05/03/2013

Romeo y Julieta Romeo N°2

En ce début d’après-midi ensoleillée quoi de mieux qu’un petit cigare pour se prélasser de ce beau temps mérité ? C’est ce que je me suis dit et j’ai donc été fouiner dans ma cave à cigare à la recherche d’un compagnon. Dès l’ouverture de ma cave, je tombe nez à nez avec ce jolie petit corona « Romeo N°2 » de chez Romeo y Julieta (129x16.67mm) que ma femme m’avait offert il y a peu. Me voici donc prêt à déguster une nouvelle vitole encore inconnu de mes papilles !

20130303_144812.jpg

L’apparence de ce Romeo N°2 est plutôt flatteuse avec une cape souple et régulière. La couleur foncée et les petites nervures de ce petit corona lui ajoutent une coté «précieux » ce qui réveille de suite l’appétit.

Je l’ouvre et découvre un tirage très aéré. La tripe semble ne pas être trop serrée avec un tabac foncé et bien humidifié. A cru c’est assez classique avec des touches de tabac fermentée et une légère acidité.

20130303_145531.jpg

J’allume ce petit Romeo sans plus attendre avide de le découvrir ! Je retrouve de suite la signature cubaine auquel je suis habitué avec du cuir humide, du tabac suave ainsi que des notes forestières (terre, feuille sèche, humus). Une légère acidité « sucré » vient aussi me chatouiller le bout de la langue. Autant dire que ce début est déjà très gustatif et loin d’être ennuyant. Je continu donc avec naturel cette dégustation.

20130303_150226.jpg

La fumée très légère au début se fait rapidement plus épaisse et assez forte en bouche. En effet dès les premiers centimètres la force du cigare augmente pour offrir un niveau de puissance assez élevé. Le 1er tiers est plaisant et gustatif.

20130303_151948.jpg

Dès le 2ème tiers la dégustation s’enrichie de noisette fraiche et de café torréfié ce qui me surprend et me plait beaucoup.  Je ne m’attendais pas à un tel niveau de richesse aromatique et c’est donc avec respect et curiosité mêlées que je fume ce Romeo N°2.

20130303_153246.jpg

Fâcheusement cette démonstration cubaine retombe un peu à l’arrivé du 3ème tiers.  Une force mesurée recouvre les finesses gourmandes du 2ème tiers. Ce n’est pas grave car le cigare prend une tournure musclée (poivre, tabac suave) offrant une phase rassasiante bienvenue. Je fume ce cigare jusqu’à m’en brulé les doigts ravi d’avoir fait sa connaissance.

20130303_153747.jpg

Mes notes :

Construction et Aspect 4/5 : Cape charmante, aspect soigné (bague), tirage bon, cendre résistante, petit format (45 minutes de fumage).

Saveur et Subtilité 3/5 : La richesse de ce Romeo N°2 est assez classique et permet un fumage agréable. Le début surprend par un cocktail très efficace. Le 2ème tiers offre le meilleur du cigare avec notamment des touches rondes et gourmandes. Le final dévoile du caractère avec des notes animales appréciables.

Force 4/5 : La puissance est présente du début à la fin sans déranger pour autant. L’évolution se fait par pallier avec un final rassasiant.

Prix 4/5 : Un tarif très compétitif pour un petit cubain à fumer en toutes occasions (5,10 euros).

Note Globale 15/20 :

Je ne suis pas par habitude client de ce genre de format et j’ai été séduit par les prestations très honnêtes de ce petit Romeo y Julieta. La dégustation est cubaine, agréablement subtile et puissante ce qui a largement comblée mes espérances. L’évolution gustative de ce cigare est réussie et sa construction de bon niveau. Pour conclure, je me procurerai sans aucunes hésitations ce petit corona à l’avenir !

19:14 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

01/03/2013

Cohiba Siglo IV

S’il y a une marque que je connais peu c’est bien Cohiba. D’une part à cause de leurs tarifs et d’autre part car j’ai été un certain nombre de fois déçu par des défauts de constructions désastreux.

Malgré cela, cette marque inspire le respect et attise ma convoitise. Mon ami bloggeur « Edmond » lors d’un échange m’a procuré un Cohiba Siglo IV en me promettant une bonne dégustation. Merci à lui et je peux vous confirmer que je suis très satisfait de ce corona gorda (143x18.26mm) !

20130228_151812.jpg

Reprenons du début. L’apparence est comme toujours très soignée avec une cape parfaite et cette bague emblématique. Il faut le dire ce jaune tranché de noir à damier et franchement original. Le cigare est lourd en main, souple au toucher… Il donne envie !

Je l’ouvre avec une certaine appréhension… Ouf je suis sauvé il n’est pas bouché ! A cru, je retrouve ces saveurs bien cubaines (cuir, herbe sèche, tabac fermenté) qui promettent une dégustation de bon niveau. Allumons-le, il est grand temps.

20130228_152415.jpg

Les premières bouffées sont incroyablement gouteuses et me prennent de plein fouet. Que c’est bon, on retrouve toutes les saveurs des bons cigares (cuir, vanille, noisette, fougère, humus, tabac suave) avec un côté moelleux et très rond dès le début. Le tirage est bon et la fumée bien bleutée ce qui est très agréable.

Passé 1 cm le cigare se fait plus corsé avec une pointe poivré et quelques épices fines (piment, muscade). La fumée est envahissante et très odorante sans être agressive pour les yeux. La dégustation est délicieuse avec un renforcement de noisette et des notes pâtissières (pain grillé, brioche) très crémeuses en bouche. Moi qui venais de fumé un D4, je trouve ce Siglo IV de même puissance mais plus rond et plus riche. C’est surement le petit effet de la fermentation de 3 ans en fut de chêne qui révèle ce côté fondu et puissant à la fois.

20130228_154424.jpg

Le dégustation va bon train et me voici au 2ème tiers. Le cigare reste dans la même lignée aromatique avec un peu plus de caractère. Pas d’agressivité au contraire la fumée est douce et très goutteuse. Je retrouve les mêmes nuances gourmandes que sur le D4 avec un petit gout de caramel grillé et des épices fines.

20130228_155934.jpg

Sans comprendre pourquoi le cigare retombe d’un coup vers des saveurs classiques et moins riches. Je lui laisse du temps mais il reste presque « simple » pendant 15 minutes. Arrivé à l’approche du 3ème tiers il repart de plus belle pour mon plus grand plaisir. C’est de nouveau un festival de saveurs cubaines avec de surcroît un effet très rassasiant et du poivre par moment. Pas de problème de combustion pendant toute cette aventure et aucun rallumage !

20130228_161523.jpg

Je prends mon temps sur ce final puissant à souhait. Il me chauffe le ciboulot mais je persiste et fume ce siglo IV jusqu’à sa toute fin.

Mes notes :

Construction et Aspect 5/5 : Cape parfaite, tirage très bon, cendre grise et dure, format intéressant et suffisant (1h20 de dégustation), aspect précieux (prestige et beauté)

Saveur et Subtilité 4/5 : Beaucoup de richesse aromatique dans cette dégustation. Le 1er tiers est très appréciable avec un déchainement de saveurs rondes et riches. Le 2ème tiers dans la même ligné est gourmand et corsé, avec curieusement un petit « trou » aromatique (15 min). Le 3ème tiers est riche et explosif.

Force 4/5 : La puissance est au rendez-vous mais curieusement ne dérange jamais. Le début est de suite très puissant mais redevient plus calme dès le 2ème tiers. La fin du 3ème tiers atteint un niveau de force plutôt corsé et très rassasiant.

Prix 4/5 : Un tarif en adéquation avec le niveau de ce cubain d’exception. (14 euros).

Note Globale 17/20 : Le Cohiba Siglo IV fait partie des grands classiques que tout bon fumeur de cigare doit un jour goutter et je suis très satisfait de cette expérience. Je le trouve très riche, rond et suffisamment puissant pour passer un bon moment de dégustation. Je pense que reviendrais vers lui sans souci car j’ai été séduit par ce Siglo IV.

18:22 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

26/02/2013

Partagas Serie D n° 4

II fallait que je déguste au plus vite les nouveaux Partagas Serie D n°4 que je viens d’avoir et c’est chose faite ! En 1er lieu je tiens à souligner la beauté de ceux-ci avec comme toujours une cape grasse et bien posée. Dans ce domaine le D4 excelle avec une apparence flatteuse et toujours sa charismatique bague rouge et dorée.

20130226_152951.jpg

A l’ouverture je suis surpris de découvrir un tirage très ouvert et généreux offrant déjà à cru des saveurs franches et gourmandes. L’allumage n’est qu’une formalité et je suis transporté dès les premières bouffées.

20130226_153820.jpg

Je ne vais pas vous décrire les subtilités et richesses aromatiques de cette vitole dont j’ai déjà beaucoup parlé mais simplement vous apporté quelques info sur cette dégustation. Le début est fondu et déjà très puissant ce qui me met tout de suite dans l’ambiance. Pas de préliminaire avec lui c’est tout de suite bon et j’avoue que c’est aussi pour cela que je l’aime tant.

20130226_154514.jpg

La suite n’est que volutes et plaisirs mêlés avec en prime de profondes saveurs de noisettes et de cuir humide. Ce qui est incroyable avec ce D4 c’est que la force n’écrase pas tout. Au contraire il joue avec vous et demande certes un savoir-fumer pour le dompter et en faire un très bon compagnon.

20130226_154744.jpg

Me voici arrivé à la moitié et je vous confirme que la richesse est au rendez-vous. Que de plaisir que de savourer chaque bouffée en regardant partir ce ruban de fumée bleutée. Malgré sa jeunesse (Oct 2012) je trouve à ce D4 beaucoup de rondeur et de profondeur, son seul « défaut » et l’excès de sève qui arrive à me piquer les lèvres (rajoutant des saveurs fortes et corsées).

20130226_155749.jpg

Le final est rassasiant et suave avec toujours autant de maitrise niveau force/saveur. Je déguste ce cigare jusqu’à m’en bruler les doigts…I like it !

20130226_162658.jpg

Que dire d’autre si ce n’est que je suis plus que ravi d’avoir 9 autres de ces D4 dans ma cave à cigares !

Bien à vous.

17:51 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

19/02/2013

Dégustations de groupe ! Cuba Blend

Mes amis nous pouvons dès à présent entamer la prochaine dégustation de groupe « Te-Amo » avec la version Cuba Blend !

20130219_171238.jpg

Nous reviendrons plus tard sur la version Nicaragua Blend, ne vous inquiétez pas.

Comme la dernière fois, je vous laisse m’envoyez vos avis par email (tableau avec note + commentaires), vous pouvez même me joindre une ou plusieurs photos (c’est toujours plus sympa).

Le temps redevient plus clément ce qui est une très bonne nouvelle. Je vous souhaite donc à tous de bonnes dégustations.

Bien à vous.