29/08/2012

Trinidad Short Robustos T EL 2010

Si il y a bien une marque que je connais peu c’est Trinidad, mais ma curiosité et mon intérêt pour les éditions limitées m’a fait choisir ce petit module dans cette civette de Carnac : le Trinidad Short Robustos T EL 2010. Autant vous le dire de suite, j’ai longtemps hésité car son tarif salé pour un cigare de cette taille (16 euros) freinait un peu mon envie de découverte. Mais au final sa magnifique apparence a eu raison de moi…

DSCF8503.JPG

Parlons d’abord de son physique. Ce petit robusto (102 x 19.84 mm) semble taillé dans une barre chocolatée avec sa cape lisse, grasse et brillante. Les 2 bagues occupent presque la moitié du cigare lui donnant un aspect joufflu et précieux. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’il donne envie dès le premier coup d’œil ! Son odeur est puissante (cèdre et tabac) et suave (coco et terre humide) ce qui donne tout de suite le ton.

Ma seule expérience de la marque fût avec un robusto T et je me rappelle juste qu’il était très bon. Je l’ouvre avec mon coupe cigare double lame et lui retire donc sa petite « torsade » caractéristique de la marque. Le tabac semble très serré mais le tirage ne l’est pas… Ouf ! Les saveurs a cru sont piquantes (tabac) et grasse avec un goût de bois humide.

DSCF8994.JPG

Il est temps de l’allumer vous ne croyez pas ? J’allume sans problème ce petit joufflu en prenant soin de bien l’embraser uniformément. La première bouffée me scotch sur place tellement je suis surpris pas le bouquet de saveurs. Ce petit robusto T est tout simplement délicieux avec un goût nouveau pour moi. Le cocktail du début est formé d’une saveur dominante de bois précieux (cèdre, chêne), de vieux cuir, de chocolat doux et d’une fine touche de moka (café torréfié). Il y a aussi un autre goût que je ne saurais bien définir mais qui ressemble à de la viande fumé au bois de chêne. Vous allez dire il a fumé celui la … et bien oui !

DSCF8996.JPG

La combustion est parfaite et je dévore littéralement chaque bouffée avec un plaisir intense à chaque fois. Après quelque centimètre de fumage le cigare se fait plus franc (fort) et plus rond tout en gardant son côté torréfié/boisé. La force est relativement douce et aucune amertume ni astringence ne vient gâcher cette dégustation.

DSCF9002.JPG

Le 1er tiers est désormais brulé et je passe doucement dans l’étape suivante. L’évolution gustative n’est pas trop marquée et le cigare garde sa saveur si complexe du début. Quelques notes suaves et riches viennent encore me surprendre (noisette grillé, praliné, vanille). Je me délecte de ce cocktail très agréable qui mêle le bois précieux au chocolat avec un arrière-plan grillé.

DSCF9011.JPG

Le fumage va bon train et je suis déjà obligé de pensé retirer la bague EL. La combustion est assez lente offrant une dégustation suffisamment longue malgré sa mini taille. Je suis déjà à 45 minutes de dégustation quand j’arrive au 3ème tiers.

DSCF9015.JPG

Le fumage s’intensifie encore pour devenir rassasiant et puissant en bouche. Chaque volute me tapisse le palais avec franchise et douceur à la fois. Quelle maitrise, aucune amertume ! Que du plaisir et je suis comblé par ce final corsé qui apporte des saveurs animales (suit, musc, écurie) tout en gardant la finesse gourmande du début (chocolat, moka). Le poivre est curieusement absent de cette vitole et c’est tant mieux !

DSCF9022.JPG

J’arrive hélas à sa toute fin en me brûlant les doigts sur les dernières bouffées… Au final une bonne heure de dégustation pour ce petit mais délicieux Trinidad.

DSCF9031.JPG

Mes notes :

Construction et Aspect 5/5 : Cape magnifique, tirage royal, cendre solide, format joufflu, 1 h de fumage minimum, charme gourmand des Editions Limitées !

Saveur et Subtilité 5/5 : Beaucoup de richesse et de complexité dès le début. Ce petit robusto offre de suite son potentiel avec beaucoup de finesse. Les saveurs sont vraiment agréables avec une dominante boisé/torréfié, suave (vieux cuir) et gourmande (chocolat, moka). L’évolution est subtile et permet d’apprécier un 2ème tiers fondu et riche (noisette, praliné). Le final est puissant et rassasiant prenant une tournure bestiale.

Force 5/5 : Moyennement puissant le cigare ne brusque pas. Une excellente maitrise de la puissance donne beaucoup d’agrément à ce module. La puissance du 3ème tiers ne dérange jamais. Un sans-faute !

Prix 3/5 : Peut-être son seul défaut. Son tarif un peu élitiste (16 euros) en fait un cigare que l’on s’offre seulement pour les grandes occasions… Dommage !

Note Globale 18/20 : Quelle petite merveille j’ai découvert. Je ne regrette aucunement mon achat ! Ce petit cigare m’a offert 1 heure de plaisir avec des saveurs nouvelles et appréciables. Sa construction est parfaite et il offre beaucoup d’agrément. L’évolution est fine et le final rassasiant. Que demandez de plus ? Je suis sous le charme de ce cigare qui est hélas un peu trop cher pour ma bourse mais qui en fait un cigare d’exception à essayer au moins une fois dans sa vie.  

10:18 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Je le trouve bien gros pour un Short Robusto, Ou peut être as tu une petite main mon chère Erwan ! lol
Il me plait bien celui là, le prix est tout de même méchant, même chez gestocigars à Genève il est à 18,75€ !! mais bon, quand c'est bon, on ne compte plus. Et tu n'oublies pas mes photos de la civette de Poitier. :-)

Écrit par : Edmond | 29/08/2012

Répondre à ce commentaire

Non je n'ai pas une petit main ! C'est un effet visuel... Oui je n'oubli pas les photos de la civette mais c'est que je n'y suis pas retourné depuis un moment... Et je prevois aussi une visite dans le fumoir histoire de le tester en vrai !

Écrit par : EM | 29/08/2012

Un bon bon quoi !

Écrit par : Cape ! | 29/08/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.