30/01/2014

Partagas Serie D n°4 en baisse ?

Je n’ai malheureusement pas de nouvelle vitole à vous faire découvrir mais l’envie d’écrire était plus grande alors j’ai voulu vous parler de mes dernières dégustations du fameux Partagas Serie D n°4. Il faut dire que le temps n’est pas à la bonne en ce moment et toute cette pluie à sue décourager mes envies et surtout j’ai eu peur de gâcher la découverte d’un cigare à cause des conditions climatiques exécrables.

20131017_155639.jpg

Le plaisir que procure un cigare est un ensemble de paramètres qui demande de bonnes conditions (temps, température, humeur du jour, santé générale, moment privilégié ou envie de solitude) pour être réalisé. Voilà donc pourquoi le mois de janvier n’est pas pour moi le meilleur moment de l’année pour développer ma passion des cigares. J’ai tout de même fait de belles acquisitions avec notamment 2 Hoyo de Monterrey EL 2013 qui attendent patiemment les beaux jours pour être dégustés.

20131216_134418.jpg

Revenons au sujet de départ ! Il s’agit en effet d’une constatation simple est clair à propos des derniers D4 que j’ai dégustés (en tout 7 modules). Je les ai trouvés beaucoup moins punchy avec un coté presque linéaire à partir du 2ème tiers et un manque de gourmandise (noisette presque inexistante) par rapport à mon souvenir gustatif habituel. Le caramel grillé est là, le goût caractéristique du D4 est reconnaissable mais c’est son manque d’évolution  qui est troublant. La construction était parfaite en tout point mais c’est le ressenti générale qui était moins bon. Loin d’être mauvais pour autant, je les ai trouvés classiques et gouteux mais pas suffisamment typique pour m’émouvoir et ainsi me rassasier.  J’ai donc décidé de revoir ma note globale pour ce cigare qui ne mérite plus actuellement pour moi un 17/20 mais plutôt un 15/20.

20131216_141358.jpg

Voici ma nouvelle notation :

Construction et Aspect 4/5 : Jolie et bien construit, cendre solide, tirage parfait

Saveur et Subtilité 3.5/5 : Saveurs cubaines riches (poivre, tabac suave, cuir humide) dès le 1er tiers. Le 2ème tiers est rond (noisette, champignon) avec une pointe de caramel grillé appréciable. Le final reste linéaire et bestial (écurie, terre humide, épices).

Force 3.5/5 : Le début est accueillant. La suite est puissante mais jamais trop. Final pas assez punchy…

Prix 4/5 : Prix élevé mais honnête (12.6 euros)

Note Globale 15/20 

Peut-être avez-vous eu  le même ressenti à propos de ce module?

Bien à vous.

12:04 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

14/01/2014

Davidoff Millenium Blend Robusto

Fidèle au terroir cubain, je me suis laissé convaincre de déguster un cigare que l’on m’a présenté comme prometteur le : Davidoff Millenium Blend Robusto(133x20mm). Il est composé en grande partie de tabac Dominicain (seule la cape et de l’Equateur) fabriqué et sélectionné en république Dominicaine par le célèbre Oettinger Davidoff. Il est vendu dans un beau tube blanc du plus bel effet.

DSCN0154.JPG

D’un point de vue esthétique, pas de fausses notes, le cigare est bien roulé avec une cape grasse et foncée (colorado claro) et 2 bagues très élégantes. En main il est curieusement léger par rapport à un cigare Cubain mais offre un remplissage très ferme.

Son odeur est prononcée (cuir, tabac suave, terre humide) ce qui ouvre l’appétit. A cru c’est piquant avec une dominante herbacée et du réglisse frais. Le tirage est très ouvert.

DSCN0153.JPG

L’allumage est une formalité et la fumée abondante dès le début. Gustativement, je retrouve tout de suite le terroir Dominicain avec une puissance modéré et des saveurs fraiches (fougères, herbe coupé, terre humide)  et légèrement amer (tabac, agrume). Je suis très rapidement surpris par une rondeur non habituelle pour un cigare Dominicain qui distille un arrière-goût fondu et gras en bouche me faisant penser à du beurre de cacao amer. La fumée est douce en bouche mais très odorante une fois exsufflée.  Ce premier tiers est très agréable et me donne envie d’approfondir cette dégustation.

DSCN0156.JPG

Le tirage reste très souple et la cendre bien blanche semble assez résistante. J’arrive dans un deuxième tiers plus corsé encore.  La tournure gustative s’enrichie de saveur torréfiés (pain grillé, café) et une pointe de poivre blanc. L’amertume se renforce aussi avec une dominante de tabac frais. La fumée se fait plus forte en bouche tapissant toutes les muqueuses en y laissant une sensation grasse après chaque bouffées. Autant dire que je profite pleinement de ce 2ème tiers très complexe et assez gourmand.

DSCN0159.JPG

La suite restera identique d’un point de vue gustatif avec un petit renforcement de la puissance sans pour autant rassasier (ni assécher). Les dernières bouffées sont fondues et riches me laissant par la suite un 4ème tiers persistant et agréables en bouche.

DSCN0163.JPG

Mes notes :

Construction et Aspect 4.5/5 : Cape parfaite, bagues élégantes, tirage très souple, format suffisant (1h), prestige de la marque, cendre solide, combustion régulière.

Saveur et Subtilité 4/5 : Ce cigare propose une vraie dégustation avec un très intéressant panel de saveur. Le cocktail est herbacé mais distille des notes grasses très gouteuses. Le 2ème tiers est riche et fondu. Le final bien qu’un peu linéaire reste gouteux et moelleux jusqu'a l'extinction.

Force 3/5 : Ce cigare n’est pas très puissant ce qui le rend facile et confortable à déguster. Le 2ème tiers monte d’un cran mais n’est jamais rassasiant. Ce cigare reste trop sage à mon goût et manque malheureusement de punch sur son final.

Prix 3.5/5 : Un tarif salé pour un robusto Dominicain (14 euros).

Note Globale 15/20 : Quelle découverte ! C’est tout simplement un des meilleurs robusto Dominicain que j’ai dégusté. Il est très complexe, bien construit, élégant et agréable d’un bout à l’autre. Ses défauts sont son manque de puissance sur le 3ème tiers, sa linéarité à partir du 2ème tiers et son tarif élevé.  Malgré cela il reste attractif ! J’ai passé une bonne heure en sa compagnie et j’ai appris à apprécier certaines saveurs fraîches et amères typiques du terroir Dominicain. A renouveler sans hésiter…

Bien à vous.

17:27 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

06/01/2014

Punch Serie d'Oro N°2 EL 2013

En 1er je vous souhaite à toutes et à tous une très bonne année 2014 avec pleins de bonnes volutes !

Désolé mais amis mais je n’ai pas pu attendre pour goutter ce magnifique grand robusto qu’est le Punch Serie d’Oro N°2 EL 2013 ! En effet comme vous me l’avez fait savoir, les éditions limitées méritent un petit vieillissement pour parfaire leurs ligas et leurs saveurs mais je n’ai pas résisté à déguster ce cigare que j’ai (heureusement) en plusieurs exemplaires dans ma cave.  Les autres exemplaires attendront les beaux jours pour être fumés, ce qui permettra ainsi de faire une comparaison.

DSCN0111.JPG

Parlons pour commencer de son apparence. Il est charnu, long mais pas trop avec une tête en obus (140x20.64mm). Les  bagues s’ajustent parfaitement sur le cigare lui donnant du  charme. La cape est grasse, souple  et gourmande avec une couleur chocolatée (colorado maduro) du plus bel effet. Je trouve ce cigare très harmonieux de par sa taille et son allure. Il est sobre et précieux à la fois. Son odeur est forte, il sent l’écurie et le cuir avec une pointe d’ammoniaque preuve que sa fermentation n’est pas encore tout à fait achevée.  

A cru c’est piquant et gouteux avec du tabac suave et du poivre sur le bout de la langue. Autant dire que ce cigare donne tout de suite envie et promet d’être gustativement intéressant. A j’oubliais , le tirage est parfait.

DSCN0119.JPG

Il faut l’allumer maintenant ! Aucun souci pour embraser ce grand robusto qui offre dès l’allumage un bon volume de fumée. Les saveurs sont là, bien présentes et harmonieuses dès le début. On trouve un cocktail cubain riche (cuir, fougère, tabac suave, café  torréfié, poivre) et docile à la fois avec un moelleux inhabituel pour un  1er  tiers. Une pointe d’amertume sucrée arrive agréablement après chaque bouffée me faisant penser à du caramel grillé. La puissance est maitrisé et reste docile dans ce début très fondu et gourmand.

DSCN0122.JPG

Par la suite le cigare prend du corps et distille encore plus de gourmandise avec des noisettes fraiches et des notes de cacao amer tout en gardant une dominante épicée (poivre). La saveur sucrée perdure et la puissance monte d’un cran sans pour autant bousculer. L’apothéose gustative arrive vers la fin du 2ème tiers avec un ensemble suave, riche et très subtile.

Le 3ème tiers reste dans la même configuration et curieusement ne monte pas trop en puissance. A bien réfléchir le 3ème tiers est quasiment  inexistant mais cela lui est pardonné étant donné qu’il reste savoureux et puissant à la fois (sans être vraiment rassasiant).

DSCN0123.JPG

Au total 1h15 de dégustation pour cette Edition Limitée qui commence bien l’année 2014 !

Mes notes :

Construction et Aspect 4.5/5 : Cape magnifique, tirage parfait, format agréable, aspect soigné des EL, cendre solide.

Saveur et Subtilité 4/5 : Ce cigare est riche et gouteux du début à la fin avec un 2ème tiers fondu et très subtil. Le 3ème tiers est linéaire mais reste agréable et gouteux.

Force 4/5 : La force est parfaitement calibrée. Une petite pointe de puissance sur la fin le rendrait plus rassasiant.   

Prix 4/5 : Un tarif équitable  pour un grand robusto de ce niveau. (13 euros).

Note Globale 16.5/20 : J’ai grandement apprécié cette dégustation et je vous conseille d’en faire autant. Ce Punch est gourmand d’un bout à l’autre en gardant un niveau de puissance très honnête. La construction de ce cigare est sans faille ce qui permet une dégustation sans accros. La « douceur » du  3ème tiers qui m’a permis de fumer ce cigare jusqu’au bout et d’en apprécier tout le potentiel. J’imagine évidement qu’il pourra encore s’améliorer avec quelques mois d’affinage. Un cigare que je recommande à tous les amateurs du genre.

Bien à vous.

17:41 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |