10/07/2012

Navarre Athos

Suite à l’envoi de Mr Thierry Fontère (créateur des cigares Français Navarre) voici ma première analyse concernant le petit robusto Navarre nommé Athos. Comme je vous le disais c’est un charmant petit robusto (105 x 19.84mm) muni d’une cape lisse et chocolatée (colorado) qui sent la réglisse et le tabac frais.

DSCF8018.JPG

Sachant que les cigares Navarre sont plutôt légers, je décide de l’ouvrir à l’emporte-pièce pour concentrer un peu plus les saveurs lors du fumage. A cru, le tirage est généreux avec des saveurs de tabac fermenté et de poussière de grenier.

DSCF8030.JPG

J’accompagne l’Athos d’une merveilleuse bière trappiste belge (la Chimay rouge à 7%) qui je pense formera un bon duo avec le cigare.

DSCF8021.JPG

J’allume sans problème le Navarre et découvre des saveurs fines de tabac fermenté, du foin humide et une pointe de cuir très léger. Il y a aussi lors des premières bouffées un petit piquant très agréable sur le bout de la langue. Le moins qu’on puisse dire c’est que la douceur est au rendez-vous et je perçois une signature gustative bien particulière et plaisante.

DSCF8027.JPG

Je déguste la Chimay rouge en même temps que le cigare et comme je le pensais les saveurs se complètent parfaitement. Un délice de finesse avec une légère amertume rafraichissante. La cendre a une belle tenue et le cigare se comporte bien (brûle droit, ne chauffe pas). Je prends donc comme à mon habitude le temps de savourer ce bon moment. La combustion est assez lente et il me faut au moins 15 minutes pour arriver au 2ème tiers.

DSCF8032.JPG

Pas d’évolution franche mais une confirmation de saveurs douces (foin, tabac, herbe sèche, cuir) avec une amertume fine en arrière-plan et ce fameux goût spécial. Ce n’est pas déplaisant du tout et le mélange avec cette bière est très intéressant.

DSCF8035.JPG

Je continue donc avec beaucoup d’aisance cette dégustation. Ce qui me plait déjà à ce niveau de fumage, c’est la finesse et la légèreté de ce cigare qui permet de bonnes grosses bouffées sans avoir peur de saturer mon palais. Je m’amuse donc un peu de cette fumée légère mais bien bleutée en admirant la beauté de ce module bien Français.

DSCF8039.JPG

Je passe donc tranquillement dans la dernière partie (3ème tiers) après 30 bonnes minutes de fumage. A ce moment-là, le cigare prend plus de corps et offre une intensité plus marquée. Les saveurs amères se confirment et une pointe poivrée fait son apparition. Je découvre donc avec grand plaisir le caractère de l’Athos ! Moi qui aime les cigares forts, je ne vous dirais pas que le final est rassasiant mais simplement plus corsé ce qui est déjà une bonne conclusion gustative.

DSCF8043.JPG

Je fume l’Athos jusqu’à m’en brûler les doigts avec un sentiment très agréable à son égard. Les dernières bouffées sont légèrement astringentes sans que cela soit désagréable. Au final l’Athos m’a offert 45 minutes de dégustation « made in France » !

DSCF8045.JPG

Mes notes :

Construction et Aspect 4/5 : Cape colorado lisse et très jolie, tirage idéal, taille parfaite pour un fumage « rapide », prestige du Made in France.

Saveur et Subtilité 3/5 : Pas assez d’évolution gustative mais il offre des saveurs fines et agréables : foins, herbes sèches, cuir, tabac légèrement amère et un petit goût bien à lui. Le 3ème tiers délivre une pointe de poivre et plus d’intensité.

Force 3/5 : Ce cigare est très léger du début à la fin. Le 3ème tiers révèle une petite monté en puissance non dérangeante. Un cigare facile et accessible pour tous les débutants.

Prix 3/5 : Un tarif qui se justifie à cause de son coût de fabrication Français, de la qualité de son roulage et de son originalité. (8,5 euros)

Note Globale 13/20 : L’Athos est un cigare intéressant qui m’a fait passer un bon moment. J’ai apprécié la facilité de fumage et son coté fin et léger. La combinaison avec la Chimay rouge était parfaite et n’a rien gâché à ma dégustation (au contraire). Pour certain il semblera « trop » léger et « trop » simple et pour d’autres ce sera ses atouts. Pour moi l’Athos est un bon accompagnant et permet un fumage plaisant sans prise de tête. Il ne faut pas mourir bête alors essaye le !

20:04 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Ton jugement est bon, on peut ne pas aimer par son manque de corps ! mais il peut plaire à ceux qui aiment la douceur.

Écrit par : Edmond Dantès | 11/07/2012

Répondre à ce commentaire

Je viens d'en acheter un par curiosité. J'espère que mon expérience avec ce cigare français sera aussi agréable que pour vous.

Écrit par : nicolas | 30/11/2012

Répondre à ce commentaire

Je contemple ce cigare français depuis quelques temps... Hâte de le déguster. Merci pour nous avoir fait partager ton expérience.

Écrit par : Deto | 26/03/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.