passer.

DSCF7142.JPG

La force est relative et c’est tout en rondeur que je déguste cette dernière partie. Les saveurs sont plus forte mais pas désagréable (terre humide, champignon, noisette, odeur animal et une pointe de poivre vert). Mon cigare s’éteint, j’attends quelques instant avant de le rallumer et c’est une bouffée suave et brioché qui m’envahi les papilles. Quel plaisir !

DSCF7145.JPG

Le final se veut rassasiant et fondu avec beaucoup de noisette et des touches miellées. Je vais jusqu’au bout de ma dégustation avec beaucoup d’enthousiasme. J’arrête hélas quand je ne peux plus tenir le cigare et au final 1h20 de dégustation.

DSCF7146.JPG

Quel brio ! Ce cigare est agréable dans toute sa longueur. Aucun moment de répit pour mes papilles c’est vraiment une bonne découverte.

Mes notes :

Construction et Aspect 5/5 : Cape magnifique, tirage sans faille, roulage de haut niveau, format idéal.

Saveur et Subtilité 4/5 : Ce cigare est très gourmand et gras en bouche. Les évolutions sont douces mais pas très marqués. Pas de foin ce qui est curieux sur ce type de format. Les saveurs sont riches et douces sans aucunes amertumes ni excès d’épice. Une explosion de saveurs pâtissières (pain grillé, miel, brioche), de senteurs d’écuries (cuir, senteur animal, terre humide, humus) et aussi des fruits secs très gourmands (noisette, figue). Un pur cigare de dégustation !

Force 4/5 : Un grand cubain qui sait se faire apprécier sans bousculer. La puissance est douce même si le final peut s’avérer rassasiant et puissant en bouche. La persistance gustative est assez forte et je savoure encore ce 4ème tiers même 1 heure après.

Prix 4/5 : Un tarif élevé pour un cigare de haut niveau. Des prestations très correctes permettant un temps de fumage généreux. Ce cigare vaut bien son prix ! (12 euros).

Note Globale 17/20 : Je pense que le n°2 de H.Upmann a déjà fait ses preuves et ce n’est donc pas une surprise pour les connaisseurs. J’ai beaucoup apprécié ce cigare qui m’a un peu rappelé le Magnum 46 avec son coté brioché et gras. Je suis très satisfait d’être tombé sur une vitole si bien construite qui m’a permis une dégustation entière et complexe. Les saveurs de ce cubain sont très rondes et permettrons peux être à certain d’approcher le terroir cubain avec beaucoup d’agréments. J’avoue être aussi tombé sous le charme de ce format qui a beaucoup de charisme ! J’ai eu beaucoup de plaisir pendant toute la dégustation et c’est pour moi le plus important. Une très bonne découverte à renouveler sans hésitation.

Bien à vous.

18:23 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |