26/07/2012

Pléiades 20ème anniversaire petit robusto

Hier j’ai fait une dégustation nocturne d’un petit robusto Pléiades 20ème anniversaire (101 x 19.8mm). Je connais très bien ce cigare car j’en ai fumé beaucoup (+ de 35) et c’était le dernier de ma boite de 25 que j’avais acheté en décembre 2010 chez Pip’Cig à Strasbourg. Son apparence est très agréable avec une cape colorado bien lisse et très odorante. Les bagues bleues et dorées sont originales et charmantes.

DSCF8397.JPG

A cru on découvre un tirage toujours bien ouvert et des saveurs végétales et épicés. L’allumage est aisé et les premières bouffées légères et subtiles. On est tout de suite surpris par une complexitée gustative inhabituel pour le terroir Dominicain avec un petit goût de réglisse, des tabacs frais, des fougères et une pointe de poivre blanc en arrière-plan.

DSCF8399.JPG

La cendre est bien blanche avec une tenue très agréable permettant un fumage serin. Le 1er tiers reste assez linéaire mais le cigare évolue ensuite vers plus de caractère.

DSCF8405.JPG

Dès le 2ème tiers les saveurs s’enrichissent avec des noisettes fraiches, des amandes sucrés et quelques chose de plus corsé (poivre) et animale (suit, cuir) par moment. La force reste très modérée sans pour autant être inexistante.

DSCF8411.JPG

La fumée est ample et épaisse ce qui est très agréable. Il fait chaud ce soir et je me délecte de ce petit robusto Dominicain, un délice !

DSCF8415.JPG

Le 3ème tiers fait preuve de puissance et d’entrain avec des notes plus corsés et fines. On trouve des noisettes grillées, des cuirs humides et du poivre noir qui monte en puissance. Le tirage ne faibli jamais permettant de belles bouffées bleutées.

DSCF8417.JPG

Le final laisse une saveur fraîche et poivrée en bouche avec une légère amertume (réglisse et amande).

DSCF8429.JPG

Comptez 30 à 45 minutes pour ce petit robusto qui ne manque pas de personnalité !

DSCF8433.JPG

Mes notes :

Construction et Aspect 4/5 : Cape très jolie, tirage royal, cendre qui tient, mini format idéal pour un fumage court, aspect gourmand et bien fini.

Saveur et Subtilité 4/5 : Le 1er tiers est très doux avec des subtilités agréables (noisette fraiche, réglisse, tabac frais, poivre), le 2ème tiers s’enrichi légèrement avec plus de rondeur (amande, cuir) et le 3ème tiers confirme une monté en caractère avec plus de poivre et des noisettes grillées.

Force 3/5 : Très léger dans son ensemble le cigare est facile à fumer (ce qui est très agréable). Le final à défaut d’être rassasiant est un peu plus fort et épicé. Le cigare garde un tempo entreprenant du début à la fin.

Prix 5/5 : Excellent rapport qualité prix (6,5 euros).

Note Globale 16/20 : Mon cigare coup de cœur quand j’ai commencé à fumer. Il reste encore aujourd’hui très agréable, complexe et gourmand. J’aime ce petit cigare car il permet un fumage rapide et complet avec 3 tiers assez distincts. La construction est exemplaire et le prix imbattable ! Que demandez de plus à ce petit robusto…

12:41 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

24/07/2012

Hoyo de Monterrey petit robusto (confirmation)

Parfois on hésite sur le choix du cigare qu’on va fumer et finalement on se retranche sur une valeur sure. C’est que j’ai fait en choisissant un Hoyo de Monterrey petit robusto ! Quel magnifique petit cigare cubain…je l’adore. Il sent très bon et est toujours aussi bien construit. Cette cape chocolatée, grasse et brillante me fait déjà saliver.

DSCF8048.JPG

Je l’ouvre et découvre des saveurs bien épicées ainsi qu’un tirage très ouvert. A l’allumage c’est toujours le même plaisir gustatif avec ce bouquet suave (tabac, cuir) et épicé (gingembre, vanille).

DSCF8049.JPG

La combustion est bonne et la construction irréprochable. Le cigare brûle droit avec une cendre solide.

DSCF8050.JPG

Les saveurs s’intensifie dès le 2ème tiers avec des noisettes grillées, de la rondeur (champignon, humus) et toujours ce cocktail d’épice fines (gingembre, piment doux, vanille).

DSCF8051.JPG

La fumée est bleutée et non irritante. Quel plaisir ce petit Hoyo ! Chaque bouffée est un feu d’artifice gustatif qui vous emmène à Cuba.

DSCF8052.JPG

Le final est plus corsé et rassasiant mais garde sa finesse jusqu’à son extinction. Pour moi un cigare magnifique et délicieux qui comble mes attentes.

DSCF8054.JPG

C’est simple, il apporte tout ce que j’aime du terroir cubain, c.à.d. la finesse et la richesse des saveurs avec force et maitrise !

DSCF8056.JPG

45 minutes plus tard il faut le laisser mourir…

DSCF8057.JPG

Je confirme donc sa note de 17/20 qu’il mérite amplement.

Bien à vous.

09:04 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/07/2012

Nicarao Especial Gordo

Avec les conseils du patron de la civette de Poitiers, j’ai acheté ce cigare du Nicaragua : le Nicarao Especial Gordo. C’est un cigare qui propose une belle finition extérieur avec un cape nervuré et bien roulée. La couleur de la cape me fait penser à du café au lait (colorado-claro). Le cigare est rigide avec un tabac très compact. C’est un robusto avec un diamètre intéressant (127 x 22,23mm).

DSCF8329.JPG

Je l’ouvre à l’emporte-pièce et découvre un tirage un peu trop serré. Ce n’est pas grave, je décide dans la foulé de le couper avec ma guillotine et le problème est en partie résolu. Les saveurs à cru sont végétales et agréables.

DSCF8332.JPG

DSCF8337.JPG

Passons à l’allumage ! Je prends le temps de bien embraser le cigare car le tabac très serré demande une combustion plus forte. Les premières bouffées sont typiques du terroir du Nicaragua avec un goût végétal, grillé, terreux et fleurie. Toujours cette petite amertume spéciale qui se rapproche de la saveur de pépin de fruit rouge pas assez mure. Je retrouve sans surprise ce cocktail plaisant et doux en bouche.

DSCF8335.JPG

Le tirage s’ouvre un peu plus au fur et à mesure de la dégustation. La cendre est bien blanche et très solide. Ce qui me surprend c’est la combustion très lente du tabac et le fait que le cigare reste très rigide. Le 1er tiers reste assez linéaire, fidèle aux saveurs des premières bouffées avec une petite rondeur supplémentaire. Passé 20 minutes me voici arrivé au 2ème tiers !

DSCF8339.JPG

DSCF8341.JPG

La cendre est magnifique et semble ne pas vouloir tomber. Les saveurs s’enrichissent un peu avec du chocolat amère et plus de rondeur. A ce moment-là le cigare est presque gourmand et devient très agréable à fumer. Je prends donc mon temps pour l’apprécier pleinement.

DSCF8344.JPG

Ma dégustation avance et me voici arriver au 3ème tiers. Les rondeurs surprenantes du 2ème tiers disparaissent au profit de poivre. La dégustation devient presque rassasiante et un peu astringente car le cigare chauffe. Le final confirme la valeur de cette pièce avec une tournure corsé et entreprenante jusqu’à son extinction.

DSCF8346.JPG

En tout 1h de dégustation.

DSCF8350.JPG

Mes notes :

Construction et Aspect 4/5 : Cape nervuré et bien roulé, tirage serré, cendre magnifique et très solide, format agréable.

Saveur et Subtilité 3/5 : Bien que ce cigare soit un peu trop linéaire, il reste agréable du début à la fin. Les saveurs sont végétales et terreuses est deviennent plus rondes et gourmandes (chocolat) dès le 2ème tiers. Le final est poivré et corsé. On retrouve le cocktail classique du Nicaragua avec une finesse intéressante et maitrisé.

Force 3/5 : Le cigare est moyennement puissant ce qui agréable. Il devient presque rassasiant dans son 3ème tiers. Aucun excès de puissance ne vient perturber la dégustation. Le cigare a tendance à chauffer sur la fin et apporte un peu d’astringence.

Prix 4/5 : Le tarif est correcte et en accord avec les prestations de ce cigare (8 euros).

Note Globale 14/20 : Un classique et bon cigare du Nicaragua qui m’a procuré du plaisir. J’ai aimé l’évolution ronde du 2ème tiers qui apporte plus de complexité gustative. Un cigare honnête qui offre un bon compromis entre puissance et saveurs. Son manque d’évolution franche pourrait déplaire mais il n’est jamais ennuyant car il reste très savoureux. Une bonne découverte pour les fans du Nicaragua !

09:36 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

19/07/2012

H.Upmann Magnum 50

Je profite aujourd’hui d’un temps magnifique pour faire une dégustation dans mon jardin. C’est bien à l’abri du soleil que je commence ce fumage d’après repas avec une envie de découverte. Direction ma cave à cigares pour choisir un beau module… J’hésite et finalement je choisi un cubain que je n’ai pas encore eu le loisir de goûter. Voici donc le H.Upmann Magnum 50 qui m’a été offert pas mes sœurs pour mon dernier anniversaire (22/12/2011). Il a donc eu le temps de se faire une place dans mon humidor pendant 7 mois …

DSCF8304.JPG

L’aspect extérieur est plutôt bon avec une cape colorado-claro légèrement nervurée, fine et grasse. C’est un cigare tout en longueur qui impose avec ses 16 cm de long ! Son cepo de 50 correspond au diamètre de la plupart des robusto (19,84mm). La bague supplémentaire rouge annonce fièrement « Magnum 50 » et apporte encore plus de raffinement à ce grand robusto.

DSCF8305.JPG

Je tente une ouverture à l’emporte-pièce et par chance le cigare n’est pas bouché. Le tirage force un peu mais il va s’ouvrir par la suite. A cru des saveurs biens cubaines avec une pointe d’amertume.

Je passe sans plus attendre à l’allumage du Magnum 50. L’allumage est aisé malgré la longueur du cigare. Les premières bouffées sont très caractéristique du terroir cubain avec du cuir, du tabac fermenté, de la terre humide et un peu de pain grillé. La fumée est très rapidement épaisse, forte et tapisse avec entrain mon fragile palais. Je commence donc la dégustation avec un « coup de pied » aux fesses.

DSCF8313.JPG

La force est bien présente voir trop pour un début. Les saveurs évoluent après quelques centimètres de fumage pour m’offrir des noisettes grillées et encore plus de cuir humide. Je fume ce 1er tiers doucement car la force est presque dérangeante par moment.

DSCF8314.JPG

Me voici arriver dans le 2ème tiers après 30 bonnes minutes de dégustation. Cette fois le cocktail de saveurs est plus plaisant avec des notes sucrées et grasses qui viennent radoucir la puissance générale. Le moins qu’on puisse dire c’est que le Magnum 50 est coriace avec une puissance très marquée. J’avance dans un 2ème tiers assez gourmand mais je fais une petite pause car j’ai le palais qui sature. Le rallumage n’est que meilleur et les douceurs revient avec ces délicieuses noisettes grillés.

DSCF8316.JPG

Le 2ème tiers est long sur ce cigare et je suis déjà 1 h de fumage. Il se consume doucement avec une tenue de cendre agréable. Je marque encore une pause…

J’arrive au 3ème tiers quand ma cendre touche la bague rouge. Pas de franche évolution gustative mais une monté en puissance rassasiante et entêtante se confirme. Le 3ème tiers est vraiment trop fort pour moi et je commence à délaisser mon cigare au profit de ma lecture…

DSCF8317.JPG

Comme je suis curieux, je me force un peu dans ce 3ème tiers pour trouver des subtilités suaves et riches mais rien ne vient ! Toujours ce goût cubain poivré et puissant avec une amertume de tabac qui commence à prendre le dessus.

DSCF8319.JPG

Trop c’est trop, je ne prends plus de plaisir et décide d’arrêter ma dégustation laissant 4 bons centimètres. La monture a eu raison de moi et m’a tout de même offert 1h40 de dégustation… surement 2h si j’avais été jusqu’au bout !

DSCF8321.JPG

Mes notes :

Construction et Aspect 4/5 : Cape grasse et bien roulé, tirage serré mais suffisant, cendre qui tient, format imposant, bagues jolies !

Saveur et Subtilité 3/5 : Rendez-vous avec Cuba !  Le magnum 50 propose le fameux goût cubain mais m’a paru trop monocorde. Je déplore un manque de finesse au profit de saveurs franches et corsées. La différence entre le 2ème et le 3ème tiers n’est pas très marquée. Les saveurs sont riches offrant de temps en temps des gourmandises comme des noisettes mais je n’ai pas trouvé la rondeur que j’attendais.

Force 3/5 : Fort dès le début ce cigare passe très vite dans un registre roboratif. La montée en puissance est fulgurante jusqu’à devenir presque gênante par moment. Dommage car cette force à tendance à masquer les saveurs riches d’un tel module. Le final est très rassasiant…

Prix 4/5 : Le tarif correspond à la gamme et taille du cigare (13 euros).

Note Globale 15/20 : j’ai apprécié ce cigare car il distille un bon goût cubain et est très bien construit. Je suis un peu déçu par sa monté en puissance trop précoce qui efface sa finesse. C’est un cigare corsé, riche et entreprenant. Il trouvera ses adeptes auprès des fumeurs de cigares cubains chevronnées et avides de puissances. Pour ma part j’ai largement préféré le Magnum 46 qui proposait un registre très gourmand et accessible à tous. Un grand cigare que je me devais d’essayer un jour !

08:45 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |