29/07/2013

Partagas C No.3 Edicion limitada 2012

La fin de mes vacances a belle et bien sonné et je profite de ce dernier jour pour m’offrir un cigare découverte histoire de stimuler mes papilles et aiguiser mon plaisir. C’est au mois de mars de cette année que j’ai fait l’acquisition d’un Partagas Serie C No.3 Edicion limitada 2012 et je pense qu’il est temps pour lui de me faire découvrir son potentiel. Son apparence est particulière car la cape est assez sèche au toucher voir cassante par endroit. Sa couleur est comme toutes les EL assez foncée proche du maduro. Comme toujours la bague supplémentaire dorée rajoute un petit charme à ces versions éphémères.

20130728_154005.jpg

Je l’ouvre sans plus attendre et découvre avec joie que le tirage est parfait. Curieusement la cape est assez gouteuse (presque sucré) avec un goût proche du pralin. A cru les saveurs sont fraiches et épicé à la fois ce qui est de bonne augure.

20130728_153958.jpg

Le temps est idéal, il ne fait pas trop chaud, le vent est tombé, le repas est bien passé, dans mon transat bien callé … Il faut l’allumer ! L’embrassement est facile et la combustion rapide. Je freine mon chalumeau car le cigare se consume déjà sans mon aide. Les premières bouffées sont très agréables car la fumée est déjà bien épaisse et très gouteuse. Niveau saveurs le registre est cubain avec une nuance pâtissière (brioche sucré, pain grillé, vanille) sur ce 1er tiers. C’est crémeux et boisé avec un arrière-plan de réglisse très subtil. J’aime quand les cigares se montrent originaux et offrent un cocktail unique et gourmand.

20130728_155153.jpg

Pas de souci avec ce beau C No.3, je suis servi et je commence donc ce fumage en toute confiance. La cendre est friable et me tombe dessus après seulement 1 cm. Le cigare se consume assez vite et crépite même par moment. Je décide donc de ralentir mon fumage pour ne pas le faire surchauffer. La fumée est forte mais pas amer ni trop poivré. On trouve maintenant des goûts de vieux cuirs et d’étable.

20130728_160640.jpg

Dès le 2ème tiers le fumage prend un tournant plus corsé avec l’apparition de poivre mais quelques douceurs viennent équilibrer le tout (cacao, noisette grillé, café torréfié). C’est tout simplement bon et je profite donc de ce beau Partagas. La cendre reste friable et tombe régulièrement.

20130728_162057.jpg

Le final sera animal, rassasiant avec quelques surchauffes et des excès de poivre. La finesse n’est pas au rendez-vous de ce 3ème tiers mais le cigare reste agréable si on le fume doucement. Je fume tout de même ce C No.3 jusqu’à sa toute fin avec au total 1 bonne heure de dégustation.

20130728_163724.jpg

Mes notes :

Construction et Aspect 3.5/5 : Jolie couleur de cape mais un peu sèche, tirage excellent, cendre friable, surchauffe sur la fin, format agréable (140x19.05mm).

Saveur et Subtilité 4/5 : Ce cigare est original dès le début avec des saveurs rondes et pâtissières. Le 1er tiers offre beaucoup de plaisir dans un registre cubain très travaillé. Le 2ème tiers exprime de la richesse (noisette, cacao, café) avec l’arrivé de poivre. Le final délivre beaucoup de caractère avec un registre animal et « trop » franc.

Force 3.5/5 : La puissance reste encore à maitriser car le cigare à parfois tendance à s’emballer (sur la fin). Les deux 1er tiers sont parfaitement bien dosés. Le final est rassasiant.

Prix 4/5 : Un tarif honnête pour un grand robusto cubain (13 euros).

Note Globale 15/20 :

Ce nouveau et éphémère Partagas C No.3 est une bonne découverte avec pleins de surprises dans son début très gourmand. J’ai pris beaucoup de plaisir en le fumant et je suis juste un peu déçu de son final pas assez maitrisé et de sa cendre trop fragile. Peut-être une erreur de jeunesse ? Un cigare gourmand et agréable que je conseil à tous les amateurs du genre.

Bien à vous.

10:00 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

22/07/2013

Hoyo de Monterrey Epicure Especial

C’est pendant cette semaine de vacances bien mérité que j’ai pu déguster et apprécier ce grand robusto de la gamme Epicure de la marque Hoyo de Monterrey. Pour parler de son apparence, je le trouve très beau avec une cape colorado bien grasse. Il est long avec ses 14 cm mais reste bien proportionné et plaisant à manipuler. J’ai déjà dégusté ce cigare et c’est donc sans crainte que j’ai commencé le fumage.

20130708_140945.jpg

A cru il est très gustatif (cuir, tabac, épice) un poil piquant sur le bout de la langue. L’allumage se fait sans problème et offre de suite un volume de fumé suffisant. Aucune surprise, on est bien dans la gamme Epicure (qui porte bien son nom je trouve) et la vitole distille dès le début un cocktail bien cubain avec beaucoup de suavité. J’aime ce goût à la fois franc et doux par moment. Le palais ne s’ennuie pas et chaque bouffée offre un petit plus avec un accroissement de puissance dès le début du 2ème tiers.

20130708_142927.jpg

Arrivé à ce niveau le cigare explose en bouche avec un panel gustatif très gras (noisette, pain d’épice, vanille) et corsé à la fois (poivre vert, tabac suave, gingembre). Pas besoin d’en faire des tas ce cigare me plait et je l’ai fumé jusqu’à sa fin avec beaucoup de plaisir !

20130708_150306.jpg

Pour moi l’Hoyo de Monterrey Epicure Especial reste une valeur sûre lorsque l’on souhaite s’offrir plus d’une heure de dégustation cubaine.

20130708_153048.jpg

 

Mes notes :

Construction et Aspect 4.5/5 : Cape grasse et magnifique, tirage parfait, cendre solide, format intéressant, aucun rallumage !

Saveur et Subtilité 4.5/5 : Le 1er tiers est incroyable de finesses. Le 2ème tiers confirme la richesse de ce cigare avec encore d’autres saveurs gourmandes. Le 3ème tiers est rond et suave. Une explosion en bouche à chaque bouffée !

Force 4/5 : Doux au début il se révèle assez puissant par la suite sans jamais déranger. Le 3ème tiers offre un final rassasiant et épicé (I like it) !  

Prix 4/5 : Le prix est très honnête comparé aux prestations offertes par ce cigare (13 euros).

Note Globale 17/20 : Un grand et bon cigare que j’ai aimé refumer. Il représente à lui seul tout ce que j’aime de la marque Hoyo de Monterrey et j’ai grandement apprécié sa construction parfaite. Ne vous fier pas à sa taille car ce grand robusto est bien plus facile à fumer que certain robusto plus caractériel.

Bien à vous.

17:17 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

12/05/2013

Romeo y Julieta Churchill

Si il y a bien un cigare qui me faisait envie c’est bien celui-ci : le Romeo Y Julieta Churchill ! Ma femme me l’a offert dans un magnifique tube blanc et j’ai tout de suite été charmé par la beauté de ce module. Il faut le dire ce cigare et franchement très soigné avec une cape soyeuse, grasse et parfaitement roulée. La 2ème bague dorée donne le ton et ajoute un côté « luxe » à ce magnifique churchill (1.9 x 17.8 cm).

20130424_170518.jpg

Pour un cigare de cette taille, il faut prévoir un moment particulier et j’ai profité de mes vacances pour accomplir cette dégustation. Bien au calme, j’ai commencé par la découverte olfactive de ce churchill. Il sent bon le foin humide et les herbe sèche avec une pointe de vieux cuir. Je décide de l’ouvrir avec mon coupe cigare double lame et suis surpris par un tirage très ouvert. En effet je m’attendais vu la longueur avec avoir quelques difficultés de tirage sur le début et ce n’est pas du tout le cas. Les saveurs à cru sont boisées et légèrement piquante.

20130424_170950.jpg

Il est temps à présent de l’allumer ! L’allumage se fait sans aucun souci avec un embrassement bien régulier. Les premières bouffées sont curieusement assez puissantes avec un cocktail de saveurs cubaines très caractéristiques (tabac, foin, cuir, terre humide) et un peu d’acidité. Passé les premières bouffées la fumée se fait douce et crémeuse (l’acidité disparait) laissant apparaitre des saveurs grasses et fondues (tabac suave, vieux cuir, note de noix).  Le tirage généreux m’offre de belles bouffées d’une fumée bleutée et épaisse en bouche. Ce début a quelques chose de très apaisant sans que je puisse mettre des mots sur cette sensation.  

20130424_173035.jpg

La dégustation avance et j’arrive sans m’en soucié dans le 2ème tiers.  Le cigare montre plus de complexité avec notamment une pointe miellé très appréciable et aussi des noisettes fraiches. Je retrouve un peu les mêmes sensations qu’avec un H.Upmann Magnum 46 mêlant la douceur à la force. Ce 2ème tiers est très fondu et ne présente aucun excès de force ce qui rend la dégustation très confortable. Chaque bouffée est riche en bouche et la fumée étonnamment épaisse permettant quelques distractions…

20130424_174158.jpg

La suite n’est que plaisir même si l’évolution se fait attendre. 17,8 cm ne se fume pas en 30 minutes et c’est après une bonne heure de fumage que je me rapproche du dit purin. Le virage gustatif n’est pas franc mais l’arrivée de poivre vient rendre le final plus corsé tout en gardant de la rondeur. Ce churchill est docile à souhait et ne brusque jamais ! Je découvre tout de même un côté rassasiant sur les derniers centimètres avec des saveurs plus prononcées (tabac amer, suint, poivre, étable).  Je fume ce Romeo jusqu’à m’en bruler les doigts avec une impression de légèreté malgré les 1 heure 20 de fumage.  

20130424_181246.jpg

Mes notes :

Construction et Aspect 5/5 : Cape majestueuse, tirage très ouvert, cendre résistante, format XXL, bague et tube de prestige, aucun rallumage !

Saveur et Subtilité 4/5 : Ce cigare surprend par sa rondeur gustative. Le 1er tiers offre un panel bien cubain avec des saveurs bien dosées et harmonieuses. Le 2ème tiers confirme le niveau avec des notes gourmandes supplémentaires (noisette, miel) et aucun excès d’épice. Le 3ème tiers tarde à se faire connaitre mais réserve des belles notes d’écurie et du poivre sur sa toute fin. Une dégustation gustative à chaque instant avec beaucoup de suavité à la clé.

Force 4.5/5 : La puissance est parfaitement dosée du début à la fin ! La maitrise de cette puissance rend la dégustation « facile » et très agréable. Une petite once d’énergie sur la fin rendrait ce Churchill un peu plus rassasiant.

Prix 4/5 : Un tarif haut de gamme pour un cigare haut de gamme. Un cigare festif que l’on apprécie à sa juste valeur (14,5 euros sans le tube).

Note Globale 17.5/20 : Je n’en attendais pas moins de ce Churchill et j’ai été très satisfait de ses prestations ! Ce cigare transpire le bon goût cubain avec des nuances très subtiles que je ne saurais vous décrire. La construction parfaite m’a permis un fumage très confortable et j’ai beaucoup apprécié l’épaisseur de cette fumée bleutée. Les saveurs sont au rendez-vous et l’évolution est certes lente mais suffisante pour combler les palais les plus fins. Le fumage va bon train et on ne voit pas passer les 1h20 de fumage. Un bon et grand cigare qui embellira le moment privilégié que vous lui accorderez !  

Bien à vous.

16:33 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

08/05/2013

Ramon Allones Specially Selected (RASS)

Curieusement c’est un grand classique que je n’avais pas encore goutté et j’ai voulu rectifié cette lacune inacceptable ! En effet certain de mes lecteurs décrivent ce cigare comme l’un des meilleurs robusto et il ne m’en a fallu pas moins pour vérifier des telles dires. Me voici donc avec ce fameux Ramon Allones « Allones Specially Selected » (RASS pour les pros…) en main prêt à assouvir ma curiosité !

20130422_182538.jpg

En 1er lieu son apparence est assez bonne avec une cape bien grasse, souple et légèrement nervuré. Sa couleur est très spéciale et me fait penser à du café au lait (foncé mais pas trop). Pour résumé il est beau et donne envie en attisant ma gourmandise. A cru je suis agréablement surpris par des notes presque « sucrées », du cuir humide et du tabac « gras » et gouteux. Une explosion en bouche très prometteuse qui ne fait qu’attiser mon impatience.

20130422_183308.jpg

Je l’allume sans aucun problème (le tirage est parfait) et je suis de suite envahi par une fumée très douce et complexe à la fois. Les premières bouffées sont bien cubaines avec une force modérée et un piquant caractéristique (tabac amer) mais deviennent très rapidement rondes et suaves. C’est assez impressionnant comme le cigare s’arrondie pour donner un panel très fondu et gourmand dès le 1er tiers. Je trouve des notes de cacao gras, du cuir, de l’humus, du tabac suave, des noisettes fraiches et une note sucré me faisant pensé à du pralin. Ce cocktail est très plaisant et je déguste donc chaque bouffée avec beaucoup d’attention et de plaisir.

20130422_184653.jpg

Par la suite le cigare prend du corps pour développer encore plus les saveurs gourmandes avec notamment des noisettes grillées, des fruits secs et des notes briochées très appréciables. La force est acceptable et le cigare garde une orientation très suave (sans épice). Ce 2ème tiers est un régal et je comprends alors la réputation de ce robusto !  

20130422_190932.jpg

La tenue de cendre est bonne et le cigare se découpe en 3 grosses cendres (1 cendre / tiers) avec un rythme exemplaire. La fumée est bleutée et bien épaisse en bouche.

20130422_191542.jpg

Le final devient plus corsé avec l’apparition de poivre et de notes d’écurie (suit, terre humide). Les dernières bouffées sont longues en bouches (persistance aromatique) et offre un coté rassasiant. C’est presque avec regret que je laisse mourir les 2 derniers centimètres de ce robusto tant il m’a plu Au final une heure de dégustation de haut niveau que je ne suis pas prêt d’oublier.

20130422_192429.jpg

Mes notes :

Construction et Aspect 4.5/5 : Cape magnifique, tirage excellent, cendre dure, format appréciable (1h de fumage), bague assez classique.

Saveur et Subtilité 4.5/5 : Ce cigare est exceptionnel au niveau de ses saveurs car il offre une dégustation gourmande et très complexe. Le 1er tiers est suave et riche à la fois (cuir, noisette, pralin, cacao). Les 2ème tiers est très gourmand (fruits secs, brioches, tabac suave). Le 3ème tiers remonte en épice mais garde de la rondeur (suint, poivre).

Force 4/5 : La puissance est modérée et ne vient jamais « déranger » la dégustation. Le final offre un partie rassasiante très appréciable et jamais en excès. La force est bien dosée du début à la fin !

Prix 4.5/5 : Un tarif très honnête comparé aux prestations haut de gamme de ce cigare (10,2 euros).

Note Globale 17.5/20 : Je suis évidemment très charmé par ce cigare que je qualifierai d’exceptionnel ! Cela fait du bien de tomber sur un cubain de ce niveau et j’avoue ma honte de ne pas l’avoir gouté avant… Il a tout pour lui : une taille parfaite, une construction de maitre, des saveurs gourmandes et un final rassasiant (sans assommer). Il fera maintenant parti de mes inconditionnels ! Il m’a fait voyager et m’a procuré beaucoup de plaisir (que demander de plus ?). Alors un petit conseil, essayez-le (si ce n’est pas déjà fait) !

Bien à vous.

15:43 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |