08/05/2013

Ramon Allones Specially Selected (RASS)

Curieusement c’est un grand classique que je n’avais pas encore goutté et j’ai voulu rectifié cette lacune inacceptable ! En effet certain de mes lecteurs décrivent ce cigare comme l’un des meilleurs robusto et il ne m’en a fallu pas moins pour vérifier des telles dires. Me voici donc avec ce fameux Ramon Allones « Allones Specially Selected » (RASS pour les pros…) en main prêt à assouvir ma curiosité !

20130422_182538.jpg

En 1er lieu son apparence est assez bonne avec une cape bien grasse, souple et légèrement nervuré. Sa couleur est très spéciale et me fait penser à du café au lait (foncé mais pas trop). Pour résumé il est beau et donne envie en attisant ma gourmandise. A cru je suis agréablement surpris par des notes presque « sucrées », du cuir humide et du tabac « gras » et gouteux. Une explosion en bouche très prometteuse qui ne fait qu’attiser mon impatience.

20130422_183308.jpg

Je l’allume sans aucun problème (le tirage est parfait) et je suis de suite envahi par une fumée très douce et complexe à la fois. Les premières bouffées sont bien cubaines avec une force modérée et un piquant caractéristique (tabac amer) mais deviennent très rapidement rondes et suaves. C’est assez impressionnant comme le cigare s’arrondie pour donner un panel très fondu et gourmand dès le 1er tiers. Je trouve des notes de cacao gras, du cuir, de l’humus, du tabac suave, des noisettes fraiches et une note sucré me faisant pensé à du pralin. Ce cocktail est très plaisant et je déguste donc chaque bouffée avec beaucoup d’attention et de plaisir.

20130422_184653.jpg

Par la suite le cigare prend du corps pour développer encore plus les saveurs gourmandes avec notamment des noisettes grillées, des fruits secs et des notes briochées très appréciables. La force est acceptable et le cigare garde une orientation très suave (sans épice). Ce 2ème tiers est un régal et je comprends alors la réputation de ce robusto !  

20130422_190932.jpg

La tenue de cendre est bonne et le cigare se découpe en 3 grosses cendres (1 cendre / tiers) avec un rythme exemplaire. La fumée est bleutée et bien épaisse en bouche.

20130422_191542.jpg

Le final devient plus corsé avec l’apparition de poivre et de notes d’écurie (suit, terre humide). Les dernières bouffées sont longues en bouches (persistance aromatique) et offre un coté rassasiant. C’est presque avec regret que je laisse mourir les 2 derniers centimètres de ce robusto tant il m’a plu Au final une heure de dégustation de haut niveau que je ne suis pas prêt d’oublier.

20130422_192429.jpg

Mes notes :

Construction et Aspect 4.5/5 : Cape magnifique, tirage excellent, cendre dure, format appréciable (1h de fumage), bague assez classique.

Saveur et Subtilité 4.5/5 : Ce cigare est exceptionnel au niveau de ses saveurs car il offre une dégustation gourmande et très complexe. Le 1er tiers est suave et riche à la fois (cuir, noisette, pralin, cacao). Les 2ème tiers est très gourmand (fruits secs, brioches, tabac suave). Le 3ème tiers remonte en épice mais garde de la rondeur (suint, poivre).

Force 4/5 : La puissance est modérée et ne vient jamais « déranger » la dégustation. Le final offre un partie rassasiante très appréciable et jamais en excès. La force est bien dosée du début à la fin !

Prix 4.5/5 : Un tarif très honnête comparé aux prestations haut de gamme de ce cigare (10,2 euros).

Note Globale 17.5/20 : Je suis évidemment très charmé par ce cigare que je qualifierai d’exceptionnel ! Cela fait du bien de tomber sur un cubain de ce niveau et j’avoue ma honte de ne pas l’avoir gouté avant… Il a tout pour lui : une taille parfaite, une construction de maitre, des saveurs gourmandes et un final rassasiant (sans assommer). Il fera maintenant parti de mes inconditionnels ! Il m’a fait voyager et m’a procuré beaucoup de plaisir (que demander de plus ?). Alors un petit conseil, essayez-le (si ce n’est pas déjà fait) !

Bien à vous.

15:43 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Hormis un (trop) décevant fumé il y a peu mais dû à un mauvais achat (postal) et probablement faux (bizarrement les picots sur la bague, habituellement bien en relief, étaient pratiquement inexistants et l'aspect du cigare terne), le RASS est un des meilleurs robustos qui soient et dont j'ai toujours trois à quatre exemplaires en permanence en cave, plutôt qu'une boîte.
Ainsi j'ai pu constaté que les cigares provenant de boîtes aux dates de mises différentes restaient excellents et réguliers, tel le RASS.
Je fais la même chose pour tous mes cigares, sauf deux/trois boîtes que je laisse vieillir.
De 16 à 18/20, c'est sa note depuis que je le fume (longtemps). C'est un tout bon !

Écrit par : Cape ! | 08/05/2013

Répondre à ce commentaire

C'est un must .... Un réel plaisir ce Robusto ..

Écrit par : Alex | 09/05/2013

Répondre à ce commentaire

Ca donne envi comme toujours, ce genre d'explications ; mais il se trouve facilement ce cigare ??

Écrit par : gwendal | 09/05/2013

Répondre à ce commentaire

Ça donne de nouveau l'envie de déguster ce merveilleux robusto. Une valeur sûre, un pure moment de plaisir...Mais j'en ai plus !

Écrit par : Edmond | 09/05/2013

Répondre à ce commentaire

Gwendal,
On trouve facilement le RASS dans de nombreuses civettes si ce n'est dans toutes.

Écrit par : Cape ! | 09/05/2013

Répondre à ce commentaire

Quand je le disais qu'il fallait le goûter (ou le regoûter pour pour les heureux qui, comme moi, connaissent déjà cet ofni (oui, Objet Fumant Non Identifié) ! C'est un des musts en terme de Robusto et de cubain (ce qui n'est pas peu dire). Il est rrès proche du Robusto de Cohiba, avec ce goût velouté qui fait penser à un café au lait. On passe un très très bon moment avec lui et on est (en tout cas, moi) jamais déçu par ce module qui, quel bonheur, se trouve normalement très facilement dans les civettes, que demande le Peuple !

Franchement, ben de pouvoir en refumer un dans les plus brefs délais !

Pour les amateurs et les curieux, pourquoi ne pas vous laisser tenter par un Robusto Cohiba (désolé pour le portefeuille), relativement proche du RASS ou un Royal Corona de Bolivar, plus rugueux et punchy, si le RASS est un demi d'ouverture, le RC est plutôt un deuxième ou un troisième ligne, franc et massif, mais qui ne vous laissera pas sur le carreau !

A bon entendeur...

PS : Erwann, je suis ravi de teretrouver en ligne pour nous présenter tes découvertes; je suppose donc que tu t'es remis de tes ennuis de santé et j'en suis très heureux. A bientôt et reposes toi encore bien
Damien

Écrit par : Dami | 13/05/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.