30/01/2014

Partagas Serie D n°4 en baisse ?

Je n’ai malheureusement pas de nouvelle vitole à vous faire découvrir mais l’envie d’écrire était plus grande alors j’ai voulu vous parler de mes dernières dégustations du fameux Partagas Serie D n°4. Il faut dire que le temps n’est pas à la bonne en ce moment et toute cette pluie à sue décourager mes envies et surtout j’ai eu peur de gâcher la découverte d’un cigare à cause des conditions climatiques exécrables.

20131017_155639.jpg

Le plaisir que procure un cigare est un ensemble de paramètres qui demande de bonnes conditions (temps, température, humeur du jour, santé générale, moment privilégié ou envie de solitude) pour être réalisé. Voilà donc pourquoi le mois de janvier n’est pas pour moi le meilleur moment de l’année pour développer ma passion des cigares. J’ai tout de même fait de belles acquisitions avec notamment 2 Hoyo de Monterrey EL 2013 qui attendent patiemment les beaux jours pour être dégustés.

20131216_134418.jpg

Revenons au sujet de départ ! Il s’agit en effet d’une constatation simple est clair à propos des derniers D4 que j’ai dégustés (en tout 7 modules). Je les ai trouvés beaucoup moins punchy avec un coté presque linéaire à partir du 2ème tiers et un manque de gourmandise (noisette presque inexistante) par rapport à mon souvenir gustatif habituel. Le caramel grillé est là, le goût caractéristique du D4 est reconnaissable mais c’est son manque d’évolution  qui est troublant. La construction était parfaite en tout point mais c’est le ressenti générale qui était moins bon. Loin d’être mauvais pour autant, je les ai trouvés classiques et gouteux mais pas suffisamment typique pour m’émouvoir et ainsi me rassasier.  J’ai donc décidé de revoir ma note globale pour ce cigare qui ne mérite plus actuellement pour moi un 17/20 mais plutôt un 15/20.

20131216_141358.jpg

Voici ma nouvelle notation :

Construction et Aspect 4/5 : Jolie et bien construit, cendre solide, tirage parfait

Saveur et Subtilité 3.5/5 : Saveurs cubaines riches (poivre, tabac suave, cuir humide) dès le 1er tiers. Le 2ème tiers est rond (noisette, champignon) avec une pointe de caramel grillé appréciable. Le final reste linéaire et bestial (écurie, terre humide, épices).

Force 3.5/5 : Le début est accueillant. La suite est puissante mais jamais trop. Final pas assez punchy…

Prix 4/5 : Prix élevé mais honnête (12.6 euros)

Note Globale 15/20 

Peut-être avez-vous eu  le même ressenti à propos de ce module?

Bien à vous.

12:04 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Ce D4 qui peut être absolument divin pèche hélas par son irrégularité. C'est le robusto-loterie absolu. Pour 3 sur 10 notés 17 à 18/20, les sept autres restent malgré tout de bons cigares à 15/20. Tu as raison, manque l'émotion, dommage. A tel point que je n'en mets pas d'autres en cave dans l'immédiat. Il m'en reste 3 que je vais oublier en espérant qu'un long repos les bonifie.
Concernant le Hoyo EL 2013, je suppose qu'il s'agit du Grand Epicure ? Emplette que je vais faire sous peu...
J'ai dégusté récemment un Hoyo des Dieux (lonsdale trop méconnu) et un Hoyo Epicure Especial, tous deux remarquables pour moi avec 18/20 à l'aise ! Avec le Double Corona savoureux, Hoyo a décidément une gamme splendide dont les cigares vieillissent de plus fort bien !

Écrit par : Cape ! | 30/01/2014

Répondre à ce commentaire

D'accord avec toi ! l'édition 2013 achetée à Cuba en boite de 25 est très loin de ma dégustation dithyrambique faite sur mon blog. Vraiment dommage.
En même temps rien de vraiment étonnent !

Écrit par : Edmond | 24/03/2014

Répondre à ce commentaire

Salut Edmond,
le pire c'est que j'ai fumé un D4 ce weekend acheté dans une civette en france et je l'ai trouvé merveilleux ! A croire qu'il y a une qualité supérieure pour l'exportation (europe france) et une qualité moindre sur place à Cuba ? Bizarre en tout cas ce D4 n'a pas fini de faire parler de lui.

Écrit par : EM | 24/03/2014

Les commentaires sont fermés.