20/01/2012

H.Upmann Magnum 46

Le H.Upmann Magnum 46 fait parti de ces vrais cigares cubains de dégustation qui ont fait leurs preuves depuis bien longtemps et il reste donc une référence. Ce cigare fût le 1er cubain que j’ai fumé et il  a été une expérience inoubliable et qui a favorisé le commencement de ma passion. J’avais choisi ce cigare en regardant sur internet et  je suis allé acheter cette merveille dans une civette. J’en avais même acheté 2 d’un coup pour assurer ma découverte.

H_HUPMANN_Magnum_46.jpg

Le Magnum 46 est très beau avec une cape grasse, souple et une couleur caramelle très plaisante. Avec ces 14,3 cm de long il en impose, de plus sa double bague, surtout celle en rouge donne tout de suite le ton. Attention j’ai vu qu’aujourd’hui la marque a changé cette double bague contre une bague brune très discrète et moins jolie…dommage. Le cigare sent bon avec une complexité déjà importante. Il sent le cubain  avec une odeur douce de tabac un peu suave.

20091017-H_Upmann-Magnum-46-cigar-s-001.jpg

Bon je l’ouvre pour apprécier ces saveurs à cru , elles  flattent déjà mon palais avec un peu de piquant, de bois précieux et de miel. Le tirage est bon avec une légère résistance mais cela semble normal étant donné le format du cigare. Il faut l’allumer maintenant !

Le 1er tiers est doux avec un goût franc sans être agressif. On a déjà des notes cubaines épicées avec  du cuir et de la fougère. Le cigare se consume doucement et brûle droit, la cendre est dure et la fumée épaisse est odorante. Une entrée en matière douce et riche vivement la suite.

Le 2ème tiers arrive à grand pas et on entre dans une vraie dégustation. La franchise du début fait place à une douceur impressionnante, le cigare se fait rond et sucré. Des notes de pain grillé et de brioche flattent le palais avec un arrière goût miellé  et piquant. C’est la main de fer dans le gant de velours. Le cigare reste sage mais il a tout de même du tempérament. Chaque bouffée remplit la bouche de saveurs riches et longues. Cet entrain brioché est très agréable et le cigare se fait plus souple et plus subtil au fur et à mesure de la dégustation.

IMG_0377.JPG

Le fumage avance et nous voici au 3ème tiers ! La douceur du 2ème tiers fait place à plus de corsé. Des touches de chocolat et de vanille arrivent par alternance. Le brioché se fait plus piquant mais sans aucune amertume. La fumée devient très épaisse un peu irritante pour les yeux. Les dernières volutes sont rassasiantes et nous confirment l’origine du cigare. On est bien à Cuba !

Quel cigare ! Franchement une vraie merveille, autant par sa complexité que par sa construction. Comptez 1h15 de fumage pour venir à bout de ce corona gorda. Je trouve ce Magnum  46 très accessible pour les débutants, attention tout de même à ne pas le fumer  sans avoir pris un bon repas.  Le 2ème et 3ème tiers m’ont procuré beaucoup de plaisirs et je ne peux que conseiller ce Cubain qui est pour moi un bon très bon cigare.

H_Upmann.jpg

Petite remarque concernant le Magnum 46. Il est sûrement victime de son succès et il m’est arrivé d’en avoir un qui était presque bouché, trop fort, amère et sans aucune subtilité, bref infâme… attention c’est le problème des cigares cubains qui déçoivent parfois par des défauts de construction inadmissibles.

Mes notes :

Construction et Aspect 4/5  Cape parfaite, tirage bon, construction correct (attention à la régularité)

Saveur et Subtilité  5/5  Un grand cubain de dégustation, beaucoup de finesse, goût brioché sympa

Force 3/5      Doux pour un cubain mais reste tout de même assez puissant

Prix 4/5    Correct pour la gamme et le niveau du cigare (12 euros)

Note Global de 16/20 Une bonne note pour un bon cigare qui le mérite largement !

 

14:07 Écrit par EM dans Dégustation | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

L'un de tous meilleurs cigares, régulier, suave et long en bouche, il ne déçoit jamais et offre des qualités de tirage parafaites

Écrit par : marchal | 03/03/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.