28/09/2012

L'amateur de cigare septembre/octobre

Je viens de recevoir l’Amateur de cigare n° 90 (septembre-octobre). Cette revue est toujours aussi plaisante à lire avec pas mal d’informations utiles et les nouveautés. On trouve notamment la description des 3 nouvelles éditions limitées (2012) et aussi un bel article sur les cigares Navarre. Tout cela me fait penser que j’ai encore le Navarre Milady à déguster (surement ce week end).

DSCF9446.JPG

DSCF9447.JPG

DSCF9448.JPG

Bien à vous.

24/09/2012

Petite Bestiaire de mon jardin partie 2

Bonjour à tous !

Désolé pour les puristes, mais je fais un petit hors sujet car je n’ai pas d’actualité cigare en ce moment… Pas évident pour moi de vous parler « cigare » quand je n’ai pas fait de nouvelle dégustation et que je n’ai rien trouvé de « nouveau » ou d’intéressant (que je n’ai pas déjà encore développé).  Ne vous inquiétez pas je vais me ressaisir mais pour bien faire, il me faut du temps que malheureusement je n’ai pas en ce moment. Bref vous aurez droit un la suite de mon bestiaire avec de belles photos (je l’espère) et un petit suivi pour 2 arthropodes que j’affectionne particulièrement.

Voici donc une magnifique Lycosa Radiata aussi nommé « fausse tarentule » que j’ai pu suivre avec son œuf et ensuite ses larves.

DSCF8441.JPG

Abdomen plein d’œuf.

DSCF8845.JPG

Porte son œuf recouvert de soie.

Lycosa radiata.JPG

Porte ses petits en « chignon » sur son abdomen.

Voici aussi la Mante religieuse de mon jardin que j’ai eu la chance de voir grossir étape par étape pour enfin accomplir sa destinée, c.à.d. pondre son oothèque.

DSCF7741.JPG

Stade juvénile.

DSCF8479.JPG

Juvénile sans ailles (par de dimorphisme sexuelle)

DSCF8838.JPG

Jeune adulte avec ailles.

DSCF9423.JPG

Adulte.

DSCF9427.JPG

Adulte prête à pondre (abdomen « plein » d’œufs).

J’ai aussi pu voir d’autres magnifiques insectes comme :

DSCF8848.JPG

Un très beau Euplagia quadripunctaria venu se rassasier sur mon arbre à papillon.  

DSCF8814.JPG

Une femelle Misumena vatia que j’ai suivi pendant plusieurs mois sur mon citronnier (grande chasseuse).

DSCF8840.JPG

Une femelle Agriope bruennichi qui avait tissé sa toile dans mes tomates et que j’ai un peu aidé en lui refilant des mouches…

Comme vous le voyez je suis un grand amoureux de la nature et un rien m’émerveille… J’espère que tout cela vous intéressera !

Bien à vous.

17:22 Écrit par EM dans Hors sujet ! | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

17/09/2012

Bolivar Gold Medal

Ce week end j’ai eu l’occasion de déguster un Bolivar Gold Medal. C’est un puro Cubain de format Lonsdale (165 x 16.67 mm) qui a pour particularité d’être recouvert (une bonne moitié) d’une feuille d’aluminium de couleur dorée. Autant dire tout de suite que ce n’est pas courant et c’est en parti par curiosité que j’ai fait l’acquissions d’un tel module. La cape est finement nervurée avec un magnifique couleur colorado faisant penser à une tablette de chocolat au lait. Ce format long et fin ne m’est pas habituel mais je me suis laissé convaincre, voici donc la dégustation…

DSCF9429.JPG

En 1er, je le coupe et découvre un tirage serré mais pas bouché (ouf !). Les saveurs à cru sont puissantes (tabac amère et piquant) et gustatives (cuir, suit) à la fois ce qui donne tout de suite le ton.

DSCF9431.JPG

Je l’allume sans aucun souci et suis surpris par un début doux et très suave. En effet les 1ères bouffées offre une palette aromatique très complexe (cuir, vanille, tabac suave, noisette) sans aucune agressivité ni excès de force. Le tirage est un peu difficile mais suffisant pour offrir une bonne bouffée à chaque 2ème essai.

DSCF9433.JPG

Très rapidement la douceur disparait laissant place à beaucoup de caractère et de goût. Ce 1er tiers est punchi et presque roboratif avec une puissance importante et une affirmation gustative prononcée. La palette gustative se compose de vieux cuir, de vanille intense, de café torréfié ainsi que du cacao amer. Le palais en prend un bon coup et on oubli petit à petit la puissance pour se concentrer sur les différentes saveurs.

DSCF9435.JPG

Le tabac est serré et la combustion lente ce qui fait que je suis déjà à plus de 20 minutes de dégustation quand j’arrive au 2ème tiers. Le cigare devient d’un coup plus rond et moins fort (il était temps). Cette fois c’est un feu d’artifice de fruit sec qui m’envahit le palais (noisette, figue) avec beaucoup de rondeur (tabac suave, pain brioché, caramel). J’ai beaucoup de plaisir dans cette partie et je prends donc le temps d'en apprécier chaque volute.

DSCF9438.JPG

Le fumage avance et me voici arriver au 3ème tiers. Comme je m’y attendais la puissance refait surface effaçant ce 2ème tiers si gourmand. Le cigare prend une tournure bestiale (cuir, suint, écurie, terre humide) qui donne un effet très rassasiant à ce final.

DSCF9439.JPG

Les bouffées sont fortes en bouche et piquante par moment se qui m’oblige à ralentir le fumage.  Je fume tout de même ce Gold Medal jusqu’à sa toute fin avec un sentiment plutôt agréable. Au final cette version Lonsdale de la marque Bolivar m’a offert 1h20 de dégustation et une bonne expérience.

DSCF9441.JPG

Mes notes :

Construction et Aspect 4/5 : Cape lisse et chocolatée, tirage serré, cendre grise et dure, format intéressant, aspect précieux et « collector »…

Saveur et Subtilité 4/5 : Beaucoup de complexité et d’évolution dans cette dégustation. Le 1er tiers est riche et intéressant. Le 2ème tiers est gourmand et corsé, avec beaucoup de rondeur. Le 3ème tiers est rassasiant et complet avec un final très bestial.

Force 4/5 : La puissance est au rendez-vous mais curieusement ne dérange jamais. Le début très doux ne dure pas longtemps et laisse place à beaucoup d’entrain jusqu’à son extinction. Il plaira aux amateurs de cigare fort et je le déconseille aux débutants. Le final est très rassasiant…

Prix 4/5 : Un tarif plutôt raisonnable pour ce cubain d’exception. (8,2 euros en Suisse).

Note Globale 16/20 : Le Bolivar Gold Medal est un cigare pour amateur confirmé et son niveau de puissance en fait un bon accompagnant de fin de repas. Il fallait bien un jour gouter à ce module et je ne regrette pas de l’avoir fait. Sa complexité et sa richesse m’ont agréablement surpris de plus sa construction était sans faille. Une bien belle découverte ! (à renouveler…)

20:47 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

14/09/2012

Fumoir Poitiers

Juste une petite nouvelle pour vous montrer 2 photos du fameux fumoir de Poitiers qui se trouve dans le restaurant "Les Archives"

(14 rue Edouard Grimaux - Poitiers 05 49 30 53 00 // contact@lesarchives.fr)

536019_420550624660009_46331096_n.jpg

375833_420550657993339_1314305141_n.jpg

Comme vous pouvez le voir l'ambiance est chaleureuse et l'endroit plutôt insolite.

Je n'ai pas encore eu le temps d'y retourner pour tester en vrai ce magnifique lieu (accompagné d'un bon cigare) mais je garde cela dans un petit coin de ma tête pour plutard...

Vous pouvez aussi faire un tour sur le facebook du restaurant si vous voulez vous informer des actualitées (musiques, animations , ect).

https://www.facebook.com/lesarchivespoitiers

Bien à vous.