05/03/2013

Romeo y Julieta Romeo N°2

En ce début d’après-midi ensoleillée quoi de mieux qu’un petit cigare pour se prélasser de ce beau temps mérité ? C’est ce que je me suis dit et j’ai donc été fouiner dans ma cave à cigare à la recherche d’un compagnon. Dès l’ouverture de ma cave, je tombe nez à nez avec ce jolie petit corona « Romeo N°2 » de chez Romeo y Julieta (129x16.67mm) que ma femme m’avait offert il y a peu. Me voici donc prêt à déguster une nouvelle vitole encore inconnu de mes papilles !

20130303_144812.jpg

L’apparence de ce Romeo N°2 est plutôt flatteuse avec une cape souple et régulière. La couleur foncée et les petites nervures de ce petit corona lui ajoutent une coté «précieux » ce qui réveille de suite l’appétit.

Je l’ouvre et découvre un tirage très aéré. La tripe semble ne pas être trop serrée avec un tabac foncé et bien humidifié. A cru c’est assez classique avec des touches de tabac fermentée et une légère acidité.

20130303_145531.jpg

J’allume ce petit Romeo sans plus attendre avide de le découvrir ! Je retrouve de suite la signature cubaine auquel je suis habitué avec du cuir humide, du tabac suave ainsi que des notes forestières (terre, feuille sèche, humus). Une légère acidité « sucré » vient aussi me chatouiller le bout de la langue. Autant dire que ce début est déjà très gustatif et loin d’être ennuyant. Je continu donc avec naturel cette dégustation.

20130303_150226.jpg

La fumée très légère au début se fait rapidement plus épaisse et assez forte en bouche. En effet dès les premiers centimètres la force du cigare augmente pour offrir un niveau de puissance assez élevé. Le 1er tiers est plaisant et gustatif.

20130303_151948.jpg

Dès le 2ème tiers la dégustation s’enrichie de noisette fraiche et de café torréfié ce qui me surprend et me plait beaucoup.  Je ne m’attendais pas à un tel niveau de richesse aromatique et c’est donc avec respect et curiosité mêlées que je fume ce Romeo N°2.

20130303_153246.jpg

Fâcheusement cette démonstration cubaine retombe un peu à l’arrivé du 3ème tiers.  Une force mesurée recouvre les finesses gourmandes du 2ème tiers. Ce n’est pas grave car le cigare prend une tournure musclée (poivre, tabac suave) offrant une phase rassasiante bienvenue. Je fume ce cigare jusqu’à m’en brulé les doigts ravi d’avoir fait sa connaissance.

20130303_153747.jpg

Mes notes :

Construction et Aspect 4/5 : Cape charmante, aspect soigné (bague), tirage bon, cendre résistante, petit format (45 minutes de fumage).

Saveur et Subtilité 3/5 : La richesse de ce Romeo N°2 est assez classique et permet un fumage agréable. Le début surprend par un cocktail très efficace. Le 2ème tiers offre le meilleur du cigare avec notamment des touches rondes et gourmandes. Le final dévoile du caractère avec des notes animales appréciables.

Force 4/5 : La puissance est présente du début à la fin sans déranger pour autant. L’évolution se fait par pallier avec un final rassasiant.

Prix 4/5 : Un tarif très compétitif pour un petit cubain à fumer en toutes occasions (5,10 euros).

Note Globale 15/20 :

Je ne suis pas par habitude client de ce genre de format et j’ai été séduit par les prestations très honnêtes de ce petit Romeo y Julieta. La dégustation est cubaine, agréablement subtile et puissante ce qui a largement comblée mes espérances. L’évolution gustative de ce cigare est réussie et sa construction de bon niveau. Pour conclure, je me procurerai sans aucunes hésitations ce petit corona à l’avenir !

19:14 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

Ce RYJ n°2 est vendu en tube et dit "tubos", au prix que tu indiques, 5,10 euros. A ne pas confondre avec le RYJ Petit Coronas de même module au prix de 7,10 euros. J'ai acheté 2 exemplaires du "Tubos" et vu ta dégustation, j'ai bien fait ! L'apparence est telle que tu la décris (belles photos) et fort alléchante...

Écrit par : Cape ! | 06/03/2013

Répondre à ce commentaire

Effectivement tu fais bien de la préciser c'est bien la version tubos que j'ai dégusté. Comme toi je risque fort de m'en acheter plusieurs exemplaires lors d'une prochaine visite dans ma civette.

Écrit par : Em | 06/03/2013

Je viens de le fumer, je me suis régalé et je partage en tout point ta dégustation.
Ce "petit" cigare vaut qualitativement des grands bien plus chers. Il est élégant, discret et peut ainsi ravir qui n'aime pas les modules imposants. Et le tube est très pratique en balade.
Décidément, Romeo y Julieta ne manque pas d'atouts dans sa gamme...

Écrit par : Cape ! | 10/03/2013

Répondre à ce commentaire

Je viens de trouver le module identique chez Punch, dit Coronations ( tubos de couleur vert foncé ) à 4,80 euros pièce dont j'ai pris deux exemplaires. J'espère qu'il sera au moins aussi bon que le n°2 tubos de RyJ et je te dirais ça, Erwann...

Écrit par : Cape ! | 20/03/2013

Répondre à ce commentaire

J'ai déjà goutté ce Punch Coronations et le tube est effectivement vert foncé. Les premiers exemplaires que j'ai fumé en 2010 étaient très bon avec des saveurs complexes et agréables. Le dernier que j'ai fumé (voir article sur mon blog) était très moyen donc j’espère que tu ne seras pas déçu !

Écrit par : EM | 21/03/2013

Je viens de lire ton article mais es-tu certain qu'il s'agit du même cigare/module ( les miens font 12,9 cm x 1,86 cm ) ?
Dommage par ailleurs que les mises en tubes ne soient pas datées... Je vais laisser ces deux-là quelques temps au repos avant de les goûter.

Écrit par : Cape ! | 21/03/2013

Répondre à ce commentaire

J'ai fumé le Punch Coronations samedi et ce fut un bon moment. Un cran au-dessous du RyJ n°2 toutefois (belle découverte!) noté 16/20.
Pour le Punch, 14/20 me semble refléter les qualités de ce petit corona qu'on peut fumer avec plaisir pendant 1h30 ( pour moi qui suis un fumeur lent !)

Écrit par : Cape ! | 24/03/2013

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.