02/07/2012

Partagas Série du Connaisseur N°2

Aujourd’hui le temps est assez changeant mais je me décide en ce début d’après-midi à déguster le fameux Partagas Série du Connaisseur N°2. Comme je vous l’avais dit c’est grâce à mon ami Edmond que j’ai pu avoir ce cigare (civette Suisse Gestocigars). Ce cigare est particulier car il n’est plus produit et devient de ce fait un produit rare et prisé. Moi qui préfère les robusto avait une certaine réticence par rapport au format Grand panatella mais ma curiosité à prit le dessus… Me voici donc avec ce fin et long cigare (166 x 15,08mm) entre les mains et soudain je me dis : emporte-pièce ou coupe cigares ?

DSCF7841.JPG

Je tente l’emporte-pièce pour le début en me disant qu’au pire je pourrais le couper si le tirage n’est pas suffisant. Curieusement le tirage est plutôt souple, malgré la petite ouverture que j’effectue dans la cape. Les saveurs a cru sont cubaines avec des épices et du tabac fermenté.

DSCF7847.JPG

Je passe sans plus tarder à l’allumage et je découvre de suite une entrée en matière assez musclé. La fumée est épaisse et forte en bouche offrant des saveurs de cuir, de tabac amère, de senteurs animales, de l’humus et du poivre. Le début est plutôt surprenant niveau complexité et force ce qui me ravi.

DSCF7843.JPG

La cendre est bien grise et assez compacte et tombe régulièrement tous les 2 cm. Je rentre donc dans ce 1er tiers très cubain avec la saveur caractéristique des cigares Partagas qui me tapisse la bouche. Rien de très original pour l’instant si ce n’est un démarrage punchi avec un cocktail assez classique mais gouteux.

DSCF7848.JPG

Au fur et à mesure du fumage le cigare devient plus rond et plus suave perdant de son poivré du début. Je découvre avec plaisir à partir du 2ème tiers des saveurs plus gourmandes de noisette, de champignon, de fruit sec et une touche de miel fermenté très agréable.

DSCF7850.JPG

La force ne faibli pas et la fumée reste longue et épaisse en bouche. Je fume donc tranquillement ce Grand Panatella qui se consume assez vite par rapport à mes classiques robusto.

DSCF7852.JPG

Arrivé à la moitié du cigare (25 minutes) le niveau de complexité gustatif arrive à son apogée me distillant des saveurs grasses et généreuses avec encore ce côté mielleux et puissant à la fois.

DSCF7854.JPG

Je m’approche du 3ème tiers et le cigare, non sans me déplaire, prend encore un peu plus de puissance. Je perçois des gouttelettes de nicotine sur mon ouverture et décide donc de recouper le cigare pour défaire ce petit désagrément.  Le tirage n’en est que meilleur !

DSCF7856.JPG

Arrivé au 3ème tiers je marque une petite pause (un peu trop longue) et le cigare s’éteint. Je le rallume sans problème et les bouffées deviennent rassasiantes. En effet la facette gourmande et sucrée du 2ème tiers fait place à une puissance maitrisé mais roborative. Les saveurs passent dans le registre animal avec de l’humus, de la terre humide, des épices (poivre, piment) et quelques chose de suave.

DSCF7866.JPG

La fin du cigare n’est qu’une succession de plaisir gustatif avec un niveau de puissance assez corsé. Je décide de le laisser mourir avec ces 3 derniers centimètres car le cigare chauffe apportant un peu d’âpreté.  Au final il m’a fallu 50 minutes pour venir à bout de ce cigare ce qui me semble honorable.

DSCF7868.JPG

Mes notes :

Construction et Aspect 4/5 : Cape grasse et lisse, tirage correct, cendre grise, format intéressant.

Saveur et Subtilité 4/5 : Une dégustation de très bon niveau. La complexité est assez proche des classique D4 ou D5 et offre des saveurs gourmandes et évolutives. Le 1er tiers est assez démonstratif, le 2ème tiers est gourmands et fondu, le 3ème tiers et puissant et rassasiant.

Force 4/5 : La puissance fluctue tout au long du fumage mais reste assez élevé. Un cigare destiné avant tout à un publique averti car son manque de douceur pourrait déplaire. Le final est corsé et long en bouche offrant un 4ème tiers marqué.

Prix 4/5 : Un tarif raisonnable pour la très bonne qualité de ce cubain (9 euros en France).

Note Globale 16/20 : Il fallait bien un jour gouter ce module et c’est chose faite ! J’ai apprécié cette dégustation fidèle aux critères de qualité de Partagas mais je n’ai pas trouvé le côté « exceptionnel » que j’attendais. Je suis surement un peu trop exigeant et je ne peux que vous conseillez d’essayer cette merveille qui m’a fait passer un très bon moment.

 

10:27 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

une belle dégustation ! je ne connais pas encore ce cigare, peut être une fois prochaine je tenterais bien l'expérience.

Écrit par : Edmond Dantès | 02/07/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

Je continue ma découverte du monde du cigare (vous m'aviez conseillé le D4 et le petit robusto HDM), et j'aimerais vous demander si vous aviez à tout hasard une idée de l'endroit où je pourrais me procurer un partagas serie du connaisseur N°2 car j'ai écumé toutes les civettes de Paris et c'est fini elles n'ont plus rien...

Cordialement,

Elie

Écrit par : LACROIX Elie | 08/03/2013

Répondre à ce commentaire

Malheureusement je ne peux pas t’aider car comme tu le sais ce cigare n’est plus produit et donc difficile à trouver… Essaies de voir dans les civettes Suisse car elles sont souvent plus prévoyantes et ont donc plus de stock de ces « anciennes » vitoles.

Écrit par : EM | 08/03/2013

Les commentaires sont fermés.