29/06/2012

Shaman et Tabac

Dans la pharmacopée chamanique ne figure pas que des plantes hallucinogènes aux effets spectaculaires. On y trouve aussi des plantes comme le tabac. Lorsque Christophe Colomb découvre du tabac dans la pirogue d’Indiens Caraïbes, il comprend très vite que cette plante a une importance dans la vie des Indiens.

Shaman14.jpg

Les observateurs et grands découvreurs du XVIe siècle avaient très vite compris que les amérindiens considéraient cette plante comme très précieuse et ils remarquèrent qu’ils la cultivaient dans chaque jardin.

On ne sait pas si ce premier tabac qu’on vit fumer par les Indiens Caraïbes était du Nicotiana Tabacum, qui rendit célèbre l’île de Cuba, ou du Nicotiana Rustica, que les amérindiens cultivaient sur tout le continent.

Utilisé par tous les chamanes et guérisseurs des sociétés amérindiennes, le tabac était réservé aux cérémonies chamaniques ainsi qu’aux chefs des tribus qui en offraient à leurs invités. Principalement fumé chez les Olmèques et les Aztèques du Mexique ou les Mayas d’Amérique centrale, les Indiens Taïnos de l’île d’Hispaniola, préparaient le tabac en décoction et ajoutaient une poudre hallucinogène au breuvage pour les plonger dans l’ivresse nécessaire aux rituels de leurs chamanes.

sans-titre.png

Dans le monde indigène préhispanique, le tabac était fumé dans des pipes aux ornements sacrés, preuve de l’importance du rituel. On le roulait aussi en énormes cigares ou bien on le buvait après avoir extrait son jus des feuilles broyées mises en décoction dans de l’eau. Aujourd’hui encore, les indiens d’Amérique du Nord le fume dans un calumet, tandis que les Amazoniens le boivent en jus.

02-SHA~1.JPG

Les propriétés inhérentes à cette plante facilitent les modifications de conscience pour l’accession des chamanes aux mondes des esprits. On trouve entre autre, parmi les effets :

·      Une acuité de vision renforcée.

·      Un état prolongé de veille.

·      Le passage à une voix rauque.

·      La langue empâtée et odeur corporelle âcre.

Le tabac sert aussi pour la transe chamanique et pour purifier et guérir les malades : le chamane souffle la fumée du tabac sur le patient pour chasser les mauvais airs, la contagion et la mort.

Enfin, le tabac est utilisé dans les expéditions de chasse : le chasseur fume pour dresser une barrière de fumée autour du territoire qu’il va parcourir et pour lui donner le pouvoir de viser juste.

diego_10.jpg

En conclusion

Pour tous les chamanes, le tabac permet de recevoir et de décoder les messages du monde surnaturel.

Commentaires

-Une acuité de vision renforcée. ( euh..., peut être après tout ! )
-Un état prolongé de veille. ( surement )
-Le passage à une voix rauque. ( Je ne cause pas qu'en je fume )
-La langue empâtée et odeur corporelle âcre. ( ah, oui )

Écrit par : Edmond Dantès | 29/06/2012

Répondre à ce commentaire

Je sais c’est assez spécial comme article et j’ai moi aussi un doute sur ces « effets » supposés… Je trouvais cela intéressant du point de vue historique de la chose avec la 1ère utilisation du tabac dans les rituels de magie chamanique.

Écrit par : EM | 29/06/2012

Mon dernier com est sur le ton de l'humour Erwan, ton article est très bien.

Écrit par : Edmond Dantès | 30/06/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.