30/08/2012

Navarre Porthos

Je vais vous parler de ma dégustation du cigare Français Navarre Porthos. J’ai profité d’une soirée pendant mes vacances dans les Pyrénées pour découvrir ce grand robusto (150 x 19.84 mm) que son créateur (Thierry Frontère) m’a généreusement offert.

Son apparence est flatteuse avec une cape colorado joliment nervuré. Son diamètre de robusto et ses 15 cm en fond un cigare imposant et charismatique. Son parfum est très floral (miel) et frais (fougère).

DSCF9143.JPG

Ce cigare me donne grandement envie et c’est avec beaucoup de plaisir que je débute cette dégustation. Le tirage est souple et les saveurs a cru sont douces (mie de pain, herbe sèche). J’allume ce grand robusto sans problème. Les premières bouffées sont douces et très gustative ce qui est vraiment agréable. Je trouve un cocktail encore inconnu et qui ne ressemble pas du tout à son petit frère l’Athos. La dominante est boisée/herbacée avec des noisettes fraiches et du tabac doux (légèrement amère) en arrière-plan. Je ne m’attendais pas à cette saveur de noisette dans un 1er tiers et je me délecte de cette fumée très fine et gourmande.

DSCF9147.JPG

La combustion est bonne mais la cendre est assez fragile. Les bouffées vont bon train et le cigare prend du caractère avec une subtilité sucrée très plaisante. En effet par moment on découvre une saveur qui se rapproche du miel et qui doit être liée (je pense) à la combustion de la cape.

DSCF9152.JPG

J’arrive dans un 2ème tiers plus fondu encore avec une monté en intensité appréciable. Le tabac reste doux et fin en bouche avec toujours cette saveur de noisette fraiche. Le cigare se comporte bien et brûle lentement avec toujours autant de souplesse de tirage. La fumée se fait plus épaisse mais reste docile pour mon palais, permettant plusieurs bouffées sans le saturer.  

La suite reste dans cette même lignée mais n’est pas ennuyante du tout car le cigare est suffisamment complexe pour égayer mes papilles.  Le fumage est assez long grâce au 15 cm du Porthos et je suis déjà à 1h de dégustation quand je m’approche du 3ème tiers.

DSCF9156.JPG

Le 3ème tiers monte d’un cran en puissance sans pour autant déplaire. Une amertume de tabac arrive sur cette dernière partie avec une note de vieux cuir et de terre humide. La toute fin est entreprenante mais reste suffisamment douce.

Au final j’ai passé 1h20 de plaisir avec ce Navarre Porthos qui m’a épaté par sa complexité et sa construction sans faille. Je tiens encore à remercier Mr Frontère de m’avoir permis de découvrir sa création.

DSCF9160.JPG

Mes notes :

Construction et Aspect 4/5 : Cape colorado lisse gourmande, tirage idéal, taille permettant une vraie dégustation (1h20), cendre un peu friable, prestige du Made in France.

Saveur et Subtilité 4/5 : Le Porthos est subtile et gourmand (noisette fraiche) dès les premières bouffées. La complexité  des noisettes fraiches avec cette pointe de miel est très plaisante. Le 2ème tiers intensifie les saveurs avec un peu d’amertume et de la rondeur (tabac suave). Le 3ème tiers laisse apparaitre plus de caractère avec du cuir et de la terre humide.

Force 3/5 : Ce cigare est moyennement léger ce qui le rend facile à fumer. Dès le 2ème tiers la puissance se fait sentir sans brusquer. Le final et entreprenant jusqu’à son extinction (mais pas assez rassasiant).

Prix 4/5 : Un tarif très honnête pour un grand robusto.  La qualité et l’originalité de ce cigare justifie amplement son tarif (11,90 euros).

Note Globale 15/20 : Le Navarre Porthos m’a agréablement surpris et j’ai passé un très bon moment en sa compagnie. La complexité du début le distingue et permet un fumage gourmand. Sa qualité de fabrication est aussi à souligner. Malgré une palette aromatique limitée il est suffisamment complexe pour en apprécier les 3 tiers. La douceur du tabac permet aussi une dégustation « facile » ce qui peut le rendre accessible aux débutants. La marque Navarre est la seule qui propose des cigares 100% Français (Puro) et je le Porthos a largement tenu ses promesses !

10:10 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Je suis content de voir que je ne suis pas le seul à l'avoir apprécié ! Un très bon cigare ce Porthos. Le problème c'est qu'il est un peu difficile à trouver dans en civette, souvent tu trouves le robusto Aramits et le short robusto Athos qui ne sont pas les meilleurs choix de la marque.

Écrit par : Edmond | 30/08/2012

Répondre à ce commentaire

C'est parce que le Pothos et le Milady sont les 2 nouveaux cigares de chez Navarre.

J'ai eu un tirage très très serré pour ma part, cela m'a contrarié au début mais j'ai su tiré parti de la richesse de ce module que je n'avais encore jamais eu l'occasion de fumer. Ma reproche est que je le trouve tout de même un peu linaire comme ses petits frères.

Écrit par : Xavier | 08/10/2012

Répondre à ce commentaire

Le Porthos est la 1ère création de Mr Frontère et il a su faire les bons choix pour créer un cigare gouteux et agréable. Les autres modules (Athos et Aramis) existait déjà quand Mr Frontère a repris la gestion de Navarre et restent il faut le dire un peu trop linéaire pour des connaisseurs et ou fumeurs de havanes. Le Milady est le dernier né et est franchement intéressant ! Alors à quand un nouveau module encore plus punchi et gouteux ? Un gros robusto court (110 x 24 mm) serait une bonne découverte non ?

Écrit par : EM | 09/10/2012

Les commentaires sont fermés.