04/12/2013

Flor de Rafael Gonzalez Marquez Lonsdales

Je fouine dans ma cave à cigares à la recherche d’un compagnon puis j’hésite et enfin je me décide. Un cigare curieux que ma grand-mère m’a ramené d’Andores l’été dernier et que j’avais un peu oublié. Curieux en effet car de 1er abord je ne le trouve pas beau. La bague est ridicule, on dirait une pâle copie de Montecristo genre contrefaçon raté. La cape est sèche et semble cassante avec une couleur inégale sur toute la longueur comme si le cigare était taché ou mouillé par endroit…et par-dessus tout un format dont je ne suis pas grand fan le Cervantes 165x16.67mm (Lonsdales) on dirait un corona transgénique !

20131203_144006.jpg

Bref, je ne sais plus vraiment pour quelle raison je m’apprête à fumer ce cigare… Surement la curiosité et l’envie de nouveauté. Je l’ouvre et découvre un tirage très serré (presque bouché) ça commence bien mes amis ! A cru c’est herbacé avec un gout de tabac piquant qui me rappel bien qu’il s’agit du terroir cubain.

20131203_144013.jpg

Je l’allume et le tirage s’ouvre un peu. Les premières bouffées sont douces rondes et gouteuses à la fois. C’est bon et je commence ma dégustation un peu dubitatif. Le cigare prend de la puissance et offre un panel gustatif digne des grands cubains avec un 1er tiers très riche (cuir, tabac, vanille, café torréfié). La fumée est forte mais pas amère en bouche. L’arrière bouche laisse une sensation sucré proche du pralin qui est très agréable.

20131203_145524.jpg

Je fume donc tranquillement ce gigantesque corona en me disant que je suis tombé sur un cubain sympathique. Le 2ème tiers renforce les nuances avec des noisettes, des champignons, du caramel grillé, des fruits secs et encore cette sensation sucré qui apparait après chaque bouffée. C’est tout simplement gouteux et puissant à la fois.  

20131203_150331.jpg

Par la suite le cigare se renforce avec des notes d’écuries et un peu de poivre. La fumée est plus épaisse et commence à devenir rassasiante. Je le laisse mourir en restant sur une très bonne impression.

20131203_152206.jpg

Après cette dégustation et en écrivant cette article j’ai vu que ce cigare n’est plus produit depuis 2006 et je pense qu’il sera donc difficile à trouver.

Mes notes :

Construction et Aspect 2/5 : Cape imparfaite et sèche, tirage très serré, format surprenant, bague sans personnalité, combustion correcte.

Saveur et Subtilité 4/5 : La surprise vient de la rondeur sucrée de ce cigare qui s’inscrit dans un registre cubain classique et évolutif. Le 1er tiers est riche et rond. Le 2ème tiers développe beaucoup de gourmandise. Le 3ème tiers confirme le potentiel gustatif.

Force4/5 : La force est parfaitement dosée d’un bout à l’autre du cigare. Le final est rassasiant.  

Prix 4/5 : Je ne connais pas son tarif mais je pense qu’il ne doit pas dépasser 10 euros.

Note Globale 14/20 : Comme vous avez pu le lire j’ai apprécié ce cigare qui m’a offert 1h de dégustation. Son seul défaut est son apparence peu flatteuse qui ne correspond pas du ton à son potentiel. La fumée était gouteuse et sucrée sans aucune amertume ni excès d’épice. J’ai été surpris par ce Lonsdales si généreux.

Bien à vous.

17:53 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.