21/05/2012

Partagas Serie D n°5

Ce dimanche il fait frais (15°c) avec une humidité assez importante à cause des pluies de la matinée, alors quel cigare choisir en cette fin d’après-midi maussade ? Mon choix s’oriente vers un cigare court mais gourmand et c’est tout naturellement que je prends le nouveau Partagas Serie D n°5 dans mon humidor.

DSCF7293.JPG

C’est un très beau cigare qui donne tout de suite envie avec sa cape colorado bien grasse et très nervuré.  Petit cigare (110 x 19.84mm) mais grande classe et il faut un œil d’expert pour voir la différence avec un D4.

DSCF7295.JPG

Je l’ouvre à l’emporte-pièce ayant pris cette habitude désormais. Je découvre un tirage impressionnant, on dirait que le cigare est vide… Je ne suis pas habitué à ce genre de tirage avec le terroir cubain. Pas grave car ou moins je suis sûr qu’il ne se bouchera pas ! A cru c’est épicé et végétal sans trop de saveurs.

DSCF7294.JPG

Passons à l’allumage ! Aucun problème pour allumer le D5, la fumée est bleutée et la cendre grise. Les premières bouffées sont très légères avec une saveur cubaine fraiche et sucré.

DSCF7297.JPG

Je trouve du cuir, une acidité genre citron (surprenant), du tabac fermenté (suave) et des épices fines (poivre vert et piment). C’est léger et en même temps assez entreprenant. J’ai hâte de voir l’évolution des saveurs !

DSCF7299.JPG

Le cigare brûle bien droit et la cendre est dure ce qui est déjà très agréable à regarder. Très rapidement la douceur acidulée du début disparait pour faire place à des saveurs caractéristiques de la Serie D de Partagas. Ce début original n’aura pas duré longtemps et je passe donc dans le terroir cubain sans plus attendre.

DSCF7303.JPG

C’est puissant et complexe en bouche avec une fumée très épaisse et odorante. Chaque bouffée vous tapisse le palais de saveurs riches et grasses avec cette petite pointe sucré (caramel grillé) très agréable.

DSCF7304.JPG

Des noisettes viennent compléter ce cocktail à merveille et je savoure ces instants. Tout cela me fait évidemment penser au D4 mais il y a une petite différence de puissance. Ce 2ème tiers est très gourmand et curieusement facile malgré une force très marquée.Je déguste ce 2ème tiers qui reste linéaire mais pas dénué d’intérêt. En effet le cigare évolue peu mais reste très agréable et constant pendant cette 1ère demi-heure.

DSCF7307.JPG

Doucement mais surement j’arrive dans un 3ème tiers qui ne me laissera pas sur ma faim. Pouaaa quel puissance ! Changement de registre ici c’est la grosse artillerie et tant pis pour les débutants. Je ne dis pas que je n’apprécie pas cette démonstration de puissance mais j’aurais aimé un peu plus de maitrise.

DSCF7309.JPG

Les saveurs sont corsées avec du poivre vert, du cacao amer, des notes animales (cuir, musc, étable), des noisettes, et le petit plus qui je ne s’aurait identifier. Chaque bouffée est rassasiante et je prends donc tout mon temps pour savourer cette fin de cigare.

DSCF7310.JPG

Quelques rallumages sont nécessaires sur la fin à cause d’une météo imparfaite mais cela ne gâche pas la dégustation pour autant.  Je tente le tout pour le tout et je continu malgré cette puissance imposée. A ma grande surprise la douceur revient et le dernier centimètre exalte des saveurs fines et gourmandes de fruit sec… un régal !

DSCF7312.JPG

Bon il est temps de laisser mourir ce D5 après 1 h de dégustation. Je suis comblé par cette découverte cubaine.

DSCF7314.JPG

Mes notes : 

Construction et Aspect 4/5 : Cape très jolie, tirage +++, prestige de la marque, format court mais intéressant, petits rallumages nécessaires sur le 3ème tiers.

Saveur et Subtilité 4/5 : Un cigare qui évolue bien avec de vraie différence entre les 3 tiers. C’est gourmand avec des saveurs grasses et suaves (cuir, noisette, caramel, fruit sec, cacao). Le 1er tiers est une mise en bouche acidulé, le 2ème tiers une confirmation du terroir, le 3ème tiers une apothéose de gourmandise.

Force 4/5 : Un peu jeune ce cigare ce cigare n’est pas docile et donc pas pour les débutants. La force monte assez rapidement dès la fin du 1er tiers pour devenir rassasiante à partir du 3ème tiers. Un peu plus de maitrise et de finesse aurait été apprécié.

Prix 4/5 : Un prix élevé (10 euros) pour un petit format mais je pense qu’il vaut ce tarif car il offre une dégustation très proche d’un robusto classique. De belles prestations à la hauteur de la marque.

Note Globale 16/20 : Bonne découverte ce petit D5 ! Il n’a pas à rougir devant son grand frère le D4 et est même presque plus subtil par moment. J’ai beaucoup aimé le début acidulé qui offre de la fraicheur. La suite est tout simplement magistrale et nous passons par toutes les étapes de dégustations du terroir cubain. La construction était au rendez-vous et le tirage souple permet de bonnes bouffées. Un format intermédiaire qui a toute sa place et tout son intérêt car il offre une bonne heure de dégustation. A renouveler sans hésitation !

En bonus la vidéo!
Bien à vous.

10:20 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

J ai déguste ce d5 , très bien !! Mais 30 mn m ont pris cette dégustation , en tout cas d'accord sur les saveurs énonces plus haut , un tres bon cigare ! A recommencer !

Écrit par : Phil44 | 21/07/2014

Répondre à ce commentaire

Ce mois de juillet, j'ai entamé mon apprentissage en dégustant un Half Corona de H.Upmann, un Choix Suprême de Rey del Mundo (malheureusement bouché), un petit robusto de Hoyo, un RASS et enfin le dernier en date, le D5 !!!!
Que dire à part WOAH !!!
J'ai grandement apprécié les 4 quatre précédents cigares (bien que vraiment déçu que le Choix Suprême soit bouché) mais alors le D5 a été tout bonnement exceptionnel !!!!
Un cigare puissant avec des arômes de poivre, de terre et de cuir, le tout montant crescendo. Je sais bien que mon palais est encore novice mais la puissance de ce "petit" cigare m'a époustouflé.
J'apprécie la douceur d'un Hoyo ou d'un Ramon Allones mais ma préférence va pour cette puissance en bouche !!!
Malgré tout, je vais continuer mon apprentissage par d'autre marque afin de savoir si les cigares puissants sont vraiment ce que je recherche et j'ai du coup hâte de déguster son grand frère le D4 !!!

Écrit par : Aston | 21/07/2014

Répondre à ce commentaire

Super ! Je suis content que tu ais apprécié cette selection de cigares. Le D4 ne sera pas sensiblement plus puissant que le D5 mais plus riche et plus long à déguster. Ensuite tu pourras aussi gouter au Cohiba robusto pour te faire une idée de cette marque prestigieuse. Bonne soirée

Écrit par : EM | 21/07/2014

Répondre à ce commentaire

En fait j'y ai déjà goûté, ça a été mon premier cigare pour mes 31 ans au mois de mai. J'en garde un bon souvenir mais étant légèrement "éméché" et le goût persistant de grande cuvée bordelaise a je pense "gâché" cette dégustation.....
Malgré ça je garde un bon souvenir de sa puissance qui m'a fait penser tout de suite "j'aime ce que je déguste et j'ai bien l'intention de poursuivre ma découverte du monde du cigare".
Heureusement pour moi, mes amis m'ayant offert mon humidor ont pris soin d'y placer deux autres Robusto de Cohiba à l'intérieur donc ce n'est que partie remise et j'entends bien recommencer lors d'un moment plus calme afin de l'apprécier.
PS: dernièrement j'ai fais l'acquisition de 4 vitoles amenés à disparaître, il s'agit du Reyes, Coloniales, Robusto Extra et Fundadores de Trinidad. Je les ai acheté car j'ai préféré prévoir avant que l'on n'en trouve plus et vu tous les compte rendu de dégustation que j'ai pu lire sur Trinidad, je me serais maudit de jamais pu pouvoir en goûter un jour.
Mais je vais les laisser vieillir avant et goûter d'autre module car j'estime que mon palais n'est pas encore assez "digne" pour déguster un Trinidad :D

Écrit par : Aston | 21/07/2014

Les commentaires sont fermés.