11/06/2012

Arturo Fuente Château Fuente petit robusto

En ce dimanche pluvieux j’ai quand même réussi à faire une petite dégustation malgré les averses incessantes du matin. J’ai choisi un petit cigare pour passer entre les éclaircies et pouvoir profiter d’une dégustation courte en temps. Voici donc l’Arturo Fuente Château Fuente petit robusto (115 x 20 mm) ! Quelle prestance avec cette présentation originale. La feuille de cèdre et le pied du cigare recouvert de ce tissu vert donne un coté précieux à ce petit robusto.

DSCF7606.JPG

J’enlève sans plus tarder cette feuille de cèdre pour découvrir une cape claro, bien lisse et un peu rigide au touché. Le cigare est trapu et assez léger en main, on y voit un tabac bien aéré.

DSCF7607.JPG

Je l’ouvre à l’emporte-pièce et sans surprise découvre un tirage très ouvert ! A cru les saveurs sont légèrement amères sans trop de complexités.

DSCF7609.JPGAllumons-le car je veux savoir ce qu’il a dans le ventre ! Les premières bouffées sont surprenantes de douceurs et de saveurs. J’ai de suite en bouche un cocktail sympathique (tabac amère, graines torréfiés, saveurs balsamique, poivre vert) et léger qui ne brusque pas. C’est agréable pour un 1er tiers et assez fin. A ce moment-là, je ne peux qu’espérer encore plus de complexité pour la suite.

DSCF7611.JPG

Le 1er tiers passe tranquillement et j’arrive dans le supposé divin. Le début de ce 2ème tiers est assez décevant car il n’y que très peu dévolution par rapport au début. On peut juste remarquer que les saveurs se confirment et s’intensifient avec notamment une pointe de réglisse supplémentaire. Niveau puissance c’est très léger et plaisant. La fumée reste assez volatile et courte en bouche avec une dominante de saveurs torréfiées.

DSCF7613.JPG

Bon je passe sur les détails de ce 2ème tiers qui reste linéaire mais pas désagréable.

DSCF7616.JPG

Me voici arriver au supposé purin (3ème tiers) et j’observe une légère monté en puissance. Du poivre vient couvrir la douceur de ces graines grillées et l’amertume du tabac se fait plus présente. La fumée est toujours courte en bouche mais il y a plus de piquant.

DSCF7617.JPG

A vrai dire, je n’apprécie pas trop ce final trop végétal qui manque de gourmandise… Je cherche en vain le petit truc qui rendrait ce cigare intéressant mais malheureusement, je ne le trouve pas…  

DSCF7622.JPG

Il est temps pour moi d’arrêter cette dégustation après 45 minutes de fumage. Une prestation honorable mais qui me laisse sur ma faim car pas assez rassasiante. L’atout charmes du visuel n’a pas suffi à mon palais exigeant.

DSCF7623.JPG

Mes notes :

Construction et Aspect 4/5 : Cape lisse et dure, tirage XXL, cendre qui tient, « emballage » très original, aspect précieux.

Saveur et Subtilité 2/5 : Ce cigare est trop linéaire ! Pas de saveurs gourmandes mais plutôt un mélange torréfié et végétal assez fin en bouche (tabac amère, graines torréfiées, poivre, réglisse). C’est agréable mais pas exceptionnel il manque le petit plus gourmand…

Force 3/5 : Très léger du début à la fin du 2ème tiers. Le cigare prend un peu de caractère sur sa toute fin sans pour autant transporter. Le final n’est pas rassasiant. Un manque de punch évident mais qui peut être apprécié si on le fume en cigare apéritif.

Prix 3/5 : Petit prix, petit cigare, petite prestation (7,5 euros).

Note Globale 12/20 : Une découverte sympathique mais qui me laisse un peu perplexe. J’attendais un peu plus de complexité et je suis déçu pas ce côté trop linéaire qui sans être désagréable rend le cigare un peu ennuyant. Les saveurs dominicaines sont agréables et non agressive ce qui rend la dégustation très facile. La construction est parfaite ce qui est appréciable. Au final, je classerai plus ce cigare comme un cigare apéritif qui pourra « sans prétention » être un bon accompagnant.

Voici la petite vidéo de mon expérience !


 

Bien à vous.

11:33 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

08/06/2012

Vidéo Partagas Serie D n°5

Aujourd’hui je vous offre une petite vidéo que j’ai faite lors de ma dégustation du Partagas Serie D n° 5 ! C’est ma première vidéo sur « You tube » alors il y a forcément des choses à redire… Justement je veux avoir votre avis sur la question. Dites-moi si cela est utile(ou pas), si cela apporte un plus (ou pas), si vous aimez (ou pas), pour que sache si je continu (ou pas) dans cette voie. J’ai fait un montage avec 5 petites vidéos prises avec mon appareil photo numérique mais j’ai des idées d’amélioration pour la suite (si toutefois je continu les vidéos). Bon visionnage et j’attends vos commentaires !


 

Bien à vous.

08:45 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

04/06/2012

Juan Clemente Obelisco

En ce début de soirée il faut encore chaud (28°c)et les orages annoncés ne sont pas encore là. Je profite donc de se moment de quiétude pour fumer un bon cigare ! Comme je ne sais pas quoi choisir je demande à ma femme de faire le choix et elle choisit un Juan Clemente Obelisco (152 x 20mm). C’est un très beau cigare dominicain avec une forme assez particulière (en forme de carotte !).

DSCF7500.JPG

Je coupe l’obus de ce cigare et découvre un tirage royal et gouteux. En effet à cru les saveurs sont nettement sucrées avec un gout de tabac suave très délicat.

DSCF7501.JPG

Je passe sans plus tarder à l’allumage de cette carotte dominicaine… Et je ne suis pas déçu du voyage ! Les premières bouffées sont épatantes de douceur et de saveurs pâtissières (brioche, pain grillé, vanille). La fumée est très épaisse et permet de jouer avec elle sans aucune amertume ni poivre. Je suis comblé par ce début très facile et gourmand.

DSCF7502.JPG

Le cigare reste assez linéaire sur ce 1er tiers mais pas pour autant ennuyant. Je m’amuse avec cette fumée épaisse et apprécie ces saveurs sucrées qui m’envahisse le palais sans aucune agressivité. La cendre tient bien et la combustion est assez lente.

DSCF7506.JPG

J’arrive tranquillement dans un 2ème tiers plus complet encore. Cette fois des noisettes et des fruits secs viennent compléter ce cocktail dominicain déjà très plaisant. Je suis surpris pas tant de saveurs et la nuit étant tombante, je me délecte de ce moment particulier.

DSCF7517.JPG

Au fur et à mesure la puissance monte mais reste vraiment légère par rapport à un cigare cubain.

DSCF7523.JPG

A la fin du 2ème tiers des saveurs poivrées viennent enrichir ce fumage très gourmand en apportant un peu de piquant. Le vent se lève, l’orage guète et j’arrive bien heureusement dans le 3ème tiers.

DSCF7525.JPG

Pas de nette évolution si ce n’est encore plus de rondeurs suaves et briochées. La force dans cette fin de cigare devient intéressante, les saveurs sont fortes et longues en bouche. J’arrête un peu prématurément la dégustation avec l’arrivé d’une grosse averse et d’éclairs…Je n’aurais pas été jusqu’à la fin du 3ème tiers mais j’ai déjà passé une bonne heure à fumer ce Juan Clemente qui m’a comblé et aussi réconcilié avec le terroir Dominicain.

DSCF7531.JPG

Mes notes :

Construction et Aspect 4/5 : Cape claire très jolie, tirage royal, cendre qui tient, format généreux (15,2 cm), aspect en obus (carotte) original.

Saveur et Subtilité 4/5 : Le 1er tiers est très doux et gourmand (pain grillé, vanille, tabac suave, brioche), le 2ème tiers s’enrichi légèrement (noisette, fruit sec) le 3ème tiers se corse un peu (poivre). Un délice d’un bout à l’autre !

Force 4/5 : Très léger dans son ensemble le cigare est facile à fumer (ce qui est très agréable). Le final à défaut d’être rassasiant est un peu plus fort et épicé.

Prix 4/5 : Excellent rapport qualité prix (7 euros).

Note Globale 16/20 : Une très bonne surprise ce Juan Clemente Obelisco ! Il est vrai qu’avec cette ambiance chaude et humide d’une fin de soirée ce cigare avait toute sa place. J’ai été surpris par toutes ces saveurs briochées qui m’ont fait penser au célèbre goût du Magnum 46 ! Je ne lui ai pas trouvé de défaut de construction et j’avoue franchement que c’est très plaisant d’avoir un tirage aussi généreux. L’évolution gustative n’est certes pas fulgurante (comparé à un cubain) mais on ne se lasse pas de ce goût léger, complexe et gourmand. A renouveler sans hésitation !

09:50 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

29/05/2012

Ramon Allones "Allones Extra" EL 2011

Aujourd’hui il fait beau et chaud et j’ai voulu essayer un petit nouveau le Ramon Allones « Allones Extra » EL 2011. C’est un très beau Corona gorda (143 x 17.46mm) qui a une cape Colorado très grasse, souple et nervuré. Son apparence est flatteuse avec cette fameuse double bague dorée propre aux éditions limitées.

DSCF7441.JPG

Je décide de l’ouvrir à l’emporte-pièce et le tirage est malheureusement très dur mais pas tout à fait bouché… A cru c’est épicé avec un goût de tabac suave.

DSCF7443.JPG

A l’allumage, je découvre de suite des saveurs cubaines avec de la légèreté mais un tirage encore trop serré à mon goût. Le 1er tiers est assez classique avec des saveurs rondes et assez complexes (cuir, tabac suave, poivre et noisette). La cendre est grise et la fumée épaisse et odorante. La force est moyenne mais il y a un petit piquant assez agréable qui amuse le bout de la langue.

DSCF7446.JPG

Je décide de recouper le cigare qui n’offre pas assez de tirage mais cela n’améliore que très légèrement ce tirage perfectible.  Décidément je n’ai pas de chance avec les formats Corona gorda…

DSCF7448.JPG

Le fumage est gourmand sans pour autant surprendre mon palais et je continu donc avec un certain enthousiasme cette dégustation.J’arrive dans un 2ème tiers plus complexe avec des noisettes et une touche de réglisse. La force modérée du début se corse d’un coup, peut-être à cause du tirage qui m’oblige à forcer sur chaque bouffée. Pas grave je prends mon temps pour éviter la saturation du cigare.

DSCF7449.JPG

Pas de nette évolution pendant tout ce 2ème tiers qui reste linéaire mais moelleux et agréable. Le cigare brûle bien droit et la cendre est assez dure ce qui ne gâche pas mon plaisir.

DSCF7452.JPG

Me voici maintenant au 3ème tiers après quelques rallumages. Le tirage s’ouvre sur cette dernière partie (il est temps !).

DSCF7453.JPG

La fumée est très épaisse et grasse en bouche. Les saveurs sont puissantes avec des touches de vanille, de poivre et de fruit sec (sucré).  Un final assez rassasiant qui me laisse une bonne impression grâce à des saveurs puissantes et savoureuses.

DSCF7454.JPG

Au final 1h30 de fumage pour ce Ramones qui reste un très bon cubain pour une fin d’après-midi ensoleillée.

DSCF7456.JPG

Mes notes :                                                                            

Construction et Aspect 3/5 : Cape souple et grasse, tirage trop serré, cendre dur, charme gourmand des Editions Limitées !

Saveur et Subtilité 4/5 : Un bon goût cubain du début à la fin. Pas d’évolution franche et le cigare reste assez linéaire sans être ennuyant. La dégustation est gourmande (noisette, cuir, vanille, poivre) et non agressive, ce qui apporte du confort. Le 3ème tiers offre des saveurs corsées et fines.

Force 3/5 : Très léger au début, le cigare prend vite une tournure punchi sans pour autant brusquer. Le final est vif et rassasiant. Un petit manque maitrise sur la fin du 3ème tiers qui chauffe un peu.

Prix 5/5 : Un tarif vraiment honnête pour un cubain de ce niveau (8 euros).

Note Globale 15/20 : Bonne découverte ce nouveau Ramon Allones ! Je suis conquis par ces saveurs gourmandes et complexes. Un cigare cubain assez puissant qui sait ménager sa monture. Le tirage difficile à surement un peu affaibli son potentiel (dommage). J’ai aimé son côté moelleux et non agressif avec une apparence vraiment très agréable. J’ai moins apprécié le coté légèrement linéaire et le tirage trop serré… En conclusion cette édition limitée est une bonne surprise à renouveler pour confirmer !

Bien à vous.

09:10 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |