21/10/2015

Partagas Aristocrats

Curieux de nature, je me suis laissé tenter par ce petit module (129x15.87mm) de la marque Partagas l’Aristocrats. Son nom est flatteur et j’ai été agréablement surpris par son apparence. Sa cape colorado/maduro est très nervurée, presque grasse et donne envie dès le 1er regard. Du coup on se dit pourquoi pas car comme vous le savez j’affectionne plutôt les gros modules de type robusto et j’ai peu l’habitude des petits corona. Son autre gros argument est son prix plutôt très bas (3.60 euros) si on le compare aux cigares que j’ai l’habitude de déguster.  

20151005_155100.jpg

Il faut maintenant voir si mon audace sera récompensée en l’allumant ! La coupe est nette laissant apparaitre un tabac serré et bien roulé. A cru le tirage est souple et les saveurs sont piquantes et herbacées. Les 1ères bouffées sont douces avec une mise en bouche intéressante (tabac amer, feuilles sèches, cuir humide, poussière de grenier). Sans être savoureux le fumage est agréable en ce début de fumage avec une fumée épaisse en bouche.

20151005_155925.jpg

Au bout de deux centimètre de fumage le cocktail simple mais honnête du début prend un virage amer avec une monté de l’acidité ainsi que des saveurs âpres. Cela reste fumable mais mon plaisir s’éloigne peu à peu. Le cocktail s’enrichie (si on peut dire...) de touche de peau de coin (âpres),  de vieux cuir (écurie) avec une dominante de tabac amer. Tout cela est asséchant pour ma gorge et mon palais.

Je persiste tout de même dans cette dégustation à la recherche d’une rondeur bienvenue pour arriver dans une fin de  2ème tiers cuisante d’acidité… Je stoppe donc à ce moment cette découverte sans explorer le final.

Mes notes :

Construction et Aspect 2.5/5 : Cape colorado/maduro, bon tirage, format de poche, cendre solide.

Saveur et Subtilité 1/5 : Le début est classique avec une dominante cubaine herbacée plutôt douce. La suite devient trop acide, amer et astringente (peau de coin, tabac amer) ce qui sature vite mes papilles. Le 3ème tiers n’a pas été exploré.

Force 1.5/5 : La force est moyenne au début. La monté en puissance accompagne les aromes forts et cuisants du 2ème tiers.

Prix 2/5 : Un tarif « faible » mais qui ne suffit pas à me convaincre.

Note Globale 7/20 : Je n’ai hélas pas été convaincu par ce cigare qui m’a fait davantage penser à un cigare de type tripe courte (cigarillos cubain fait à la machine) plutôt qu’a un puro fait main. Sans être mauvais dans sa 1ère partie, il n’a pas l’étoffe ni la rondeur que j’attendais. Cela est surement dû au fait que ne fume que des cigares peu acides et que l’amertume du tabac à son état brut me déplait. Sinon il est bien roulé, peu cher, assez jolie avec un volume de fumée agréable. Pas à mon goût, il le sera peut-être pour vous.

Bien à vous.

11:04 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/09/2015

Pléiades Robustos Exclusivos 20ème Anniversaire

S’il y a une marque dominicaine que j’affectionne c’est bien Pléiades. En effet  ce fut la première boite de 25 cigares que je me suis offert en 2010 : un petit robusto 20ème anniversaire qui m’a procuré tant de plaisir. En voyant que la marque avait sortie des coffrets collections pour fêter leurs 30 années d’existence sur le marché français, je me suis laissé tenter par ces coffrets. C’est un gros robusto (Robustos Exclusivos) aux mensurations généreuses (140x23mm) qui se décline en 3 versions (Classic, Nomades Series et 20ème Anniversaire).

20150619_141947.jpg

Aujourd’hui, je vous parlerai de la serie 20ème Anniversaire fidèle à mon cœur. La première sensation positive en découvrant le cigare est cette cape foncée toujours aussi charmante. Le format n’est pas désagréable et les bagues d’un bleu vif orné d’une légère dorure téléportent mes pensées dans tant de bons souvenirs.

20150619_142154.jpg

Un défaut assez disgracieux m’interpelle : les bagues ne sont pas bien collées à l’arrière car on voit une bande blanche. Je pense que l’impression « bleue » n’a pas été bien calibrée pour un cepo de  58… Ce détail bien qu’anodin mérite tout de même d’être mentionné.

20150619_142650.jpg

A cru, le tirage est très ouvert et les saveurs piquantes et herbacées. La mise à feu est facile et le volume de fumée de suite imposant. Mes papilles et ma mémoire gustative sont chahutées pendant les premières minutes de cette dégustation. Le cocktail est toujours aussi plaisant avec une dominante de réglisse, du tabac fermenté, du cuir humide, une pointe de poivre et un soupçon d’amande fraiche. Ce premier tiers va bon train et je suis surpris d’arriver déjà dans le 2ème tiers de ce gros robusto.

20150619_143559.jpg

La force est modérée et le cigare prend du corps avec malheureusement une légère montée de l’amertume. Chaque module est diffèrent et j’avais pour mémoire une étape très gourmande (noisettes grillées) avec le petit robusto. Le cocktail s’enrichi tout de même avec quelques note torréfiés (pain grillé, café) et des notes fraichement acidulées (groseilles, pamplemousse). Rien d’alarmant dans ce 2ème tiers qui se veut plus sec tout en restant assez subtil pour captiver mon attention.

20150619_150102.jpg

Le final ne sera pas à la hauteur de mes exigences (certes parfois trop hautes) avec une tournure tout en puissance détruisant peu à peu les subtilités gouteuses du début de cette dégustation. L’amertume et le poivre dominent. Le cigare bien que très aéré chauffe un peu ce qui m’oblige à ralentir grandement mon fumage. La fumée reste agréable en bouche mais je perds le fil conducteur et décroche par moment. Je fume sans problème ce Pléiades jusqu’à sa toute fin avec un sentiment en demi-teinte. Loin d’être vraiment rassasié j’ai passé un bon moment en compagnie de ce gros robusto qui ne manque pas d’argument et qui m’a permis de retrouver des saveurs très appréciables.

20150619_153227.jpg

Mes notes :

Construction et Aspect 3.5/5 : Cape très gourmande, version collector pour les 30 ans, tirage très ouvert, cendre solide, beaux volumes de fumée, bague jolie mais « trop courte à l’arrière »…

Saveur et Subtilité 3/5 : Les saveurs de ce gros robusto sont subtiles et fraiches dans sa 1ère partie puis deviennent franches et plus sèches par la suite. Le 1er tiers est gourmand avec du réglisse et de l’amande. Le 2ème tiers propose une amertume maitrisé et un cocktail herbacé/torréfié original. Le 3ème tiers développe du poivre et du tabac amer.

Force 3/5 : La force est faible à modérée. Le fumage est facile et agréable du début à la fin. Accessible au débutant. Le final manque de punch pour vraiment rassasier un fumeur de cigares cubains.

Prix 4/5 : Un tarif franchement en adéquation avec le format et la qualité du cigare. Un très bon rapport plaisir/prix. (10 euros).

Note Globale 13.5/20 : Une note honnête pour un retour en demi-teinte pour cette version collector de la gamme 20ème anniversaire de chez Pléiades. Plus les années passent plus je deviens exigeant avec mes modules et j’en oublie parfois la simplicité. Ce cigare est très appréciable et procure beaucoup d’agrément et de plaisir même si on peut lui reprocher une évolution peu avantageuse pour son 3ème tiers. Facile à déguster, il offre une belle démonstration du potentiel de la marque et du terroir Dominicain. Je vais donc garder ce gros robusto dans un coin de ma tête et y revenir avec toujours autant de plaisir.

Bien à vous.

16:00 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

24/08/2015

Bolivar Super Coronas EL 2014

Aujourd’hui, je vais vous parler du Bolivar Super Coronas Edition Limitée 2014 que j’ai dégusté avec un ami en ce début d’été.

Niveau apparence ce cigare est drapé d’une belle cape maduro assez nervurée et légèrement « froissée » (pas bien lisse). Son format corona gorda (140x19.45mm) et ses 2 bagues de prestiges lui donnent du style et de la prestance. Il est assez lourd en main et donne envie dès le 1er coup d’œil.

20150702_155011.jpg

A l’ouverture, je suis désagréablement surpris par un tirage très serré  qui n’augure rien de bon. Mon ami a le même problème de tirage. Il s’agit en fait de 2 cigares achetés dans la même civette et provenant de la même boite. Les saveurs à cru sont fraiches et piquantes. L’allumage est difficile et j’espère à ce moment-là une ouverture du tirage une fois le cigare « chaud ».

Les 1ères bouffées offrent un cocktail cubain classique (foin, tabac amer, cuir, bois précieux) avec une amertume assez marqué pour un début surement lié au mauvais tirage qui fait monter la température de combustion plus que de raison. La puissance est moyenne et la fumée courte en bouche. Le 1er tiers passe assez banalement sans émouvoir nos palais si avides de découvertes.

20150702_155853.jpg

Le 2ème tiers ouvre un peu le tirage et j’ai enfin de vraies bouffées  ce qui me permet de mieux apprécier les saveurs. Mais hélas rien de très captivant pour mes papilles. La rondeur n’est pas au rendez-vous. Je perçois quelques notes de noisettes fraiches et du moka en fin de 2ème tiers. Le mélange gustatif n’est pas mauvais mais pas suffisamment complexe ou gourmand pour provoquer une quelconque émotion. Par moment le cigare chauffe et délivre des saveurs ammoniaquées…

20150702_161944.jpg

Le 3ème tiers arrive enfin pour offrir un peu plus de corps à cette dégustation. Le musc et l’amertume se renforce et le poivre fait enfin son apparition. Le final est corsé et un poil trop amer à mon gout. Je stoppe donc cette dégustation bien avant de m’en brûler les doigts.  

Il y des moments incroyables qui vous procure beaucoup de plaisir dans la découverte des cigares et puis d’autres un peu décevant sans éclat particulier qui vous laisse sur votre faim et que vous oubliez rapidement. Ce fût le cas pour ce Bolivar Super Coronas Edition Limitée 2014 que mon ami et moi n’avons pas trouvés à la hauteur de nos attentes respectives.

20150702_165440.jpg

Je suis sûr que ce corona gorda a su séduire un publique. Son défaut de tirage est en grande partie à l’origine de notre désagrément. Tout cela reste mon avis  et on ne peut pas juger trop vite un cigare surtout sur une seule dégustation mais je voulais tout de même vous donner mes 1ères impressions à chaud.

Mes notes :

Construction et Aspect 2/5 : Aspect agréable, prestige des EL, cendre solide, format de dégustation (1h20 de fumage), tirage trop serré provoquant des désagréments…

Saveur et Subtilité 2.5/5 : Loin d’être mauvais le cocktail proposé est classique avec un 1er tiers sans relief , un 2ème tiers pas assez gourmand et peu démonstratif et un 3ème tiers corsé et amer. Dans la moyenne les saveurs sont typiques du terroir cubain mais pas assez complexes pour mon goût personnel.

Force 2.5/5 : La force est moyenne et monte progressivement pour offrir un 3ème tiers assez puissant. Pas assez rassasiant il m’a laissé sur ma faim.

Prix 2.5/5 : Un tarif adapté pour une édition limitée, un poil trop cher en vue de ses prestations. (14.5 euros).

Note Globale 9.5/20 : Dans la moyenne c’est bien mon ressenti après avoir découvert ce Bolivar qui promettait bien plus que cette note. On attend toujours que les éditions limitées nous surprennent mais parfois elles ne provoquent pas l’émotion attendue. Niveau dégustation le problème de tirage n’aidant pas j’ai trouvé ce cigare trop classique et sans véritable relief gustatif. Fumable certes car nous l’avons dégusté jusqu’à son 3ème tiers, je dirais que ce cigare mérite un rattrapage peut-être dans quelques mois pour lui laisser encore du temps pour s’améliorer.

Bien à vous.

11:56 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

09/07/2015

Bolivar Petit Belicosos EL 2009

Ce fût une excellente surprise quand ma femme m’a ramenée de Suisse ce cigare millésimé 2009 qui est désormais introuvable en France. A bon entendeur ce Bolivar Petit Belicosos EL 2009 est encore disponible dans certaine civette à Genève dont Rhein Cigars. Il faut le dire tout de suite, je suis friand des éditions limitées et c’est avec grand plaisir que j’ai dégusté ce magnifique petit belicosos (124x21mm). Il est joufflu avec une cape grasse et luisante comme j’aime. Il semble parfaitement conservé et est dans un état impeccable pour son âge.

20150706_134120.jpg

Son odeur est subtilement épicée et ouvre mon appétit. Pour l’ouvrir rien de plus simple, il suffit de couper le bout et c’est fait ! J’aime beaucoup les formats belicosos car je trouve que la mise en bouche est plus agréable… Le tirage est parfait et à cru on trouve déjà des notes toastés et grasses.

20150706_134249.jpg

Les premières bouffées me laissent pantois. Rien à voir avec le liga du Royal corona ce cigare est unique et offre des saveurs  rondes et gourmandes dès l’allumage. Je découvre un cocktail qui mêle le cacao amer à la douceur de la vanille avec en prime des fruits secs et une arrière bouche de grains de cafés torréfiés. La puissance est ajustée au millimètre et la fumée volumineuse et épaisse en bouche. Un sans-faute qui procure déjà à son hôte beaucoup de plaisir.

20150706_140239.jpg

La suite réjouie encore mes papilles avec encore plus de complexité et de rondeur suave. Des notes torréfiées et poivrées renforcent le tout avec beaucoup de finesse. Aucune amertume ou âcreté ne vient déranger cette mélodie douce et étonnante. C’est très bon et j’apprécie beaucoup le rapport force/richesse de ce liga.

20150706_142004.jpg

Le final devient puissant et entreprenant avec des notes d’écurie bienvenues. La puissance est parfaitement dosée et les saveurs bien que très épicées sont acceptable pour mon palais. Je le déguste jusqu’à m’en brûler les doigts preuve de ses réels qualités.

20150706_150312.jpg

Mes notes :

Construction et Aspect 4.5/5 : Cape maduro magnifique, construction sans faille, élégance et rareté des EL, format appréciable (1h15 de fumage).

Saveur et Subtilité 4/5 : Suave et riche ce cigare procure une vraie dégustation. Le 1er tiers est tout de suite complexe et gourmand. Le 2ème tiers force en nuance et en gourmandises épicés. Le 3ème tiers affirme sont caractères avec des nuances fines et bestiales à la fois.

Force 4.5/5 : Quelle maitrise d’un bout à l’autre ! La force est moyenne et le final rassasiant  que demander de plus ?

Prix 4/5 : Un tarif justifié. (17 euros en Suisse).

Note Globale 17/20 : Un excellent cigare qu’il vous faudra gouter un jour (si ce n’est déjà fait). Il procure un fumage de haut niveau digne des plus grands havanes. La dégustation est gourmande et le cigare de belle facture ce qui permet un fumage très plaisant. Son seul défaut est donc sa rareté…

Bien à vous.

19:42 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |