13/01/2015

Romeo y Julieta N°2

Les derniers évènements de l’actualité ont été difficiles et je tiens aussi à dire ouvertement que Je suis Charlie et je reviens tout de même vers vous avec une nouvelle dégustation en ce début d’année tourmenté.  

 

Comme le soulignait un de mes lecteurs j’ai quelques nouveautés qui attendent patiemment que je me décide à les déguster mais le climat capricieux du mois de janvier me contraint quelques peu. J’ai notamment 2 des 3 éditions limitées 2014 (le Bolivar et le Partagas). D’autres nouveautés arriverons par la suite !

20150105_154313.jpg

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un cigare que j’ai dégusté en ce début janvier qui est le Romeo y Julieta N°2. C’est un petit corona (129x16.67mm) que l’on m’a offert et qui était sous tube aluminium. Je tiens à souligner l’élégance de la marque Romeo y Julieta qui propose de magnifiques tubes (pouvant servir ultérieurement aux transports de vos cigares).  Concernant le cigare, je trouve sa cape curieusement foncé (colorado), grasse et particulièrement jolie et cela créé en moi l’envie de le découvrir.

20150105_155009.jpg

Le tirage est bon et les saveurs à cru sont assez basiques. Je ne me fais guère d’illusion sur ce cigare mais je reste comme à mon habitude curieux de voir son évolution. Les premières bouffées sont franche et bien typées du terroir cubain avec une amertume de tabac dominante et un cocktail sympa pour un début (cuir, herbe sèche, tabac amer, poivre). Le fumée est assez courte en bouche et n’offre pas une grande intensité pour l’instant. Cela reste agréable et je profite de cette rare journée ensoleillée pour faire un peu de contemplation en compagnie de ce puros.

Par la suite la force moyenne du début se développe pour offrir en même temps plus d’épices (poivre, piment) et des saveurs torréfiées (café, pain grillé ) assez agréables. Je trouve par moment quelques rares notes  de noisettes fraiches. La fumée douce du début fait place à beaucoup plus d’amertume sans que cela reste désagréable dans ce 2ème tiers.

20150105_160219.jpg

Arrivé dans le 3ème tiers la finesse n’est plus au rendez-vous et l’amertume trop forte du tabac accompagné d’ammoniac m’invite à stopper la dégustation.

Ce petit corona reste un bon choix mais ne joue pas encore dans cours des grands havanes. Je reste tout de même grand amateur de cette marque aux multiples facettes.

Mes notes :

Construction et Aspect 3.5/5 : Cape jolie, bon tirage, format « rapide »(30 minutes), beaucoup d’élégance.

Saveur et Subtilité 2/5 : C’est un  cigare peu complexe mais pas fade. Les saveurs sont cubaines et offrent une dégustation correcte dès le 2ème tiers. Le final est trop amer à mon goût !

Force 2/5 : La force est moyenne et l’évolution assez chaotique.  

Prix 3.5/5 : Un tarif honnête pour un petit corona cubain. (5.5 euros).

Note Globale 11/20 : Un cigare à découvrir pour tous les curieux. Bien construit, élégant et abordable il est bien doté mais  malheureusement à mon humble avis encore bien loin d’égaler l’Half corona de chez H.Upmann.

Bien à vous.

17:22 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.