02/04/2012

Montecristo Edmundo

Voici un cigare que mon frère m’a offert lors de sa visite sur Poitiers et que j’ai fumé avec lui ce dimanche. Le Edmundo de chez Montecristo a une réputation qui n’est plus à faire et c’est donc très confiant que j’ai abordé ce beau robusto (2.06 x 13.5 cm).

Photo0463.jpg

L’apparence est vraiment superbe avec une cape café au lait (colorado-claro) très gourmande. Cette cape est très bien ajustée sur toute la longueur du cigare (très belle construction). Le cigare brille (cape grasse) et son parfum est très subtil.  En conclusion ce cigare a beaucoup d’élégance et s’impose comme une référence.

Je l’ouvre et découvre un tirage parfait avec à cru des saveurs subtiles et cubaines (cuir, épice, tabac fermenté).

Photo0465.jpg

Passons à l’allumage ! Après un allumage sans aucun problème, je rentre dans une dégustation très gustative mais aussi très douce. C’est curieux mais les Montecristo ont une saveur caractéristique qui est très plaisante mais difficile à définir.

Photo0470.jpg

Le goût est cubain avec une touche de vanille fine et un arrière-gout de champignon. Ce qui me plait, c’est que le 1er tiers reste punchi avec une explosion en bouche assez intense. Le cigare se consume doucement et la fumée est épaisse et importante grâce à un tirage très souple. Ce 1er tiers est puissant sans être trop fort et j’apprécie de voir que la vitole monte en puissance.

Photo0472.jpg

Me voici au 2ème tiers. Le cigare devient très intéressant avec une palette aromatique très variée (vanille, cuir, champignon, épice fine, écurie, tabac fermenté, bois précieux). La dégustation est agréable avec une montée en puissance tout en douceur.

Photo0474.jpg

La fumée est très intense en bouche et est encore plus épaisse qu’au début. Le cigare brûle bien droit et la cendre tient bien. Tout est plaisant dans ce 2ème tiers et moi qui aime les cigares puissants, je suis flatté par cette puissance qui arrive progressivement.

Photo0475.jpg

Je continue mon fumage et j’arrive donc au 3ème tiers. La puissance ressentie au 2ème tiers se confirme donc pour mon plus grand plaisir. Les saveurs subtiles et riches tombent tout à coup pour faire place à du poivré/épicé. Dans cette dernière partie on ressent bien le coté gras et riche de la marque et j’avoue apprécier cette démonstration cubaine. Ce robusto m’offre au final 1h15 de dégustation avec aucun rallumage ni problème de construction.

Photo0480.jpg

Une référence cubaine qui m’avait déjà comblé et qui confirme tout le bien que je pense des cigares Montecristo.

Mes notes :

Construction et Aspect 5/5 : Cape magnifique (café au lait, grasse), tirage généreux, brûle droit, beaucoup d’élégance.

Saveur et Subtilité 5/5 : Goût cubain avec des subtilités fines (vanilles, champignon), les 3 tiers sont bien distincts. Cigare riche en saveur qui permet une dégustation de haut niveau.

Force 3/5 : Moyennement fort ce cigare montre sa force sur le 3ème tiers (final rassasiant). Un petit peu moins de douceur le rendrait parfait pour moi.

Prix 3/5 : Même si nous avons bien là une prestation « haut de gamme », je trouve tout de même le tarif un peu salé (14 euros).

Note Globale 16/20 : Un très bon cigare qui reste parmi les meilleurs du marché. J’ai aimé cette saveur caractéristique de la marque et aussi cette construction sans faille. Je suis un peu contrarié par son placement tarifaire (un peu trop cher) et aussi un léger manque de punch (pour moi). Ce cigare conviendra au plus grand nombre et permet de découvrir le terroir cubain avec facilité.

18:34 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

MONTECRISTO EDMUNDO !!!!!!
Je ne suis pas un adepte de cette marque que je trouve trop diversifiée avec des prix souvent prohibitif... Mais je reconnais que ce module est hyper plaisant, déjà le nom est sympa , mais il laisse en plus un souvenir au palais assez persistant que j'apprécie beaucoup , alors oui je te suis sur cet avis avec le même style de notation
Par contre j'ai malheureusement trop souvent été confronté a des MonteCristo bouchés (carrément infumables) d'ou ma réticence vis a vis de la marque

Écrit par : Obelux | 04/04/2012

Répondre à ce commentaire

C'est vrai qu'il était beau et bon ce cigare mais un peu fort pour moi !
J'espère que le D4 de mamie t'a fait plaisir, la petite civette de lesneven est moyenne mais il y quelques modules "classic"; il y avait même un module navarre. J'ai hésité à te prendre ça vue ta dernière dégustation. Bonne continuation pour ton blog, bisous.

Écrit par : gwendal | 06/04/2012

Répondre à ce commentaire

Non gwendal, il ne faut pas hésiter, tu dois essayer le Navarre
il faut te faire ton propre avis, ne te laisse pas influencer
Ce n'est pas un mauvais cigare, il suffit juste de ne pas le comparer a un cubain
En plus cocorico il viens des pyrennées , du cité de chez Bayrou, tu sais celui qui prône les produits français .....
Essaye le et donne nous ton avis

Écrit par : Obelux | 06/04/2012

Répondre à ce commentaire

J'ai déjà essayé le navarre Athos, c'est un cigare bien construit, agréable à fumer et léger ; je regrette juste son manque de progression gustatif. il me reste un navarre Aramits dans ma cave et j'espère qu'il saura me surprendre!

Écrit par : gwendal | 09/04/2012

Les commentaires sont fermés.