10/01/2012

Cigare la naissance

Par où commencer car le sujet et très vaste.

Je vais dans un premier temps vous parler des différentes origines des feuilles de tabac qui composent un cigare.

Pour simplifier il y a 4 grandes origines qui sont, Cuba, la République Dominicaine, le Honduras et le Nicaragua chacune est très différente, les unes des autres et elles offrent un vrai éventail de saveur.

Il existe beaucoup d'autres origines mais ce sont des productions plus rares car il faut des conditions très particulières pour produire le tabac nécessaire à la fabrication des cigares. Sans entrer dans les détails je dirais que le climat équatorial est primordial pour faire un cigare de dégustation et on comprend mieux que l'on ne puisse pas produire ce genre de plante n'importe où car pour les cigares la qualité de la matière première fait toute la finesse du module.


Les sites de productions sont différents mais les techniques de production similaires voici quelques explications bienvenues.

Les feuilles de tabac sont cultivées puis cueillies à la main pour être ensuite séchées à l’air libre (bien que couverte) pour garder l’humidité ambiante de 70%. Elles ne sèchent jamais entièrement c’est le secret de la culture du tabac.

SS857188.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les feuilles « sèches » sont mises à plat et vient ensuite la longue période de fermentation qui peut durer plusieurs années pour certains producteurs voire même dans des fûts de chêne comme le vin ou les grands alcools.

039-feuilles-de-tabac-a-cigares.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après les phases de fermentations et de maturation  qui donnent toute la valeur (et saveur) aux cigares les feuilles sont triées pour la confection et le roulage du fameux cigare.

 

Les feuilles composant un cigare sont de 3 types, la tripe, la sous cape et la cape.

cigar-unraveled-labeled.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La tripe et la base du cigare qui sont composées de plusieurs feuilles entières rouler entre elles selon un choix précis pour faire varier le goût et donner un caractère précis au cigare . La « recette » d’un cigare est une chose précieuse et on trouve beaucoup de variantes au sein d’une même marque.

La sous cape sert à maintenir la tripe et à donner forme au « tube » selon la taille désirée. Les cigares sont classés par leur taille (diamètre et longueur) , un robusto par exemple fait de 19 à 21.64 mm de diamètre avec un longueur de 105 à 130 mm et un corona fait de 15.6 à 17.7 mm de diamètre pour une longueur de 130 à 145mm. Toutes les tailles font varier les plaisirs avec des cigares qui ce fument de 30 minutes pour les plus petits à 1h30 pour les plus gros.

La cape est la feuille de tabac de meilleur qualité qui sublime la cigare et lui donne son harmonie, elle peut être pour certain grasse et souple comme du velours, elle apporte aussi le côté gustatif lors de la dégustation.

Après le roulage fini, les cigares sont mis au repos pendant une période de quatre à huit semaines.

photo%20cigare.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous pourrez ensuite aller les acheter dans un civette pour passez à l’étape suivante de la dégustation.

 

Voilà qui est fait pour la partie dite artisanale du cigare et vous avez pu comprendre que le cigare ne se fabrique pas en quelques heures et qu'il faut un vrai savoir-faire et aussi des conditions climatiques précises pour les étapes de fermentation des feuilles de tabac.

Pour résumer un vrai cigare roulé à la main c'est tout un art !!!

Les commentaires sont fermés.